Pandore, première femme sur terre pour le malheur des hommes

Le 8 mars est jour des droits de la femme et Pandore, première créature féminine sur Terre, est peut-être l'origine et la cause de cette singulière journée.

Zeus, le père des dieux, en colère contre les hommes, décida de mettre entre leurs mains sa plus belle création, la femme, pour leur plus grand malheur…

Quand Prométhée provoqua la colère de Zeus

A l’origine, il y avait les dieux et les hommes. Et tous vivaient en parfaite harmonie. Cependant, nulle femme n’existait encore, un manque que Zeus eut tôt fait de réparer, plus poussé par la colère que par la volonté de faire plaisir à la race des hommes.

En effet, Prométhée, fils de Japet et de Clymène, demi-dieu parmi les hommes (dont il est dit qu’il les façonna lui-même à partir de l’argile), voulut améliorer le sort de ceux-ci en volant le feu aux dieux et pour l'offrir aux hommes. Pour punir les hommes, complices involontaires de Prométhée, Zeus créa la femme, Pandore.

Pandore, ou l’alibi «misogynien» des hommes

Cette femme était à l’origine une offrande faite à Prométhée, mais celui-ci, sentant sans doute le danger, refusa ce cadeau olympien. Bien que Prométhée eût averti son frère Epiméthée (nom signifiant «celui qui réfléchit après» en opposition à Prométhée «celui qui réfléchit avant») de ne point accepter ce présent, le crédule Epiméthée, subjugué par la créature, se laissa séduire et accepta d’épouser Pandore pour le plus grand malheur de l’Humanité.

Zeus ne se contenta pas de demander à Athéna et Héphaïstos de créer un être de beauté, de grâce et de séduction, il leur demanda aussi de lui attribuer tous les dons, d’où son nom: Pandore, qui signifie en grec «doté de tous les dons». Ces dons étaient une arme à double tranchant, car dans les attributs de Pandore, Hermès y mit aussi, le mensonge, la fourberie et la curiosité… Le jour de leur mariage, Pandore se fit remettre une jarre (et non une boîte) dans laquelle étaient enfermés tous les maux de la planète. Pandore, arrivée sur Terre et rongée par la curiosité, ne put s’empêcher d’ouvrir la jarre et ce qui devait arriver, arriva: les maux se répandirent sur toute la Terre. Seule l’Espérance resta enfouie au fond de la jarre privant les hommes de toute aide pour endurer les malheurs qui s’abattirent sur eux.

Ainsi, à l’origine de tous les maux de l'Humanité se trouve une femme du nom de Pandore, qui s’est vue attribuée tous les clichés qu’il est possible d’attribuer aux femmes: belle donc dangereuse, fourbe donc manipulatrice, traits auxquels s’ajoutent le mensonge et la curiosité qui serait purement féminine et qui est à l’origine des souffrances subis par les hommes. Et ces clichés, qui se retrouvent dans différentes mythologies de la Création (Adam et Eve par exemple), ont traversé les siècles, privant dès lors les femmes de droits égaux à ceux des hommes.

Ces images de la femme sont encore aujourd’hui bien vivantes, voire des poncifs bien ancrés dans l’esprit de beaucoup de mâles. Ils entretiennent ainsi la «guerre des sexes» et produisent un alibi «misogynien» quant à la supposée infériorité des femmes à l’origine de tous les pêchés. Pourtant, au beau sexe, l’homme a cru bon de lui octroyer une journée pour célébrer l’égalité entre hommes et femmes, mais une journée, pas plus…

Sur le même sujet