Comment affronter une période de chômage ?

Le chômage n'épargnant plus personne ; comment doit on se positionner pour affronter ces périodes stressantes de la vie ?
23

Avec un fort taux de chômage depuis les années 1970, La France connaît un sous-emploi endémique .

La montée inexorable du chômage

Problème de société majeur, le chômage a explosé en France depuis quelques décennies malgré plusieurs approches économiques différentes .

Avec un taux de 10% de la population active sans emploi, chaque salarié est susceptible de connaître une période de chômage au long de sa carrière surtout que l’offre ne recoupe pas forcément la demande .

Même si certains salariés ( jeunes, séniors ) sont plus exposés que d’autres, aucune catégorie n’est épargnée .

Peut on être serein au chômage ?

Bien sûr c’est un truisme d’affirmer que chaque situation n’est pas comparable entre un licenciement surprise ou une démission programmée .

Dans une première approche, le salarié peut essayer de ne pas subir une situation qu’il juge inexorable ( dégradation du climat dans l’entreprise, mésentente avec des supérieurs ou des collègues..etc ) en proposant à son employeur une procédure de rupture conventionnelle, procédure très en vogue depuis sa création .

Ainsi, le fait de prendre l’initiative et de ne pas seulement subir est important psychologiquement pour affronter une situation plus ou moins difficile.

Les pistes à favoriser

Lorsqu’on affronte une période de chômage notamment la première fois, il est nécessaire de se préparer à des changements importants. Outre les aspects financiers non négligeables, il est important d’essayer de rester positif. Les moments de découragement seront inévitables et même légitimes.

Ainsi le premier contact avec Pôle Emploi s’avère parfois déroutant. Après une première inscription par téléphone, les personnes sont souvent convoquées en groupe pour effectuer les premières formalités d’enregistrement avant de rencontrer un conseiller de manière individualisée.

Pour gagner du temps dans les formalités et faciliter les premiers contacts avec le conseiller , il est primordial d’avoir déjà travaillé ou retravaillé son CV. Les sites internet foisonnent mais certains principes de base restent valables comme l’absolue nécessité d’éviter toute faute d’orthographe ou de frappe ; d’autres détails comme la nécessité de ne pas dépasser une page et de ne pas omettre d’indiquer une adresse mail éviteront peut être que le CV ne soit même pas lû.

Des petits avantages annexes à ne pas négliger.

Parmi les points positifs, retenons que certaines structures ou organismes pratiquent parfois la gratuité des prestations ou des tarifs réduits pour les chômeurs.

Toutefois rien n’est systématique et il convient de vérifier si cela est bien le cas.

Vérifiez donc auprès des piscines municipales, des musées, des cinémas, de certains opérateurs téléphoniques. La liste n’est pas exhaustive et il est recommandé d’avoir toujours sur soi son justificatif d’inscription.

Les stratégies nécessaires pour affronter le chômage.

Lors de la première rencontre avec Pôle Emploi, si l’on a déjà un peu anticipé la situation, il faut savoir que le conseiller qui ne vous connaît pas va définir un profil de poste recherché en se fondant sur votre passé et votre historique ( mêmes compétences, même salaire ….)

C’est bien sûr rassurant pour vous mais il semble utile de ne pas se mentir à soi même et parfois une remise en question peut s’imposer ; autant étendre sa recherche à d’autres secteurs d’activité ou géographiques et envisager une rémunération moindre que celle des derniers postes occupés.

Enfin ceux qui sauront mettre à profit ces périodes sans perdre leur estime de soi, ni se dévaloriser resteront fort mentalement. Il faut accepter que la recherche soit éventuellement plus difficile et plus longue que prévue mais la roue tourne souvent en faveur de ceux qui sauront conserver une force intérieure.

Sur le même sujet