Contre le vieillissement : alimentation anti-âge et anti-fatigue

Le contenu de votre assiette ne repoussera pas indéfiniment les années. Mais il peut vous aider à éviter les désagréments de l'âge...
10

L'alimentation ne peut pas, à elle seule, arrêter le lent travail du temps sur les cellules. Cependant, les effets du vieillissement sur l'organisme sont accentués par les ravages que font les radicaux libres. Ces particules "folles" détruisent les cellules sur leur passage. Elles naissent normalement à la faveur du renouvellement cellulaire. Mais nous en produisons d'autant plus que nous mangeons mal, que nous fumons, que nous respirons un air pollué, et que nous sommes stressés.

L'alimentation anti-âge

Heureusement, nous pouvons nous protéger, contre ces minuscules bombes à retardement en consommant suffisamment de nutriments antioxydants : les vitamines A, C et E et le Bêta-carotène, le sélénium, le zinc, le lycopène dans les tomates, les polyphénols dans les pépins de raisins... C'est notre organisme tout entier qui en profite. Du coup, les troubles habituels dus au vieillissement cellulaire se font moins nombreux: pertes de mémoire, rides, baisse de la vision et de l'audition, douleurs articulaires...

Pensez à protèger votre système cardiovasculaire en privilégiant les bonnes graisses au détriment des mauvaises. L'excès de cholestérol est une maladie plutôt masculine jusqu'à 50 ans, mais ensuite les femmes courent les mêmes risques. C'est dû à l'action protectrice des hormones sexuelles, qui se tarissent après la ménopause. Mesdames, pensez donc aussi aux aliments riches en phyto-hormones.

Enfin, n'oubliez pas de faire le plein de calcium pour protéger vos os contre l'ostéoporose.

Les aliments à privilégier

- Les fruits et les légumes : privilégiez les tomates, les fruits et les légumes de couleurs rouge, orangée ( carotte, melon, potiron, abricot, mangue ) les fraises, les agrumes. Certains sont riches en calcium, ne les boudez pas : les épinards, les choux et surtout les brocolis et les choux de bruxelles, et la rhubarbe...

Sans oublier, les aliments riches en phyto-hormones, comme le soja.

- Les céréales et les légumineuses : mangez surtout des céréales complètes (riches en sélénium) et des graines riches en calcium (sésame, blé complet...).

- N'oubliez pas : les champignons, l'ail, l'oignon, riches en substances protectrices.

- Les aliments protéinés : évitez les viandes rouges trop grasses, préférez les volailles et le poisson (surtout le thon et les coquillages, très riches en zinc, mais aussi les poissons des mers froides pour leurs bons acides gras essentiels).

- Les matières grasses : misez sur les huiles végétales.

- Les desserts : on peut marier les fruits, les céréales complètes et les produits laitiers allégés avec du miel.

- Les boissons : vous pouvez boire chaque jour deux verres de vin rouge, pour profiter des polyphénols contenus dans les pépins de raisin...

L'alimentation anti-fatigue

Pour chasser la fatigue, il faut apporter au corps tous les nutriments dont ont besoin nos organes. D'abord, du sucre pour les cellules; mais attention, pas du sucre blanc qui accentuera la fatigue en puisant dans les réserves minérales. Préférez les sucres lents.

Certaines vitamines sont essentielles au tonus, comme la vitamine C et le bêta-carotène, la vitamine E et certaines vitamines du groupes B. Notre corps ne doit pas manquer non plus de minéraux (magnésium, calcium, zinc, manganèse, fer, cuivre, sélénium, chrome, iode...). L'alimentation anti-fatigue privilégie aussi les aliments riches en fer, car l'anémie ferreuse se manifeste par une intense fatigue.

La fatigue nerveuse et cérébrale est souvent provoquée par une carence en acides gras essentiels. Le choix des graisses et de leur mode de cuisson est donc très important. Enfin, une masse musculaire bien nourrie est garante d'un bon tonus physique. Il ne faut donc pas oublier les protéines, surtout le poisson.

Les aliments à privilégier

- Les légumes : tous, absolument tous, notamment cresson, bettrave, catrotte, chou-fleur, chou-rouge, melon, citrouille, courgette, mais aussi les légumineuses ( petit pois, lentilles, haricots...). Sans oublier l'ail et les oignons pour assaisonner.

- Les fruits : tous les fruits, à choisir frais et de saison. Chacun apporte des vitamines et des minéraux spécifiques.

- Les fruits secs : amande, pruneau, figue... Pour leur richesse en glucides, en magnésium et en sélénium.

- Les céréales : choisissez-les de préférence complètes (pâtes, riz, avoine, quinoa). Elles sont indispensables à l'apport énergétique et donc au bon fontionnement de l'organisme.

- Les matières grasses : surtout des huiles végétales, dont on varie l'origine pour bénéficier de multiples saveurs et d'apports en acides gras différents.

- Les laitages : évitez les laitages gras, mais mangez des yaourts et du fromage blanc allégé pour le calcium et les bonnes bactéries intestinales.

- Les viandes : des viandes rouges maigres (pour le fer), des volailles et des viandes blanches (pour les protéines).

- Les produits de la mer : poissons, coquillages, crustacés... Tous les produits de la mers sont bons, car ils contiennent de bons acides gras et beaucoup de minéraux et d'oligoéléments.

- Les desserts : on peut jouer à l'infini avec le miel, les fruits secs, les céréales complètes...

Sur le même sujet