user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

Publié dans : Les articles Culture de Gilles Rannou

Télé gaucho : télé ringard

Ou le don de cracher dans la soupe et donner à son film un goût insipide

C' aurait pu être drôle, ça ne l'est pas. Télé gaucho est de ces films qui voudrait forcer le spectateur à rire à chaque réplique. C'est loupé et indigeste.

Synopsis :

Tout a commencé lorsque les caméscopes ont remplacé les caméras. Faire de la télé devenait alors à la portée de tous. Jean-Lou, Yasmina, Victor, Clara, Adonis et les autres ne voulaient pas seulement créer leur propre chaîne de télé, ils voulaient surtout faire la révolution. Ainsi naquit Télé Gaucho, aussi anarchiste et provocatrice que les grandes chaînes étaient jugées conformistes et réactionnaires. Cinq années de grands foutoirs, de manifs musclées en émetteur pirate, de soirées de beuveries en amours contrariées... et ce fut ma parenthèse enchantée.

Le film :

Film foutoir dans lequel les séquences se succèdent aux séquences sans répit, film dans lequel chaque séquence est sensée décrocher sinon un rire du moins un sourire au spectateur mais qui finit par agresser à force de grossir les traits, à force de caricaturer, de s'auto-caricaturer. C'est un film sans nuance, sans subtilité qui frôle très souvent le grotesque. Seule une note de fantaisie vient par instant mettre un peu de fraîcheur dans un sujet qui s'use au bout de quelques minutes.

Si le sujet pouvait être porteur, il semble ici être fait pour que le réalisateur, Michel Leclerc , pourtant auteur d'un très bon premier film, Le nom des gens , règle ses comptes avec un passé qu'il n'assume pas ou plus. Et à ce niveau, on n'est plus dans la comédie sociale ou la comédie politique mais dans une sorte de comédie boulevard tant les personnages sont grotesques, sans relief, prévisibles. Les supposés gags s'enchaînent sans interruption,s'essoufflent très vite et ont du mal à convaincre que c'est un film humoristique.

La réalisation et le montage quant à eux sont supposés être à l'image de ce temps vécu, fait de bric et de broc, de bout de ficelle mais qui finissent par échapper au réalisateur. Enfin, les acteurs eux mêmes ne sortent pas vraiment indemnes de ce long-métrage. Sara Forestier nous fait et refait du Sarah Forestier et ne surprend plus. Eric Elmosnino, pourtant césar du meilleur acteur en 2011, peine à convaincre ou à être convaincu par son rôle. Seul Félix Moati se révèle être la bonne surprise de ce film.

Télé gaucho fera donc partie de ces films à ajouter sur la longue liste des films ratés. Pire, il semble passer totalement à côté du message qu'il voulait faire passer, d'une idée d'une certaine gauche libertaire voulant bousculer les frontières, une gauche sur laquelle le réalisateur semble plutôt se défouler que soutenir.

  • Film : «Télé gaucho "
  • Télé Gaucho Bande Annonce
  • Réalisateur :Michel Leclerc
  • Acteurs :Félix Moati, Sara Forestier, Eric Elmosnino
  • Genre : Comédie grotesque
  • Durée :1h 52min
  • Sortie en salles :12 décembre 2012
  • Société de distribution :UGC Distribution
  • Nationalité :Française
  • Tout public

À propos de l'auteur

user_images/189548_fr_gilles3.jpg

GILLES RANNOU

bonjour,

Intéressé par l'actualité, la culture, le
  • 315

    Articles
  • 18

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!