user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Cinéma d'hier, d'aujourd'hui et de demain

Film: « Huit et demi » mais pas beaucoup plus...

A la quête d'une inspiration perdue, Fellini nous étale ses états d'âme.

Les affres de la création peuvent conduire les artistes jusqu'à la dépression. C'est ce que nous montre Fellini dans son « Hui et demi », récit quasi autobiographique.

Synopsis :

Un cinéaste dépressif, Guido Anselmi, fuit le monde du cinéma en allant faire une cure dans une station thermale. Et par là, il se réfugie dans un univers peuplé de fantasmes.

Le film :

Si Federico Fellini  eut droit à son troisième oscar pour celui du meilleur film étranger avec son film « Huit et demi »(après La Strada en 1954 et Les Nuits de Cabiria en 1957)., on est en droit de se demander s'il était vraiment concurrencé lors de cette session. S'il n'est pas de bon ton de critiquer Fellini, qui est et reste un maître du septième art, il n'est pas non plus blasphématoire de dire de ce film qu'il peut décevoir.

Un réalisateur qui raconte une histoire de réalisateur qui n' a plus d'inspiration, c'est l'histoire d'un réalisateur qui se regarde le nombril et du cinéma qui se regarde le nombril. En général, quand le cinéma parle de cinéma, le résultat est médiocre (excepté notamment Boulevard du crépuscule) et « huit et demi » s'il est loin d'être médiocre, n'est pas forcément le chef d'oeuvre imposé par les critiques car réalisé par Fellini. D'un côté, il est possible dire que « huit et demi » est foisonnant, luxurieux , dithyrambique et onirique, de l'autre, il peut être perçu comme bavard, criard, agressif, et fatigant. Dès lors, difficile de sortir du cliché qui colle aux italiens adeptes du verbiage sans fin.

Cependant, au delà d'une recherche d'inspiration perdue et des fantasmes qui en découlent, il y a un être torturé, acculé par les producteurs, actrices et tout autre composante du monde du cinéma, il y aussi cet artiste qui veut être adulé, aimé par tous et surtout les femmes et qui le mènent à fantasmer sur des situations où il a le contrôle de tous ces êtres féminins qui l'entourent. Et il vrai aussi que ce film a une vraie dimension onirique. De son retour en enfance et dans ses souvenirs, il en ressort des situations imaginées qui lui permettent au passage d'égratigner la religion et son emprise sur la société, jusqu'à la création cinématographique où l'Eglise paraît comme un instrument de censure.

Enfin, le vrai talent de Fellini dans ce film, outre une réalisation en noir et blanc quasi parfaite, est de sublimer les deux actrices que sont Anouk Aimée et Claudia Cardinale même si la seconde est moins présente à l'écran.

« huit et demi » peut donc laisser une sensation mitigée car riche de belles images, riche de bonnes idées montrant une face désormais connue du cinéma, il est par trop agressif, bavard et énervé pour qu'on puisse y adhérer totalement.

  • Film : «huit et demi »
  • Bande-Annonce - Huit Et Demi
  • Réalisateur : Federico Féllini
  • Acteurs :Marcello Mastroianni, Anouk Aimée, Sandra Milo, Claudia Cardinale
  • Genre : Drame fantastiquo/fantasmagorique
  • Durée :2 H 18 min
  • Sortie en salles (version restaurée) :03 avril 2013
  • Date première sortie en salles : 29 mai 1963
  • Date sortie DVD : 15 octobre 2009
  • Date sortie Blueray : 17 mai 2011
  • Société de distribution : Gaumont Distribution
  • Nationalité: franco-italienne
  • Tout public

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!