La mauve, pour apaiser les toux sèches et les irritations

Cette jolie fleur des champs a de nombreuses vertus médicinales. Notamment celle d'apaiser les inflammations et irritations.

La mauve, Malva sylvestris , est une plante vivace des zones tempérées d'Europe et d'Afrique que l'on trouve communément dans les prairies, pâturages, bords de chemins, décombres...Les fleurs sont roses pourprées et deviennent bleutées en séchant. Cette plante mesure environ 50 centimètres de haut et a une racine blanchâtre, dense et ligneuse.

Son nom vient du latin « mal va ! » qui signifie « mal, va t'en ! ». En Italie, aux XVIes siècles, on la nommait « omnimorbia », qui se traduit par « remède à toute maladie ».

Depuis l'Antiquité, la mauve est prescrite pour soulager les troubles intestinaux et digestifs. Hippocrate recommandait cette plante également pour faciliter la miction et soulager les infections urinaires.

En Italie, elle servait de test de grossesse. Si une femme urinait trois matins de suite sur une fleur de mauve et que celle-ci se fanait, la femme était enceinte ! Une méthode aléatoire, mais qui démontre l'importance de cette plante dans la médecine de l'époque.

Les propriétés médicinales de la mauve

La mauve contient des vitamines A, B et C, des minéraux tels que le fer et le potassium, des fibres, du mucilage, des antioxydants, de l'amidon, et des flavonoïdes.

Les fleurs et les feuilles, en décoctions ou tisanes, sont émollientes. Elles apaisent l'irritation des muqueuses, les toux sèches et l'inflammation de la gorge. La mauve est prescrite en cas de bronchite ou de toux pour ses bienfaits adoucissants et expectorants.

Cette plante permet de soulager l'inflammation de l'intestin, la constipation, les indigestions et les douleurs gastriques. Riche en mucilage, la plante forme, au contact des liquides contenus dans l'estomac, une « gelée », qui enrobe les parois stomacales. Ceci a pour action de protéger des brûlures gastriques, de faciliter le transit et d'apaiser les irritations.

La concentration en mucilage est plus importante si la plante est consommée crue. Les décoctions concentrées sont laxatives et permettent de nettoyer le côlon.

Des cataplasmes de feuilles tièdes peuvent être appliqués sur les brûlures, irritations cutanées, dermites, sur les furoncles pour les faire mûrir ou encore sur les muscles douloureux après un effort.

Comme le soupçonnait Hippocrate, la mauve permet de nettoyer les reins et de faciliter la miction.

Les autres usages de la mauve

Les fleurs étant comestibles, elles permettent de décorer un plat. Les jeunes feuilles peuvent aussi être dégustées en salade. La mauve a des valeurs nutritives importantes, car elle contient des vitamines, minéraux et fibres.

Les fleurs, les feuilles et les racines épaissirent les soupes ou les desserts. Cette gelée produite par le mucilage ainsi que le goût sucré des fleurs ont donné les premières guimauves. La célèbre confiserie à aujourd'hui bien changé de l'aspect qu'elle avait a sa création !

Consommer de la mauve

S'il est préférable de consommer la plante fraîche, vous pouvez également la faire sécher pour l'hiver. Il est conseillé de faire sécher les feuilles et les racines, mais de déguster les fleurs fraîches, car elles perdent rapidement leurs propriétés.

Attention à l'effet laxatif de la mauve ! Sinon, il n'y a aucune contre-indication à sa consommation.

Pour en savoir plus :

Plantes sauvages médicinales de Anny Schneider

Petit Larousse des Plantes Medicinales – Édition Larousse

Les plantes qui guérissent de M. Castleman

Sur le même sujet