L'humoriste Lamine Lezhgad

Révélé par Ruquier sur Fr2, Lamine Lezghad se place dans son nouveau spectacle comme une valeur montante sur la scène comique française...
12 Août

C'est en effet dans On ne demande qu'à en rire qu'il a été révélé. Toutefois, c'est véritablement sur un exercice de longue durée, près d'1h15, qu'il est excellent dans son spectacle intitulé Impeccable diffusé récemment sur France4. Dans un style très dynamique et un humour impertinent, Lamine Lezghad maîtrise absolument son métier d'humoriste. Les premières minutes du spectacle sont suffisantes pour être convaincu.

Une performance comique efficace et hilarante

Une des causes de l'humour est le décalage entre le réel (ce qui est constaté) et le positionnement sur lequel on se place par rapport à cela (il aurait dû.. ça c'est bien... la morale condamne ceci...). Un pingouin en pleine ville tend plus à faire rire que sur la banquise ! Lamine Lezghad utilise justement ce principe, il utilise des vannes fondées sur une observation détaillée.. Prononciation prolongée des voyelles dans la communauté dite arabe. Et son imitation d'un africain sur la corrida nous rappelle la qualité d'interprétation du maître dans cet exercice: Dieudonné . Dans son sketch du "Désarabologue", il ressort des références Française, l'humour noir de cette notion étant pour le personnage du sketch de réussir une insertion dans la culture française. Quelques allusions à des références françaises se déclenchent (le vélo de Bourvil, la douce France de Charles Trénet et les tiques de l'ancien président français...) ! Ainsi, avec, un texte orienté sur la société française, l'humoriste réussit parfaitement son entrée de spectacle. Après la phase de début, il instaure une complicité avec son public (présentation de l'humoriste, dialogue avec le public sur le métissage...). C'est réellement à ce niveau du spectacle que Lamine Lezghad se connecte avec son public. Ce qui ne veut surtout pas dire que la phase d'introduction a été un monologue. Parmi les moyens utilisés, il cherche à connaitre l'origine de personnes métisses dans le public, ceci aussi pour introduire le sujet à venir. Une autre caractéristique est le fait qu'il pioche dans les références de l'opinion publique. On illustre facilement cela avec le ton assez agaçant des personnes demandant le silence (presque en l'exigeant intérieurement). N'avez-vous jamais été rappelé à l'ordre par un professeur, un enseignant ou un formateur ? C'est ainsi qu'il fronce les sourcils en répétant "s'il 'vous plaît" ...

Un humoriste pertinent sur son époque

Même si certains ressorts comiques sont connus, sont des classiques des humoristes (lapsus bien compris, gestuelle etc), ils sont employés dans un contenu comique bien structuré. C'est ainsi que Lamine Lezghad joue sur de nombreuses inflexions de voix et du comique de répétition (voir l'ouverture de rideau). Objectivement, on se doit de remarquer que Lamine Lezghad "dit aussi du mal"... il égratigne, ce qui est un des rôles du comique. Ainsi il passe en revue des sujets qu'il n'aime pas : Faudel, Gad Elmaleh, le théâtre classique, la politique... Il joue également sur cela. Quand il fait compléter un proverbe ("pas de bras, pas de ..."), il change la fin de la formule. Ceci probablement à cause de l'exaspération que lui inspire ce proverbe bêta. Est-ce une référence au film Intouchables ? Le sketch du spermatozoïde est lui aussi excellent, entre chorégraphie sur référence de musique de film et personnalisation d'un spermatozoïde seul sur "la rampe de lancement".. Dans une société morose (il faut être objectif), le comique nous est véritablement indispensable. Une chose est sûre : on n'a pas fini d'entendre parler de Lamine Lesghad .

Sur le même sujet