Aménager une chambre d'enfant : la sécurité d'abord

Comment réussir l'aménagement de la chambre des enfants ? Les idées déco et les astuces de rangement ne manquent pas, mais la priorité reste la sécurité.
19

Les parents n’ont que l’embarras du choix en matière de conception, de décoration et de mobilier pour la ou les chambres de leurs enfants, et même les petits espaces bénéficient aujourd’hui de solutions ingénieuses pour optimiser l’espace et faciliter la vie de la famille (*). Mais quand il s’agit de se lancer dans l’aménagement de la chambre, il faut ordonner la réflexion dans l’ordre suivant :

  1. La priorité absolue est la sécurité, suivie de la santé
  2. Viennent ensuite la praticité, la facilité d’usage et d’entretien
  3. Après quoi la partie la plus « ludique », celle de la déco, peut prendre toute sa place.

Règles de sécurité pour une chambre d’enfants : électricité et fenêtres

L’installation électrique : faites vérifier par un électricien professionnel votre installation avant aménagement de la pièce. Idéalement, les prises de courant sont en hauteur, hors de portée des petits. Installez des prises à ellipses inviolables (conformes à la norme NF C15-100). Sinon, assurez-vous au moins que chaque prise basse soit sécurisée par un cache-prise. Côté éclairage, pas d’ampoules directement à portée de main des plus petits ; la préférence ira vers les ampoules qui dégagent peu de chaleur, de type fluo compactes. Les lampes équipées de petites grilles de sécurité assurent la protection contre les projectiles ou les gestes malencontreux. Pas de lampes halogènes non plus (inflammation d’objets). Jamais de fils électriques au sol ou pendants : les risques d’étranglement ou d’électrocution ne sont pas anodins, les chutes non plus. Dans la chambre d’ado, prévoir des prises suffisantes et interdire sans concession la multiplication des prises multiples.

Les fenêtres : pour les jeunes enfants, l’ouverture des fenêtres doit être impossible, et chaque fenêtre doit impérativement être équipée d’un garde corps adapté respectant les normes de sécurité. L’installation de bloque-fenêtres est vivement recommandée. Par ailleurs, l’enfant ne doit en aucun cas pouvoir monter sur un meuble pour accéder facilement à la fenêtre, ni pouvoir déplacer chaise, coffre ou autre objet pour ce faire.

De précieux conseils complémentaires pour la sécurité des enfants

Le choix du mobilier est facile aujourd’hui : il faut concentre son choix sur les mobiliers NF petite enfance pour les plus jeunes, et bien les stabiliser et fixer au mur et (ou) au sol. Eviter les lits hauts et les lits sur mezzanine chez les enfants de moins de sept ans. Aucun objet de très petite taille ne doit « trainer » dans la chambre, pas plus qu’un quelconque objet fragile (porcelaine, verre…) ou coupant.

Comme pour les toilettes ou la salle de bain, la chambre doit pouvoir s’ouvrir de l’extérieur à tout moment en cas de nécessité (pas de clé). Les angles des meubles doivent être arrondis ou munis de petites protections en mousse pour éviter blessures et hématomes. Pas de chauffage d’appoint sans surveillance, et jamais d’encombrement sur les radiateurs. Evitez les tapis posés sur sols glissants. Enfin, les rideaux à glissière avec cordon sont à proscrire, tout autant que les médicaments du traitement en cours notamment.

Dans leur chambre, penser à la santé des enfants

Les petits et les jeunes passent beaucoup de temps dans leur chambre. Nous le savons parfaitement aujourd’hui, l’air intérieur des habitats est beaucoup plus pollué qu’on ne l’imagine. Il y a des composés organiques volatils (COV) qui se dégagent des peintures, des vernis, de certains tissus et des moquettes synthétiques, ainsi que des meubles en bois aggloméré (colles), et qui s’ajoutent à ceux dégagés pour nettoyer, laver, désodoriser l’habitat.

Les COV sont le plus souvent néfastes pour notre santé et en particulier celle des enfants. Ils contribuent à provoquer notamment des allergies. Il faut éviter d’utiliser des peintures, des colles à moquettes ou du parquet flottant qui sont susceptibles de dégager des émanations toxiques. Avant d’installer un enfant dans une pièce toute fraîche refaite, il faut l’aérer abondamment durant plusieurs semaines.

Attention enfin aux acariens, responsables de certaines crises d'asthmes, en étant vigilant sur la qualité des moquettes et tissus, et sur leur entretien approprié.

Le rangement dans la chambre d’enfant

Tiroirs à roulettes à placer sous le lit (sauf chez les plus jeunes), cubes et boîtes aux angles arrondis, coffres et commodes... les idées d’ameublement pour une chambre d'enfant ne manquent pas et peuvent permettre de garder une pièce bien rangée (donc plus sûre) et belle.

Dans les petits espaces, penser aux solutions de couchage compactes. Dés 7 ans, les aménagements hauts permettent de placer un plan de travail sous le lit, et dans le mode classique, on peut placer des tiroirs de rangement sous le lit et des étagères au dessus de la tête de lit. Il existe des modules très étudiés et au final économiques qui permettent de libérer un maximum d'espace au sol. Complets, ces modules intègrent toutes les fonctions - rangement, travail, sommeil – et certains appuient même la mezzanine sur un seul pan de mur ce qui permet qui permet de placer un grand placard dans le prolongement de l'aménagement lit-bureau.

Chez les plus jeunes, les lits évolutifs sont une bonne solution. Les premières années, l’enfant garde ses repères, son lit, et le gain financier peut être intéressant.

Si le coin bureau est indispensable quand l’enfant grandit, le coin jeu l’est tout autant pour plusieurs années. Dans la chambre d’enfant, les jouets ne doivent pas envahir l’espace. Pour ce faire, quatre idées :

  • les classiques solutions rangements comme le coffre à jouets,
  • la cabane ouverte ou en partie fermée et multifonctionnelle qui se place dans un angle de la pièce pour simplifier la circulation et l'utilisation du volume d'origine,
  • les alcôves (une pour le couchage, une pour le jeu, une pour le bureau, par exemple)
  • la pièce de jeu, séparée de l’espace sommeil et travail.

__________

(*) Avec l'appui des sites de l 'INPES et de Travaux.com

Sur le même sujet