user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Cinéma d'hier, d'aujourd'hui et de demain

Flight : Boire ou piloter, il faut choisir.

Zeméckis est américain et nous le rappelle avec son film « Flight » allant d'une scène catastrophe très réussie à une fin catastrophique.


Le réalisateur s'est un peu perdu et a perdu le fil de son histoire dans les vapeurs d'alcool, une histoire qui traîne en longueur et qui perd de son intensité

Synopsis :

Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.

Le film :

La drogue, l'alcool, ce n'est pas bien. Voici en substance le message que tient à délivrer le sage Robert Zemeckisdans son film « flight » même si l'une et l'autre de ces substances permettent de s'envoyer en l'air. Mais l'atterissage est d'autant plus dur.

Ici, c'est un très convaincant Denzel Washington (même si il est difficile de ne pas trouver un mimétisme avec le jeu de Forest Whitaker. Serait ce du au nom même de son personnage?) qui en fait l'amère expérience. De héros national comme les adorent les américains, il est mis sur la sellette par une enquête fédérale qui met en lumère la vie du pilote, une vie de débauché sous fond de drogue et de vodka. Cependant, il réussit par un véritable exploit de pilote à sauver 96 vies qui semblaient condamner par un avion devenu fou. Alors, on aurait tendance à dire que l'essentiel est bien là et que le reste, on n'en a que faire. Mais pas Robert Zémeckis.

Et le réalisateur de se lancer dans une leçon du bien et du mal, une leçon frôlant l'ennui qui ferait presque piquer du nez. Le parallèle grotesque entre Denzel Washington et Kelly Reilly  en droguée mais qui veut s'en sortir, un thème trop souvent vu dans le cinéma américain, entraîne le spectateur dans un pathos éculé. La scène de l'interrogatoire face à des agents fédéraux qui manquent singulièrement de mordant à l'image de Melissa Leo pourtant présentée comme une tête dure, est peut être la gouute d'alcool qui fait déborder la flasque. Quant à la fin, elle laisse pantois tant elle est convenue et sans surprise, tant elle est... américaine.

Rien de bien nouveaudans le ciel hollywwodien avec ce film Flight qui, s'il n'est pas mauvais et vaut surtout par ses quarante premières minutes, ne marquera pas non plus les esprits par son originalité. Zemeckis aurait pu faire la différence, il ne le fait pas préférant sans doute séduire le public outre-Atlantique en ne prenant aucun risque par rapport à la morale.

  • Film : «Flight »
  • Flight - Bande-annonce
  • Réalisateur :Robert Zemeckis
  • Acteurs :Denzel Washington, Don Cheadle, Kelly Reilly, John Goodman
  • Genre : Drame pure sauce américaine
  • Durée : 02H18 min
  • Première sortie en salles :13 février 2013
  • Société de distribution Paramount Pictures France
  • Nationalité : Américaine
  • Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!