user_images/IMG_20140811_161812.jpg

FRÉDÉRIC HASCOËT

Publié dans : Les articles Culture de Frédéric Hascoët

Césars 2013 : «Amour» triomphe

Le film de Michael Haneke, Palme d'or à Cannes, rafle la mise avec 5 récompenses. Jacques Audiard n'est pas oublié non plus.

Présidée par Jamel Debbouze, la 38ème cérémonie des Césars a consacré Vendredi soir «Amour» comme le grand gagnant de la cérémonie, avec pas moins de 5 prix, et non des moindres: scénario original, réalisateur, film. Mais surtout prix d'interprétation son duo d'acteurs octogénaires, point d'orgue d'une carrière entamée bien avant la création de cette soirée de récompenses. Emmanuelle Riva, visiblement émue, a reçu son trophée devant une salle qui l'a longuement et chaleureusement applaudie, tandis que Jean-Louis Trintignant, en représentation à Bruxelles, a effectué ses remerciements...par téléphone, son fils étant allé cherché son César à sa place.

«De rouille...» pas bredouille

Si «Amour» a joué les premiers rôles, «Le prénom» n'est pas en reste dans les seconds, avec Valérie Benguigui et Guillaume de Tonquédec. Mais l'autre gagnant de la soirée est «De rouille et d'os», repartie avec 4 prix, ceux de l'adaptation, musique et montage. Mais aussi la révélation masculine, reçu par Matthias Schoenaerts. Son équivalent féminin se nomme Izia Higelin. La chanteuse, déjà détentrice de 3 victoires de la musique depuis le début de sa carrière, remporte le prix pour «Mauvaise fille», son premier rôle sur grand écran, adaptation du livre éponyme de Justine Lévy.

Parmi les autres récompensés, à noter que «Les adieux à la reine» de Benoît Jacquot (3 prix) et «Cloclo» (1 prix) repartent avec des trophées techniques. «Argo», de Ben Affleck, repart avec le prix du meilleur film étranger. «Les invisibles», film qui raconte comment des hommes et des femmes ont choisis d'assumer leur homosexualité au grand jour après la Seconde Guerre mondiale, a reçu le César du meilleur documentaire. Enfin, un César d'honneur a été attribué à Kevin Costner pour l'ensemble de sa carrière.

Mais cette soirée est, comme chaque année, marquée autant par ses vainqueurs que par ses vaincus. C'est ainsi que le film de Leos Carax, «Holy Motors», repart sans rien malgré ses nombreuses nominations. Mais la vraie oubliée du palmarès est «Camille redouble». Noémie Lvovski, favorite forte de ses treize nominations pour sa comédie, est pourtant repartie les mains dans les poches.

Palmarès Complet

Meilleur film : Amour

Meilleur réalisateur : Michael Haneke (Amour)

Meilleure actrice : Emmanuelle Riva (Amour)

Meilleur acteur : Jean-Louis Trintignant (Amour)

Meilleure actrice dans un second rôle : Valérie Benguigui (Le prénom)

Meilleur acteur dans un second rôle : Guillaume de Tonquédec (Le prénom)

Meilleur espoir féminin : Izia Higelin (Mauvaise fille)

Meilleur espoir masculin : Matthias Schoenaerts (De rouille et d'os)

Meilleurs scénarios : Amour (original) et De rouille et d'os (adaptation)

Meilleur premier film : Louise Wimmer

Meilleure musique originale : Alexandre Desplat (De rouille et d'os)

Meilleur son : Cloclo

Meilleures photo, costumes et décors : Les adieux à la reine

Meilleur montage : De rouille et d'os

Meilleur film d'animation : Ernest et Célestine

Meilleur court métrage : Le cri du homard

Meilleur documentaire : Les invisibles

Meilleur film étranger : Argo (Ben Affleck)

César d'honneur : Kevin Costner

À propos de l'auteur

user_images/IMG_20140811_161812.jpg

FRÉDÉRIC HASCOËT

Titulaire d'une Licence de Médiation Culturelle. Plus passionné
  • 47

    Articles
  • 1

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!