Les socialistes sont-il victimes de la malédiction du pharaon?

François Mitterrand demeure la seule personnalité de gauche à avoir été président de la Ve République française. Pourquoi?
10

Tout au long de sa vie tant politique que privée, François Mitterrand s’est avéré en quête d’éternité. Souvent comparé à un monarque ou même à Dieu, celui qui fut le quatrième président de la Ve République française de 1981 à 1995 était fasciné par l’Egypte antique. Dans les années qui suivirent son entrée à l’Elysée, il confia d’ailleurs, à l’architecte américain Ieoh Ming Pei, le soin de bâtir une pyramide de verre au cœur du Louvre (1), l’ancien palais des rois de France (2). Quelques jours avant de disparaître, il a fait un dernier voyage au pays des pharaons (3). Qu’allait-il chercher là-bas? Peut-être bien le secret du Livre des morts!

François Mitterrand: la fin d’un règne

Au terme de son second mandat (4), voilà plusieurs années que François Mitterrand est malade. Depuis 1981, il sait qu’un cancer le ronge. A l’époque, les médecins ont même prétendu qu’il n’en avait plus que pour quelques mois. Finalement, près de quinze ans plus tard, il est toujours là.

Très affaibli, il termine sa course tant bien que mal. Quelque peu abandonné par ses amis politiques, il vit la deuxième cohabitation (5) comme un exil. Mais pour lui, il n’est pas question de partir. Malgré la souffrance, il ira jusqu’au bout.

Chez les socialistes, peu sont encore ceux à se réclamer de lui. Impatients, certains convoitent déjà la place et le poussent pas à pas vers la sortie. En fin de compte, c’est Jacques Chirac qui lui succède (6). S’il a longtemps été son adversaire, François Mitterrand sait qu’il est, lui-aussi, un homme qu’une partie de son camp a trahi.

François Mitterrand: de la sortie du pouvoir jusqu’à la mort

Les deux présidents se font des courbettes. Jacques Chirac a "du respect pour l’homme d’Etat et de l’admiration pour l’homme privé" (7). Pour sa part, François Mitterrand affiche une certaine sympathie pour celui qui a été son Premier ministre lors de la première cohabitation (8).

Après avoir quitté l’Elysée, l’ancien président se rend rue Solferino où les socialistes lui ont préparé une petite fête de départ. L’homme ne semble guère apprécier ce qu’il considère comme un enterrement avant l’heure. Le pompon, c’est cette twingo qu’on lui offre. Pourquoi pas un fauteuil roulant?

Les mois qui suivent constituent un dernier long face à face avec la mort. Il croit "aux forces de l’Esprit" (9) et préfèrent les "je ne vous quitterai pas" (9) aux adieux. C’est alors qu’il décide de se rendre en Egypte. Mais qu’espérait-il donc y trouver?

François Mitterrand: les temps de l’après

Depuis le 17 mai 1995, jour du départ François Mitterrand de l’Elysée, nul socialiste n’a retrouvé le chemin de la présidence de la République. Jacques Chirac a été le chef de l’Etat de mai 1995 à mai 2002 et de mai 2002 à mai 2007. Cette année-là, c’est Nicolas Sarkozy qui lui a succédé pour cinq ans, cinq ans au terme desquels une nouvelle élection présidentielle aura lieu (10).

Du côté des socialistes, si Lionel Jospin a été battu au deuxième de l'élection présidentielle en 1995 (11), il a, à la stupeur générale, été éliminé dès le premier tour de celle organisée en 2002 (12). En 2007, Ségolène Royal est, à son tour, déclarée perdante au second tour (13). Bien partie pour 2012, DSK est rattrapé par une affaire de mœurs aux Etats-Unis. Du coup, de nouvelles illusions s’envolent.

Rejeté par une bonne partie de ses amis politiques dans les dernières années de sa vie, François Mitterrand jugerait sans doute la situation cocasse. De là à penser que les forces de l'Esprit auxquelles il disait croire lui ont effectivement permis de rester parmi nous, il n’est qu’un rien d’imagination. Et si les socialistes étaient victime de la malédiction du pharaon?

  • (1): la pyramide du Louvre a été commandée en 1983 et inaugurée le 30 mars 1989
  • (2): depuis Philippe Auguste (1165-1223) jusqu’à Louis XIV (1638-1715)
  • (3): du 24 au 29 décembre 1995
  • (4): la cérémonie de passation du pouvoir a eu lieu le 17 mai 1995
  • (5): la deuxième cohabitation eu lieu de mars 1993 à mai 1995
  • (6): Jacques Chirac est élu président de la République française le 7 mai 1995
  • (7): extrait de l’allocution télévisée de Jacques Chirac le 8 janvier 1996, jour de la mort de François Mitterrand
  • (8): la première cohabitation a eu lieu de mars 1986 à mai 1988
  • (9): extrait de l’allocution télévisée de François Mitterrand du 31 décembre 1994
  • (10): les élections présidentielles de 2012 se tiendront les dimanches 22 avril et 6 mai 2012
  • (11): 52,64% des voix pour Jacques Chirac et 47,36% pour Lionel Jospin
  • (12): Lionel Jospin est arrivé en troisième position avec 16,18% des voix, derrière Jean-Marie Le Pen (16,86% des voix) et Jacques Chirac (19,88% des voix)
  • (13): 53,06% des voix pour Nicolas Sarkozy et 46,94% pour Ségolène Royal

Sur le même sujet