Premier concert des Rolling Stones: un concours de circonstances

Si le groupe prévu au Marquee le 12 juillet 1962 n'avait pas dû annuler sa prestation à la dernière minute, les Stones ne seraient pas nés ce jour-là

Le 12 juillet 1962 au Marquee Club, à Londres, c'est le groupe Blues Incorporated qui devait se produire. Or ils furent invités par la BBC pour se produire live à la radio. Une aubaine pour un certain Brian Jones...

Néanmoins son groupe n'avait toujours pas de batteur attitré

Lorsqu’il passait ses troupes en revue, Brian reconnaissait que, même toujours dépourvu de batteur, son groupe confinait au génie grâce à ses deux guitares, la sienne et celle de Keith Richards. Il avait bien l’intention d’en tirer avantage. Il envisageait une sorte d’interaction entre sa Gibson et la guitare Hofner de Keith. De fait, le groupe ne comprendrait pas, comme c’était l’usage, une guitare lead et une guitare d’accompagnement, mais véritablement deux guitares lead . Il avait conscience que ce ne serait pas facile de parvenir à un tel résultat, mais il savait aussi que si ça fonctionnait comme il l’entendait, on risquait d’en parler car le groupe serait unique en son genre.

Brian avait l’impression d’être sur le point de réussir.

Le Blues Incorporated aurait la faveur d’être programmé, à la radio, au plan national, sur la BBC le 12 juillet dans l’émission Jazz Club . Mick Jagger aurait dû chanter avec le groupe mais la BBC, toujours à court de moyens ou au moins dans le but de les économiser, refusa qu’il y ait plus de cinq musiciens dans le studio. Du coup, Jagger resterait ce soir-là sur la touche, du moins le croyait-il.

Le 12 juillet tomberait un jeudi, comme en 2012

Ce serait le même jour que le passage habituel au Marquee de Blues Inc. Aïe ! Korner demanda donc expressément à Harold Pendleton, le gérant du club, que, exceptionnellement, ce soir-là, ce soit le groupe de Brian Jones qui remplace Blues Inc.

Dès que Brian eut vent de l’aubaine, il voulut trouver un nom à son groupe

Il choisit Elmo Lewis and his Rollin’ Stones... Rollin’ Stones, sans « g » à Rollin’, d’après le titre d’une chanson de Muddy Waters. Comme d’hab’, Stu trouva à y redire, mais les autres objectèrent que, puisque c’était lui qui l’avait monté, Jones avait le droit de nommer son groupe comme il l’entendait. Bon, ça, c’était réglé. Restait à trouver un batteur. Jusqu’alors, quand il y en avait un, c’était Mick Avory, (futur membre fondateur des Kinks) mais il ne venait pas souvent aux répétitions, préférant se barrer à Liverpool… ou n’importe où ailleurs que Londres. De toute façon, il ne s’entendait pas bien avec Jones, il y avait un froid entre eux car Avory ne supportait pas l’humour sarcastique de Brian. Il ne resterait pas longtemps dans le groupe, mais, quand même, au moins jusqu’au Grand Soir.

Le 12 juillet approchait...

La veille, le périodique Jazz News avait annoncé le passage des Rollin’ Stones au Marquee. Le groupe se composait de Brian, Keith, les deux Mick (Jagger au chant, Avory à la batterie), Dick Taylor à la basse et Stu au piano. Six Rollin’ Stones face au public du Marquee. Le premier concert d'un groupe qui allait devenir légendaire (à suivre en cliquant ICI ).

Sur le même sujet