Youtube : histoire d'un site internet pas comme les autres

Youtube bat tous les records. Avec 500 millions de visiteurs mensuels, c'est le 3e site le plus visité au monde. Retour sur un phénomène de la Toile.
27

600 ans. C’est le temps qu’il fallait en 2009 pour visionner l’intégralité des vidéos hébergées sur Youtube. Et ce chiffre extravagant n’en est qu’un parmi d’autres. Car cette « locomotive » d’internet cumule tous les records.

Création en 2005

Youtube est un site gratuit de partage de vidéos. Il a été créé aux USA en Février 2005 par trois anciens employés de Paypal : Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim. L’idée est simple : trouver un moyen de partager des vidéos avec ses amis puisqu’il est impossible, à l’époque, de les envoyer par mail.

Google s’intéresse à la société et la rachète en octobre 2006 pour 1,65 milliards de dollars. Depuis, le nombre de visiteurs quotidiens, ainsi que celui des vidéos téléchargées, ne cessent de croître. Pour atteindre des niveaux record.

Le fonctionnement

Le principe de youtube est simple. Les internautes déposent des vidéos sur tous les sujets (pas uniquement de la musique) grâce à la technologie Adobe Flash . On trouve ainsi des clips ou extraits originaux de films, mais aussi beaucoup de vidéos amateurs.

Tous les internautes peuvent visionner la plupart des vidéos, mais seuls les membres inscrits peuvent en « poster » de nouvelles. Ces derniers peuvent également noter et commenter celles qui s’y trouvent déjà, et même s’abonner à une « chaîne » d’un de leurs artistes préférés.

Des chiffres qui donnent le tournis

En 2010, Youtube, c’est 500 millions de visiteurs mensuels et 2 milliards de vidéos vues quotidiennement. Le site peut aussi se targuer de réunir 1 milliard d’abonnés. Selon Alexa , société spécialisée dans la fréquentation des sites internets, c’est le 3e site le plus visité, représentant entre 3 et 4% des pages vues mondiales.

24 heures de vidéos sont enregistrées chaque minute et 100 ans de vidéos sont vérifiées chaque jour pour la gestion des droits.

Un modèle qui s’exporte

Youtube a très vite dépassé les frontières américaines. La société ouvre ainsi la version française de son site en 2007, notamment pour concurrencer Dailymotion (créé en 2005). Depuis, le géant américain a largement supplanté son rival français en termes de fréquentation (Dailymotion est le 32e site le plus visité au monde).

Toujours en 2007, Youtube s’installe également au Brésil, en Espagne, Irlande, Italie, Japon, Pologne, Royaume-Uni et aux Pays–Bas.

Droits et libertés

Youtube étant américain, il dépend juridiquement de ce pays et de sa Constitution, qui garantit notamment une certaine liberté d’expression. Ainsi, certaines vidéos, qui pourraient être censurées en France en raison des idées qu’elles véhiculent (politique, idéologie…), ne le sont pas pour cette raison.

Par ailleurs, Youtube a limité la durée de ses vidéos à 15 minutes. Notamment pour éviter la diffusion de films entiers ou d’épisodes de séries télévisées. Et éviter des procès par rapport aux droits d’auteur. Il passe également des partenariats publicitaires avec certains diffuseurs pour limiter les poursuites.

Des vidéos célèbres

Plusieurs vidéos ont marqué l’histoire de Youtube.

La toute première vidéo postée sur le site l’a été le 23 Avril 2005. Elle s’intitule « Me at the Zoo » et montre Jawed Karim, l’un des 3 fondateurs, en train de visiter un zoo.

Mais en févier 2011, c’est Lady Gaga qui détient le record de fréquentation, avec sa vidéo « Bad Romance ». Celle-ci a été vue plus de 350 millions de fois à cette date!

Enfin, Susan Boyle, quant à elle, a réussi l’exploit d’être visionnée plus de 25 millions de fois en une seule semaine. C’était en Avril 2009, lorsqu’elle interpréta « I Dreamed a Dream » dans un célèbre télé-crochet britannique. Sa prestation avait été largement commentée à l’époque.

On l’a compris, Youtube se situe « à part », dans le grand monde d’internet. Finalement, il est peut-être l'une des réponses possibles à la célèbre citation d'Andy Warhol. Quand il évoquait le désir par chacun de connaître dans sa vie au moins un « quart d’heure de célébrité ».

CONT 12

Sur le même sujet