La journée internationale de la diversité biologique

Chaque année, une campagne mondiale est organisée pour sensibiliser les citoyens au problème de la perte de biodiversité et des conséquences sur la planète.
14

La journée internationale de la biodiversité est une campagne organisée en mai pour montrer que chaque habitant de la planète peut participer au ralentissement de la perte de biodiversité, c'est-à-dire à la variété de la faune et de la flore, en agissant individuellement pour protéger l'environnement. C'est aussi l'occasion de souligner notre méconnaissance sur le milieu naturel et d'apprendre à mieux le connaître. C'est ainsi que l'Union Européenne et la Vague Verte organisent plusieurs initiatives nationales et incitent les enfants et les jeunes à prendre conscience de l'importance de la biodiversité et la nécessité de réduire sa perte en évitant la destruction des écosystèmes qui sont menacés par la monoculture, la pollution, les changements climatiques et aussi les OGM.

La Vague Verte et la plantation d'arbres

La Vague Verte a pour objectif de mettre en place sur l'ensemble de la planète des célébrations lors de la Journée internationale de la diversité biologique et de souligner le rôle indispensable des arbres. Les missions de la Vague Verte sont la mise en place d'un avenir salutaire pour les futurs adultes qui peupleront notre société, la réduction de la perte de la biodiversité et par conséquent la reconstitution de forêts. Le but est de planter un arbre en ce jour spécial et en particulier, une espèce d'arbre autochtones. Pourquoi les arbres sont-ils ciblés ? Ils jouent un rôle essentiel dans la vie de la faune et la flore et contribuent à la biodiversité. Grâce à eux, notre air est respirable, nos sols sont fertiles, le climat est stable et l'eau potable. C'est ainsi que les arbres permettent chaque jour la survie de plus d'un milliard de personnes selon les sources du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

La campagne des Nations Unies

Il est bon de rappeler que les forêts représentent aujourd’hui seulement 30% de la superficie de l'ensemble des terres et qu'au fil des années, les pertes en arbres se comptent en milliers d'hectares. Selon les données transmises par le PNUE, en 2005 les arbres représentaient 4 milliards d'hectares, soit une diminution d'un tiers depuis la naissance de l'agriculture 10.000 ans plus tôt. Seulement 20% des forêts occupent encore de nos jours des superficies intactes: il s'agit des forêts tropicales humides, des forêts côtières ou encore des forêts de marais ou de mangroves. Il est important de souligner que ces forêts contiennent des espèces de faune et de flore très diversifiées.

Pour cette raison, l’Organisation des Nations Unies a décidé de lutter durant une dizaine d'années, entre 2010 et 2020, contre l'appauvrissement des forêts et de protéger les zones arides dans lesquelles habite un tiers de la population mondiale, une population qui souffre de problèmes environnementaux et économiques. C'est ainsi que la campagne pour un milliard d'arbres avait été lancée et atteignait à la fin de l'année 2009 sept milliards d'arbres plantés.

Faut-il rappeler qu'un seul arbre adulte libère suffisamment d'oxygène pour faire vivre deux êtres humains ?

Sur le même sujet