Des vendanges précoces dans les vignobles des Côtes du Rhône

Les vendanges devraient débuter le 10 septembre 2012 pour le Rhône méridional, tandis que le nord commencerait la récolte au 17 septembre.

Les viticulteurs ont le sourire dans la Vallée du Rhône, où les Vendanges 2012 s'annoncent exceptionnelles. Pour mémoire, en mars 2012, les viticulteurs et la profession des côtes du Rhône se sont structurés à Tain.

C'est une bonne nouvelle pour l'économie locale puisque les vins de la vallée du Rhône, produits sur 6 départements, représentent la première activité économique de la région avec 404 millions de bouteilles commercialisées en 2010/2011 dans 155 pays. Il faut aussi savoir que les vins de la Vallée du Rhône représentent 71 064 hectares et 5000 exploitations viticoles, 3, 09 millions d'hl récoltés en 2011, 404 millions de bouteilles commercialisées en 2010/2011. 1,6 Milliards d'euros de chiffre d'affaires ont été générés par les vins AOC de la Vallée du Rhône. De plus, 99% des consommateurs de vins en France connaissent les AOC des Côtes du Rhône, et 46 000 emplois directs ou induits font de l'activité vitivinicole le 1er employeur de la Vallée du Rhône.

1,6 Milliards d'euros de chiffre d'affaires ont été générés par les vins AOC de la Vallée du Rhône

Pour mémoire, le côtes-du-rhône est un vin d' appellation d'origine contrôlée produit sur les rives droite et gauche du Rhône entre Vienne et Avignon . Comme le souligne le site Wikipedia, l'aire de production du côte du Rhône "correspond à une grande partie du vignoble de la vallée du Rhône car il s'agit d'une appellation régionale. D'autres appellations sont produites au sein de cette aire : côte-rôtie , condrieu , château-grillet , saint-joseph , cornas , saint-péray , crozes-hermitage , hermitage , côtes-du-rhône villages (avec de nombreuses dénominations géographiques internes), vinsobres , rasteau , gigondas , beaumes-de-venise , muscat de Beaumes-de-Venise , vacqueyras , châteauneuf-du-pape , lirac et tavel ."

En mars 2012, les viticulteurs et la profession des côtes du Rhône se sont structurés à Tain.

"Un état sanitaire excellent, une année sans réelle contrainte hydrique, une pression phytosanitaire printanière maîtrisée... la Vallée du Rhône attaque les vendanges en toute sérénité" assure le service de presse d'Inter-Rhône, joint par téléphone ce 4 septembre 2012;

Alors que le contexte météorologique estival s'est avéré difficile pour d'autres régions françaises, le vignoble rhodanien a de bonnes raisons de garder le sourire. Après un été sec qui a fait complètement retomber la pression phytosanitaire printanière, le vignoble des Côtes du Rhône bénéficie d'un état sanitaire excellent, généralisé à l'ensemble de son territoire.

Un millésime relativement précoce porteur d'espoirs

Selon la responsable du service de presse d'Inter-Rhône, contactée par téléphone, "depuis le début du cycle végétatif, le millésime 2012 est considéré comme tardif par rapport à 2011. Au 30 août 2012, le rapport sucre/acidité global fait néanmoins de ce millésime l'un des 5 les plus précoces depuis 2000.

"Après une fin d'hiver très froide, le débourrement a été tardif et très hétérogène. Un printemps pluvieux a quant à lui permis un bon développement de la végétation. Les conditions chaudes et sèches des mois de juillet et août, habituelles pour la région, n'ont pas généré de contraintes hydriques sauf situations très localisées.

"A la veille des vendanges, les pluies tant attendues autour du 30 août, suivies de l'anticyclone accompagné du Mistral dans le sud, permettent de maintenir le parfait état sanitaire du vignoble....".

Des prévisions de récolte de 3 millions d'hectolitres qui confirment la tendance nationale

Si la véraison est globalement achevée pour l'ensemble des cépages de la Vallée du Rhône, les vendanges devraient débuter le 10 septembre 2012 pour le Rhône méridional, tandis que le nord commencerait la récolte au 17 septembre 2012.

S'inscrivant dans les tendances nationales, (-9% pour les vins d'appellations selon le SSP*) les prévisions de récolte à ce stade font état de 1,5 million d'hectolitres pour les Côtes du Rhône Régionaux tandis que la Vallée du Rhône devrait pouvoir compter sur 3 millions d'hectolitres. Les rendements devraient donc s'inscrire dans la moyenne des 5 dernières années.

« La Vallée du Rhône est moins concernée par la baisse de rendement annoncée au niveau national, grâce aux excellentes conditions climatiques. Les professionnels du vignoble rhodanien sont sereins » indique Christian Paly, Président d'Inter-Rhône, joint au tléphone ce 4 septembre 2012.

.

Sur le même sujet