Christopher Marlowe, le plus tragique des "university wits"

Né à Canterbury en 1564, Christopher Marlowe est un grand dramaturge anglais de l'époque élizabéthaine. Il a profondément influencé la tragédie moderne.

Si au coeur de l'époque élizabéthaine, on devait citer deux grands dramaturges, c'est à William Shakespeare en premier lieu, puis à Christopher Marlowe que les honneurs seraient rendus. Et c'est à juste titre que Marlowe est reconnu: moins connu du grand public que le Barde immortel de Stratford upon Avon, Marlowe occupe néanmoins une place prépondérante dans la genèse de l'expression moderne de la langue anglaise.

Christopher Marlowe : quelques repères historiques dans la vie du dramaturge élizabéthain

Né en 1564 (comme Shakespeare) à Canterbury, Christopher Marlowe est le fils d'un cordonnier. Il a étudié à Cambridge au Corpus Christi College, et ses jeunes années donnent lieu à toutes sortes de suppositions rocambolesques dont on ne sait si elles sont ou non fondées : on raconte que le jeune homme servait d'agent secret pour le compte de Sir Francis Walsingham. Rumeurs ? Goût pour le drame et pour l'intrigue fictionnelle ? Toujours est il qu'un document du Privy Council indique bel et bien que le jeune homme, alors qu'il était étudiant à Cambridge, a rendu de grands services pour l'intérêt de son pays.

C'est en 1593 que meurt Christopher Marlowe au cours d'une rixe, il a été assassiné, sans doute par un proche de Walsingham. Les circonstances de la mort du jeune dramaturge restent obscures aujourd'hui encore. Outre sa mort, les circonstances et le personnage même de Marlowe restent nimbés de mystères : athée ? Espion ? Homosexuel ? Catholique converti ? Faux-monnayeur ? Espion ? Faussaire ? Certains le décrivent même comme un magicien... et faute de sources entièrement fiables, les rumeurs ont tissé la légende de Marlowe. ( 1 ).

L'oeuvre du dramaturge Christopher Marlowe

C'est plus pour ses pièces de théâtre que pour les circonstances mystérieuses de sa courte vie que Marlowe est passé à la postérité. Exact contemporain de Shakespeare, né comme lui en 1564, Marlowe est mort en 1593 : Shakespeare avait alors publié seulement Henry VI , The Comedy of Errors , Richard III et les Sonnets (selon la chronologie de Sir E. Chambers pour les oeuvres de Shakespeare).

Mort à 29 ans, Marlowe laisse quant à lui :

  • Dido, Queene of Carthage , écrite avec Thomas Nashe, tragédie s'inspirant de l'amour de Didon pour Enée, publiée après la mort de l'auteur
  • Tamburlaine the Great, jetant les bases de la structure et de la versification de la tragédie élizabéthaine, 1587
  • The Tragical History of Doctor Faustus , (1589), la première adaptation de l'histoire inspirée d'un fait divers, celle de Faust, qui connaitra par la suite une renommée universel avec le Faust de Goethe avant de devenir un mythe.
  • The Jew of Malta , (1589), histoire de la vengeance d'un juif maltais contre les autorités de Malte
  • Edward II , (1592), que certains considèrent comme le chef d'oeuvre de Marlowe, une intrigue sombre, complexe, géniale.
  • The Massacre at Paris (1593), drame relatant les horreurs de la nuit de la Saint Barthélémy.

Evoluant entre passion, énergie, révolte, ambition, vengeance, les héros des tragédies de Marlowe cèdent à toutes les tentations et ses oeuvres frappent par la puissance des thèmes abordées et la beauté de la versification de Marlowe. ( 2 ).

A l'image de Faust, les héros de Marlowe sont à la charnière de la Renaissance et de l'Epoque Moderne, alors que s'ouvrent devant l'homme tous les champs du possible, jusqu'aux limites de l'humain.

(1) : Anthology of English Literature, Bio of Christopher Marlowe.

(2) : Encyclopedia Universalis, Christopher Marlowe, rédigé par Henri Fluchère.

Sur le même sujet