La fée Mélusine, une figure mythique du Moyen Âge

Personnage légendaire des romans de la chevalerie et de contes populaires, Mélusine est associée en littérature à la magie, la maternité et la lumière.
46

La fée Mélusine est un personnage qui devient célèbre au XIVe siècle grâce au roman médiéval de Jean d'Arras, La noble histoire de Lusignan, mais cette fée est très ancienne. La famille Lusignan représente une dynastie noble du Poitou, le territoire privilégié de Mélusine avec la Vendée. Elle doit son nom aux Lusignan qu'il l'appelle "mère Lusigne" (la mère des Lusignan) et en font la fondatrice de leur lignée. Mélusine signifie également "merveille" ou "brouillard de la mer".

L'histoire de Mélusine

Mélusine est un personnage qui aime parcourir les forêts de Vendée et du Poitou et qui rencontre un jour dans la forêt du Colombier, près de la fontaine de la Soif, un seigneur, Raymondin de Lusignan. Ce dernier est désespéré, il vient de tuer par accident durant une partie de chasse son oncle Aymard de Poitiers. Quand il voit apparaître Mélusine, il est sous son charme.

Mélusine est touchée par ses larmes et le réconforte. Elle lui assure gloire et richesse à la condition qu'il l'épouse et qu'il ne cherche jamais à la voir nue et à la rencontrer le samedi. L'engagement est tenu et les semaines, puis les mois, les années passent sans qu'il ne rompe sa promesse. Mélusine lui donne dix fils.

Mais le frère de Raymondin laisse entendre que Mélusine a un amant qu'elle voit le samedi. Voulant en avoir le cœur net, il décide de l'épier pendant son bain et découvre qu'elle est mi-femme, mi-poisson. Mélusine le surprend. Se sentant trahie, elle se précipite par la fenêtre et se transforme en serpent. Abattu, Raymondin termine ses jours comme moine à l'abbaye catalane de Montserrat.

Depuis ce moment, lorsque la mort plane au-dessus des Lusignan, Mélusine fait son apparition sur la grande tour du château de Vouvant, château qu'elle aurait fait construire en une nuit pour son bien-aimé.

La fée Mélusine, une fée bâtisseuse

Les légendes disent que la fée Mélusine est bien plus une fée bâtisseuse qu'une fée dotée du sentiment maternel et de pouponner. Elle aurait édifié de nombreux châteaux, tours, églises ou abbayes à Lusignan, fondé les villes de Partheney, Talmont, Niort, Tiffauges et également édifié les murailles de la Rochelle.

On dit qu'elle travaillerait au clair de lune avant que le coq ne chante, à l'abri des regards. Toute personne l'apercevant arrêterait immédiatement de ses activités, ce qui expliquerait pourquoi il manquerait une fenêtre à Mérigoute, la dernière pierre de la flèche de Niort et de l'église de Partenay.

La présence de Mélusine dans d'autres régions françaises

Même si la fée Mélusine est connue pour avoir parcouru les terres du Poitou et de Vendée, on la retrouve également dans d'autres régions françaises telles que la Bretagne, la Normandie, la Champagne et la Lorraine.

La légende dit qu'elle aurait habité le château de Ligny-en Barrois , et qu'elle aurait tissé ses premiers liens avec la famille du Luxembourg qui la déclare comme étant leur aïeule. Elle aurait aussi été aperçue dans le château de Maulnes , où elle aurait habité les lieux sous l'apparence d'une noble dame. Considérée comme malfaisante dans la région, on l'aurait rendue responsable des mauvaises récoltes, des épidémies et des voyageurs qui s'égarent.

Sur le même sujet