user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Les articles Culture de Gilles Rannou

Resident Evil Retribution : high-tech et kitch

Difficile d'imaginer qu'il puisse avoir pire film à sortir sur les écrans en cette fin d'année 2012. Resident evil 5è du nom touche le fond.

Un film demande un minimum de scénario or, le scénario de Resident evil retribution brille par son absence. D'où la performance du réalisateur, faire un film sans aucune histoire, aussi mauvais soit-il.

Synopsis :

Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur Terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, l’ultime espoir de notre espèce, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella. Au gré de son exploration à haut risque et de ses découvertes, les zones d’ombre de sa vie s’éclairent… Plus que jamais, Alice continue à traquer les responsables de l’atroce infection. De Tokyo à New York, de Washington à Moscou, elle les pourchasse jusqu’à la révélation explosive qui va remettre en cause toutes ses certitudes. Avec l’aide de nouveaux alliés et d’anciens amis, Alice va devoir se battre pour survivre dans un monde hostile, au bord du néant. Le compte à rebours a commencé…

Le film :

En ces temps de crise, on pourrait presque trouver cela inconvenant de dépenser 90 millions de dollars pour sortir un long-métrage aussi navrant. Il est aisé de résumer Resident evil retribution, 5è opus de la franchise. Il n' y a rien ou si peu qu'on en est même désolé pour les acteurs et actrices qui n'ont pas l'air du tout d'y croire. Milla Jovovich se parodie et perd de sa superbe.Michelle Rodriguez ne s'en sort pas mieux dans la caricature de la mauvaise fille. Bref, les acteurs coulent en même temps que le film qui n'arrive jamais à sortir la tête du naufrage. Même les zombies échouent dans leur rôle... Navrant

Il n' y tellement rien dans ce film qu'il ne dure qu'1H30 (tant mieux d'un côté) mais pour atteindre tant bien que mal cette heure trente, Paul W. S. Anderson a multiplié les images au ralenti, des images au ralenti pour la plupart vaines et ridicules, symboles à elles seules du vide du film et qui lui donnent cet aspect kitch, totalement désuet alors qu'il se veut un film high-tech, ce qu'il est par moment, il est vrai.

Quant aux dialogues, puisqu'il y en a un minimum entre deux tirs de rafale, le plus long et intense d'entre eux doit durer deux minutes, deux minutes qui suffisent à raconter toute l'histoire de ce Resident evil. Au delà de ce dialogue, c'est le néant. Et c'était peut être cela le but non avoué du réalisateur, faire une sorte d'apologie ou d'hommage à un nouveau genre cinématographique, le cinéma du vide....

  • Film : «Resident Evil, retribution »
  • Resident Evil: Retribution Bande-annonce
  • Réalisateur :Paul W anderson
  • Acteurs :Milla Jovovich, Michelle Rodriguez, Kevin Durand
  • Genre : Science fiction kitch et inutile
  • Durée :1h 30 min
  • Sortie en salles :26 septembre 2012
  • Société de distribution :Metropolitan FilmExport
  • Nationalité:américaine
  • Tout public

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!