Les tout premiers enseignements de la Ligue 1 2011-12

On attendait Paris, Marseille et Lille. Finalement, seul Lyon s'est imposé parmi les cadors de la Ligue 1. Retour sur les huit premiers matches de l'année.

Tout avait pourtant mal commencé pour l’OL en déplacement à Nice. Les Rhodaniens ont en effet encaissé le tout premier but de la saison, marqué qui plus est par un ancien gone, Anthony Mounier. Six minutes de jeu avaient suffi aux Aiglons pour ouvrir le score, suite à un corner bien tiré par Camel Meriem. Ce dernier fait partie des recrues intéressantes réalisées par l’OGCN, au même titre que le défenseur argentin Fabian Monzon et que l’expérimenté Fabrice Abriel, qui lui n’était pas encore qualifié samedi.

Il faudra compter sur Lyon

Au regard de ce début de match et de la mine inquiète de Rémi Garde, on se dit alors que la saison débute bien mal pour Lyon. C’était sans compter sur le flair de Lisandro Lopez, auteur d’un but de renard cinq minutes seulement après l’ouverture du score niçoise. Gomis et Gonnalons marqueront ensuite, offrant à l’OL une première victoire dans cette saison annoncée comme compliquée, et un premier enseignement pour la Ligue 1 : il faudra certainement compter sur Lyon.

L’OM et le LOSC auraient voulu soigner leur entrée

Les Lyonnais ont en tous cas réussi là où Marseille et Lille ont échoué. L’OM et le LOSC ont pourtant ouvert le score, contrairement à l’OL, mais ont finalement du se contenter d’un point. Les deux derniers champions de France avaient à cœur de bien débuter. Didier Deschamps, notamment, avait insisté sur l’importance de gagner le premier match. L’an passé, les Marseillais s’étaient inclinés lors des deux premières journées, un début de saison catastrophique qui, selon le technicien phocéen, avait couté le titre à l’OM.

Marseille est d’attaque, mais semble fébrile en défense

Face à Sochaux, dans un Vélodrome amputé de sa tribune Ganay, Marseille a semblé bien disposé à entamer sa saison de la meilleure des manières. Lucho, en grande forme, ouvrait le score d’une volée du gauche suite à une belle percée d’Alou Diarra. On se dit alors que l’OM va dérouler. Mais un étonnant passage à vide en début de 2ème mi-temps allait permettre à Marvin Martin puis à Vincent Nogueira de donner l’avantage aux protégés de Mécha Bazdarevic. Rémy égalisera sur un corner de Valbuena, entré en cours de jeu, mais les hommes de Didier Deschamps perdent deux précieux points d’entrée.

Lille ne ramène qu’un point de Nancy

La plupart des spécialistes parlent de la nécessité pour l’OM de recruter un grand attaquant, mais la venue d’un défenseur serait peut-être plus opportune. Dès que le jeu s’accélère, la défense marseillaise semble en effet éprouver les pires difficultés, comme cela avait déjà pu se constater lors du Trophée des champions face à Lille. Les Lillois, justement, n’ont pu ramener qu’un match nul de leur déplacement à Nancy. Sur la pelouse synthétique, les Nordistes ont dominé mais sont tombés sur de solides Lorrains, qui même réduits à dix dans les dernières minutes, ont tenu jusqu’au bout.

Le PSG se fait surprendre par des Lorientais toujours aussi organisés et joueurs

Le champion en titre et son dauphin n’ont donc pas totalement réussi leur entrée, mais ont tout de même pris un point. Ce n’est pas le cas du PSG qui, contre toute attente, a chuté face à Lorient. Dans un Parc des princes surchauffé, acclamant Javier Pastore, présenté officiellement au public au coup d’envoi, les Parisiens se sont fait surprendre par des merlus toujours aussi organisés et joueurs. Les hommes de Christian Gourcuff ont une nouvelle fois perdu plusieurs joueurs cadres (Gameiro, Amalfitano, Morel), mais semblent s’en être bien remis.

De combien de temps disposera Kombouare pour obtenir des résultats ?

Après un incroyable loupé de Monnet Paquet, les Bretons ont trouvé la faille grâce à l’ancien auxerrois Julien Quercia. A noter que sur ces deux actions, Mahmadou Sakho est clairement fautif, ce que n’a pas manqué de noter Antoine Kombouare. L’entraineur parisien a en effet déclaré après le match n’avoir jamais vu son défenseur à ce niveau-là, avant d’ajouter qu’il fallait « du temps pour construire une équipe ». Sur ce dernier point, Kombouare a été rejoint par son dirigeant Nasser Al Khelaifi, qui a estimé qu’il était « normal de perdre avec cinq nouveaux joueurs». Reste à savoir combien de temps le Président du conseil de surveillance, qui attend certainement un retour rapide sur investissement (plus de 85 millions d’euros ont déjà été dépensés), laissera à son technicien pour obtenir des résultats.

L’importance du gardien de but

Lorient a pour sa part montré que sa recette, celle du jeu, était toujours aussi efficace. C’est l’un des enseignements de cette première journée de Ligue 1. Il y’en a d’autres. On remarque par exemple que seulement deux équipes sur huit (Montpellier face à Auxerre et Caen face à Valenciennes) se sont imposées à domicile. On note aussi une fois de plus l’importance de débuter la saison avec un gardien confirmé. L’an passé, le PSG avait perdu de précieux points sur des erreurs d’Apoula Edel. Cette saison, Evian Thonon Gaillard, toujours à la recherche d’un gardien pour suppléer Bertrand Laquait, blessé, est passé à côté d’une première victoire en Ligue 1, qui plus est à l’extérieur, suite à une “boulette“ de Quentin Westberg. Les Hauts-savoyards menaient à ce moment de la partie 2-0, et se sont finalement fait rejoindre par Brest, score final 2-2.

La saison sera longue pour Brest, Ajaccio et Nancy

Malgré ce point arraché, la saison sera sans doute longue et très délicate pour les Bretons, surtout si Nolan Roux venait à partir en fin de mercato, ce qui reste encore très probable. Brest a certes recruté Jonathan Zébina, mais on ignore encore dans quel état de forme se trouvera ce dernier, qui n’était pas encore qualifié hier. Quelques inquiétudes aussi pour Ajaccio, défait à domicile par Toulouse 2-0. Les Corses se sont pourtant créé de belles occasions, mais démarrent la saison de bien mauvaise façon, avant de se rendre à Lyon lors de la 2ème journée. Ce sera sans doute dur aussi pour Nancy, qui ne s’est pour l’instant pas vraiment renforcé, et a au contraire perdu un joueur important en la personne de Julien Féret, parti à Rennes.

Cette fois, Auxerre joue vraiment le maintien !

Les Lorrains ne pourront s’en remettre qu’au talent de leur entraineur, Jean Fernandez, dont le désormais ex-club, Auxerre, devrait également batailler cette saison pour le maintien. Les Bourguignons ont perdu quelques cadres, comme Pedretti et Birsa, et comptent surtout sur leurs jeunes. Cela dit, il y a parmi ceux-ci des joueurs intéressants, comme l’a montré le splendide but inscrit par Alain Traoré à Montpellier. La Ligue 1 avait d’ailleurs hier des allures de Bundesliga, de nombreux joueurs ayant trouvé l’ouverture sur des frappes de loin (Proment et Machado notamment).

Dans l’ensemble, et en attendant les deux derniers matches (Dijon-Rennes à 17h, Bordeaux-St Etienne à 21h), cette première journée de Ligue 1 2011-12 a été spectaculaire (22 buts) et riche en rebondissements. Ce qui promet pour la suite.

Sur le même sujet