abeilles : l'interdiction de la culture du maïs OGM Mon 810 au JO

le Ministre de l'agriculture a décidé de publier l'interdiction de la culture du maïs OGM MON810 au JO du dimanche18 mars 2012. Victoire des apiculteurs.

Comme Suite 101 l'a révélé à de nombreuses reprises, la disparition massive des abeilles menace la production de fruits et de légumes, et, du même coup, la chaîne alimentaire humaine. Dramatique ! Pire: Au niveau de la planète : le génocide des abeilles conduit à un monde sans fruit |

Alors que la mystérieuse disparition des abeilles ( http://lesmielsbio07.onlc.fr/ ) inquiète les responsables de l'ONU, qui ont lancé, jeudi 10 mars 2011, un cri d'alarme et un signal à tous les états (lire Suite 101 du 11 mars 2011 L'ONU préoccupée par la très forte mortalité des abeilles ), les conséquences directes de cette mortalité ont été peu médiatisées. Ce phénomène est principalement observé dans les pays industrialisés de l'hémisphère nord, explique le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue) dans un rapport publié jeudi 10 mars 2011.

L’interdiction de la culture du maïs OGM Mon 810, annoncée vendredi 16 mars 2012 soir par le Ministre de l’agriculture, a été publiée dimanche 18 mars 2012 au Journal officiel. La nouvelle était très attendue par les apiculteurs. "Nous nous inquiétons néanmoins des quelques semis marginaux qui auraient pu se dérouler avant le 18/03 du fait d’une météo favorable. Nous interrogerons le Ministère pour savoir comment il entend sécuriser ces semis", s'inquiète Anne Furet, Chargée de projet "Suivi des dossiers syndicaux" à l'Union Nationale de l'Apiculture Française, première structure nationale apicole Française, très en pointe dans ce combat, avec les fédérations départementales affiliées.

Les maïs OGM sont une menace pour l'apiculture

Dans le dossier OGM, Anne Furet précise : "Toujours sur le dossier OGM, concernant les affiches « Abeilles et OGM », une nouvelle page dédiée à la campagne d’affichage a été créée sur le site de la pétition www.ogm-abeille.org . Il est maintenant possible de télécharger l’affiche et de la reproduire à partir de votre imprimante : http://www.ogm-abeille.org/spip.php?article11 . N’hésitez pas à faire circuler ce lien autour de vous. Les personnes peuvent l’afficher sur leur lieu de travail, dans leur voiture, dans des lieux d’affichage public, etc. Si vous souhaitez en commander, c’est encore possible auprès de moi à partir de 10 unités par format (Cout de l’unité : A2 : 10 cents – A3 : 8 cents – A4 : 7 cents – Autocollants : 10 cents – Les frais de ports sont facturés)...."

Le repli du Ministre de l'agriculture

Le Ministre de l’agriculture, en annonçant l’interdiction de la culture du maïs MON810 a effectué un sepctaculaire repli en prenant en compte les graves dangers. L’UNAF s’en félicite malgré l’inquiétude de semis possiblement réalisés.

Pour Jean-Marie Sirvins, un des responsables de l'UNAF, "Cette nouvelle était très attendue du monde apicole. En effet, depuis l’arrêt de la Cour de justice de l’Union Européenne de septembre 2011, le miel contenant du pollen issu du maïs MON810 ne peut être commercialisé faute d’autorisation de ce pollen pour l’alimentation humaine.

"Fin novembre, le Conseil d’Etat décidait de lever l’interdiction française de ce maïs de Monsanto, et depuis lors, l’Union Nationale de l’Apiculture Française et d’autres organisations apicoles, environnementales et paysannes n’ont eu de cesse d’appeler le gouvernement à un renouvellement rapide de ce moratoire.

"Les conditions météo étant au rendez-vous. Il est donc possible que quelques semis marginaux de maïs MON810 aient été réalisés avant l’entrée en vigueur de l’interdiction. Quel statut juridique sera accordé à ces semis ? Comment l’administration garantira la protection des produits apicoles et plus généralement, des productions labellisées ?...."

Craintes d'éventuels semis précoces de maïs OGM Monsanto

Par ailleurs, l’UNAF regrette que "Les arguments avancés pour étayer cette interdiction ne

tiennent pas compte de la menace économique pour l’apiculture, et des risques évidents

pour les agro-écosystèmes qui découleraient du manque de pollinisation du fait du départ

des apiculteurs des zones de culture d’OGM....Les OGM sont incompatibles avec la santé de

l’abeille et la pratique de l’apiculture. C’est donc avec satisfaction que les apiculteurs

accueillent cette annonce de Bruno Le Maire. Mais la météo de ce mois de mars nous fait

craindre d’éventuels semis précoces...."

Lire aussi sur Suite 101 :

Après les décisions des plus hautes instances juridiques françaises, condamnant le ministre de l'Agriculture (lire Cruiser étendu au Colza : Bruno Le Maire défie la justice), la Cour de justice de l’Union européenne vient de donner raison à un apiculteur allemand, en décidant que le miel contenant des OGM est interdit. Lire aussi ( http://lesmielsbio07.onlc.fr/ )

Force est de constater le succès grandissant rencontré par ce concours régional des miels de Drôme et d'Ardèche ( http://lesmielsbio07.onlc.fr ), organisé chaque année et ouvert à des milliers d'apiculteurs. Initié au coeur de la vallée du Rhône au Teil, en Ardèche, il permet de sélectionner les meilleurs miels, dans de multiples catégories, et de récompenser, avec des médailles d'or, d'argent et de bronze, de nombreux apiculteurs. Succès du concours régional des miels d'Ardèche et de Drôme

La Cour de justice de l'Union européenne vient de décider que le miel contenant des OGM est interdite. Une victoire pour les apiculteurs et les anti OGM. La vente de miel et de pollen contenant des OGM est interdite

La France sera-t-elle le dernier pays d'Europe à autoriser les Cruiser et autres neurotoxiques mortels pour les abeilles ? Pourquoi ? Intérêts financiers ? Neurotoxiques : nouvelle victoire de l'apiculture italienne

Sur le même sujet