Que deviennent les abeilles, guêpes et bourdons en hiver ?

Le mode de vie des abeilles, guêpes et bourdons se différencie surtout à l'approche de la saison morte, en hiver, où il ne reste que peu d'individus.
4.9K

Beaucoup s'imagine à tort que tous ces insectes hyménoptères meurent à l'automne, ce qui n'est pas toujours le cas selon les espèces. Chez les abeilles, il faut différencier les abeilles d'été dont la durée de vie est de 45 à 60 jours, des abeilles d'hiver dont l'espérance de vie est de 150 à 200 jours. On dénombre dans le monde pas loin de 2000 espèces différentes d'abeilles. En France, on en compte 1000 dont la plus connue est l'abeille domestique, l'abeille d'hiver, qui est bien plus sociable que sa cousine l'abeille d'été destinée à polliniser les fleurs. Ces deux espèces distinctes réagiront différemment à la rudesse de l'hiver, tout comme le bourdon et la guêpe.

Le comportement des abeilles domestiques l'hiver

Lorsque l'hiver approche, la colonie d'été peuplée de 60 000 à 100 000 individus passe à moins de 20 000 en hiver. La reine donne naissance à la fin de l'été à des abeilles dites d'hiver, différentes des abeilles d'été, car leur rôle ne sera pas le même que leurs congénères de la belle saison. Ces abeilles vont vivre dans la ruche pour aider avant tout à la survie de la reine dont l'espérance de vie est de quatre à cinq ans. Pour passer l'hiver, elles piocheront par conséquent dans les réserves de miel accumulées durant l'été. Elles veilleront aussi à ce que la température ne tombe pas en-dessous de 10 degrés et se serreront les unes contre les autres et battront des ailes pour réchauffer la ruche. Elles se relaient pour ne pas finir épuisées, mais certaines ne passent pas l'hiver. Plus aucun mâle (appelé faux bourdon) ne subsiste dans la ruche, car la stratégie des abeilles pour survivre, consiste à éliminer ce qui est inutile. C'est ainsi que les mâles sont chassés de la ruche avant la fin de l'été.

Le comportement des guêpes l'hiver

Lorsque l'automne arrive, les guêpes cherchent un abri où passer l'hiver. Elles vont hiberner durant six mois et se réfugier sous les mousses, souches ou pierres, et ne se réveilleront qu'au printemps où les survivantes seront de jeunes reines qui vont construire un nouveau nid pour y faire naître et élever les guêpes. Une fois qu'il y a suffisamment d'ouvrières, la reine va pondre de 400 à 1500 larves par jour. À l'approche de l'automne, les dernières larves meurent et le nid est abandonné. En général, il pourrit sous l'action de l'humidité et ne sera pas réutilisé l'année suivante.

Le bourdon en hiver

Contrairement aux abeilles, le bourdon meurt en automne lorsque les températures chutent. Il ne reste plus que les futures reines qui vont se chercher un endroit abrité du froid pour passer l'hiver., sous des écorces, des arbres creux ou encore un endroit sec et protégé. Elles sont les seules à survivre et vont hiberner jusqu'au printemps.

Ces trois insectes de l'ordre des hyménoptères jouent un rôle essentiel pour la pollinisation des plantes. Mais l'abeille est l'espèce la plus évoluée sur le plan social. Les tâches au sein de la ruche sont établies selon une hiérarchie sans faille. On peut noter que parmi les trois espèces, c'est la seule qui arrive à passer l'hiver en grand nombre dans la ruche.

Sur le même sujet