user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Publié dans : Les articles Culture de Daniel Lesueur

Traci Lords, ce soir sur Paris Première

La chaîne revient sur la carrière mouvementée et la vie, troublante et troublée, de la célèbre actrice du X

Nora Louise Kuzma dite Traci Lords est née le 7 mai 1968, d’une mère russe et d’un père juif ukrainien. Elle reçoit une éducation conservatrice et religieuse et chante tous les dimanches dans le chœur de l’église. Elle mène toutefois une enfance difficile au sein d'une famille pauvre et obligée de déménager régulièrement. Paris Première raconte ce soir l'histoire tourmentée de sa vie.

Le drame

Son enfance est bouleversée lorsque, à l'âge de dix ans, elle est violée dans un champ par un voisin âgé de seize ans qui était aussi son petit ami de l'époque (plus tard, durant son adolescence, elle sera également abusée par son beau-père). Cet événement, qu’elle tiendra secret jusqu’en 1994 et qu’elle exorcisera ensuite par une chanson, Father's Field (Champ du père), incluse dans l’album 1000 Fires, fut peut-être à l’origine du basculement de sa vie ; c'est en tout cas ce qu'explique wikipedia :

« Tout était beau avant cet instant. Quand cela se produit, vous êtes fascinée, puis embarrassée, horrifiée et, pour finir, honteuse. Ce genre d’événement vous fait mûrir vite, très vite. Vous n’avez plus votre place à l’école, vous n’êtes plus comme les autres, vous en savez trop. »

Mannequin puis actrice de films porno

Comme elle n'a que seize ans, elle prend le pseudonyme de Traci Lords. Elle tourne son premier film, "What gets Me Hot", qui est un succès immédiat. Elle devient une très grande star du cinéma pornographique, la mieux payée du métier, ce qui lui permet de poser ses exigences : elle ne tourne que huit heures par jour, a sa maquilleuse personnelle, choisit ses partenaires et les scènes dans lesquelles elle apparaît.

Parmi ses idoles, Traci comptait Deborah Harry.

En tant que star du grand et du petit écran, Traci pouvait se permettre de réclamer une entrevue avec Gary Kurfirst qui avait managé Blondie, le groupe de Deborah Harry. D'autant qu'il n'était pas totalement étranger au monde de Traci puisqu'il produisait des musiques de films. Kurfirst se montra visiblement intéressé, désigna un producteur, l'Anglais Tom Bailey (Chanteur des Thompson Twins) et planifia, pour le printemps 1994, une séance d'enregistrement à Londres. En attendant la sortie du disque, Traci s'illustra dans cinq épisodes de « Melrose Place », série ô combien populaire tandis que la machine se met en place autour de son futur CD intitulé « 1 000 Fires » qui sortit fin 1994. Et même si son titre n'évoquera certainement pas grand chose à nos lecteurs, signalons que « Control », le premier single qui en fut extrait, grimpa jusqu'à la deuxième place du hit-parade américain, catégorie "disques de danse" et fut ensuite utilisé dans la B.O. du film « Mortal Kombat »

Un studio d'enregistrement chez elle

S'investissant à fond dans cette passion si longtemps refoulée, Traci avait transformé une partie de son logement en studio d'enregistrement, complet avec micros et même tourne-disques pour vinyl. Une bonne idée car une réunion avec les responsables de sa maison de disques avait permis d'arriver à une conclusion intéressante et originale pour permettre à Traci de se produire en public pour conforter le succès de son disque. Bien sûr elle était sans groupe attitré. Financièrement parlant, il était impossible de faire venir en Amérique les musiciens qui avaient joué sur son disque mais leur présence n'était pas indispensable : l'ambiance générale du disque, très techno, était surtout basée sur des effets électroniques. La solution consistait à ce qu'elle se produise en DJ. Evidemment elle n'était pas assez connue ni chevronnée pour assurer à elle seule une soirée digne de ce nom, mais elle fit merveille en attraction de première partie, notamment en ouverture du chanteur Moby (pour en savoir plus sur TRACI LORDS, cliquer ICI).

À propos de l'auteur

user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Daniel Lesueur est un auteur et journaliste français de la presse
  • 1169

    Articles
  • 22

    Séries
  • 4

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!