22 octobre 1811 : naissance de Franz Liszt

La vie et l'œuvre de Franz Liszt, un compositeur et pianiste hongrois de renom. L'année 2011 a marqué le bicentenaire de sa naissance.
18

Généreux, infatigable et audacieux. Ces qualificatifs illustrent bien ce qu’a été le parcours du compositeur et pianiste Franz Liszt.

Souvent moins connu du grand public que Mozart, Beethoven, ou encore Chopin, Liszt n’en reste pas moins une référence incontournable dans l’univers du piano et de la musique. Retour sur la vie et l’œuvre de ce compositeur virtuose, mais aussi romantique.

De Paris à Genève...

Franz Liszt est né le 22 octobre 1811 à Doborjan, en Hongrie (aujourd’hui Raiding, en Autriche). Son père, musicien, lui donne très tôt ses premiers cours de piano. En 1819 la famille déménage à Vienne, et le petit Franz reçoit alors ses leçons de Carl Czerny , puis d’Antonio Salieri. Liszt donne son 1er concert à Vienne en 1822, un an avant que la famille ne décide de déménager. Il a alors onze ans.

  • Les années parisiennes

Il rencontre Lamennais et commence à composer. L'année 1827 marque un tournant dans sa vie avec le décès de son père; Liszt en sera très affecté. En 1829, il souhaite devenir prêtre mais sa mère l’en dissuade. A partir de 1830, il commence à fréquenter les milieux intellectuels et artistiques et rencontre Chopin, Berlioz, Mendelssohn et Paganini. Ainsi que Marie d’Agoult , dont il devient l’amant.

  • Voyages en Europe

Entre temps, il a entamé une tournée dans toute l’Europe : Vienne, le Portugal, la Russie, Constantinople…Il y connait de beaux succès mais aussi quelques échecs. Le tout, sans s’arrêter de composer.

...et de Weimar à Rome

  • Séjour à Weimar
Wagner

Cette période est intense en création. Il approfondit particulièrement le genre du poème symphonique et en compose treize, ainsi que de nombreuses autres œuvres. En parallèle, il mène une importante carrière de chef d’orchestre.

  • Les dernières années

Mais sa santé chancelle. Le 31 juillet 1886, il se rend au festival de Bayreuth dirigée par sa fille Cosima. Il mourra quelques jours plus tard et sera enterré à Bayreuth, près de son ami Wagner, mort trois ans plus tôt.

Une œuvre originale et exigeante

Liszt sera très productif tout au long de sa vie, puisqu’il composera 123 pièces pour piano, 77 lieder et 25 œuvres pour orchestre, sans compter ses compositions pour la musique sacrée et religieuse.

"J’ai essayé de rendre en musique quelques unes de mes sensations les plus fortes, de mes vives perceptions… " dira-t-il. Cette citation résume à elle seule ce qu’a été le style du compositeur.

Toute son œuvre a été marquée par sa technicité et son audace harmonique. Il est connu pour sa virtuosité et son approche du piano comme étant un orchestre à lui tout seul, exploitant ainsi toutes les possibilités de l’instrument.

Il est à l'origine du poème symphonique, un des symboles de la période romantique (1820-1910). Il sera également le digne représentant de quelques autres formes musicales qui feront sa réputation : les sonates (même s’il n’en composa qu’une, La Sonate en Si mineur ), les rhapsodies, ou encore les transcriptions d’œuvres d’autres compositeurs. Ainsi que quelques études.

Rêve d'amour et Rhapsodie

L'oeuvre de Franz List a été dense et très variée. Voici quelques unes de ses compositions pour piano les plus célèbres, où se mêlent virtuosité et poésie, fougue et inventivité.

  • La consolation N°3 : c’est une des pièces romantiques les plus connues de Liszt. Vladimir Horowitz nous la propose ici.
  • Liebestraum (rêve d’amour): autre pièce romantique célèbre de Liszt, elle est ici interprétée par Isabelle Oehmichen .
  • La Campanella : signifiant "la clochette" en italien, La Campanella est une étude très connue de Liszt, d’après Paganini. Admirons ici le jeu d’Evgeny Kissin .
  • Mazeppa : un des 13 poèmes symphoniques de Liszt parmi les plus connus. Ici interprétée par Miroslav Kultyshev .
  • La Rhapsodie Hongroise N°2 : oeuvre d’inspiration nationale, elle est une des pièces majeures du pianiste hongrois, ici interprétée par Alfred Brendel .

Cet hommage est l’occasion de fêter un autre anniversaire : celui du site qui héberge cet article, et de sa longue Liszt ( !) d’auteurs. Bon anniversaire et longue vie à Suite 101.fr.

ANNIV2

A lire, du même auteur :

* Apprendre le piano : comment bien débuter?

* Lang Lang, un pianste virtuose à part

* Les plus belles oeuvres de musique classique pour piano

* Sources :

- Radiofrance.fr

- Pianobleu.com

* Pour aller plus loin :

- Le site officiel de l'année Liszt 2011 en France

Sur le même sujet