Quelle TV pour jouer aux jeux vidéo à moins de 800 euros?

C'est une question récurrente que se posent tous les joueurs avides d'obtenir un écran parfait pour faire tourner les jeux HD sur Playstation 3 ou Xbox 360.
19

Pour profiter au mieux de ses jeux en haute résolution, il faut tout d’abord choisir une télévision capable d’afficher la HD et se munir d'un câble HDMI. Pas de problème de ce coté là puisque la grande majorité des télévisions à écran plat sont toutes TV HD 1080p (anciennement Full Hd) c'est-à-dire pouvant retranscrire les 1920x1080 lignes de la haute définition. Alors, comment choisir entre Plasma et LCD? En fait, ces deux technologies d’affichage proposent des qualités différentes pour des usages assez distincts. Petite analyse.

Le Plasma, avantages et inconvénients

Le gros avantage d’une télévision Plasma c’est l’absence de rémanence. La rémanence, c’est cette traînée floue qui reste derrière un objet en mouvement. Les nouvelles technologies 600 HZ des plasma éliminent toute rémanence, comme au bon vieux temps des tubes cathodiques. Ainsi, tout joueur qui cherche d’abord à éradiquer ce défaut gênant pourrait alors être tenté d’acquérir ce genre de télévision qui présente également l’avantage d’avoir un contraste inégalable sur LCD.

Néanmoins, les télévisions à écran plasma ont toujours un problème de marquage quand une image fixe reste affichée pendant plusieurs heures. Ce n’est pas rédhibitoire pour les Plasma de dernière génération puisqu’il suffit d’attendre aussi quelques heures pour que la marque disparaisse. Cependant, pour les gros joueurs qui passent plus de trois heures d’affilé devant leur écran, les recommandations des constructeurs limitant le temps de jeu à quelques heures peuvent déconcerter.

Enfin, un autre point négatif encore plus gênant: le branchement d’un PC semble inadapté à cause des images fixes innombrables (bureau, navigateur, texte…).

Le LCD 100HZ comme réponse actuelle

Le LCD a toujours connu des problèmes de rémanence et de saccades plutôt agaçants pour les joueurs les plus exigeants. Depuis, les constructeurs se sont attelés à améliorer la fluidité de l’image et la réactivité des scènes rapides avec le 100Hz puis le 200Hz. Cette technologie vise à insérer automatiquement une image supplémentaire entre deux images successives. Conséquence: on a le sentiment de visionner une vidéo amateur. C’est relativement déroutant quand on regarde un film mais le résultat est excellent devant un jeu vidéo. En outre, les LCD à LED apportent en plus une uniformisation appréciable de la luminosité de l’écran. Mais c'est plus cher...

La technologie LCD est donc plus adaptée à l’utilisation massive de jeux vidéo sur le long terme: aucun risque de marquage et une utilisation PC possible sans modération.

Quid de la 3D?

Que ce soit sur Plasma ou bien LCD, la 3D stéréoscopique prend une place de plus en plus importante. Cependant, peu de sources en sont dotées d’origine et encore moins dans le monde des jeux vidéo. Dans l’absolu, une télévision LCD pouvant afficher de la 3D stéréoscopique ne sera jamais moins performante à afficher de la 2D et donc tout cela n’est qu’une question de prix. Alors reste encore le problème des lunettes à porter…

Mais si l'on regarde avec intérêt la nouvelle console 3DS de Nintendo (Mars 2011) qui permet d’afficher la 3D sans lunettes, alors on peut espérer que cette technologie existera dans quelque temps pour les télévisions à écran plat. Le joueur patient peut donc résolument attendre encore un peu.

Quel choix final?

Si l’utilisateur peut se résoudre à faire des sessions de jeu d’une ou deux heures maximum, sans brancher un ordinateur, alors, les avantages du Plasma raviront les rétines. On se dirigera par exemple vers un Panasonic Viera TX-PF42G20S dont le prix tourne au alentour de 700 euros.

Mais au final, si la source des jeux est en HD (PS3, Xbox 360 par exemple), et si l’utilisateur est un gros joueur, on privilégiera un écran LCD 100HZ. Les prix sont vraiment raisonnables pour une diagonale de 40 pouces (107cm). Le Sony 40EX500 , sorti en 2010 coûte environ 620 euros et possède toutes les qualités requises. Si le recule est suffisant, le modèle 46 pouces est envisageable pour une centaine d’euro supplémentaire.

En revanche, pour ceux qui aiment ressortir leurs vielles consoles SD (Nes, Super Nintendo, Megadrive, Dreamcast, Playstation…), le bon vieil écran cathodique aura leur préférence car la SD s’affiche mieux sur un support basse définition.

Lien vers un test approfondi du Panasonic TX-PF42G20S

Lien vers un test approfondi du Sony 40EX500

Sur le même sujet