Diagnostic thermique, l'aide efficace pour une bonne isolation

Pour bien isoler son logement, sa maison, de manière ciblée et durable, et diminuer les coûts énergétiques, penser à faire réaliser un diagnostic thermique.
14

L’apparition de nouvelles méthodes chez les professionnels de l’immobilier et du bâtiment permet de réelles avancées en terme d’économies d’énergies et d’efficacité de l’isolation de l’habitat.

Chaque particulier, soucieux de son confort, de son budget énergie, et de la valeur qu’il peut ajouter à son habitation, a tout intérêt à utiliser ces procédés qui, bien loin d’être une dépense inutile, peuvent permettre d’économiser sérieusement sur les frais d’isolation, tout en adoptant les isolants les plus adaptés à chaque situation. Un bilan thermique cible exactement les points faibles de l'habitat.

Moins de dépenses et plus de confort, grâce aux caméras thermiques à infrarouge ! Voici les principaux arguments (*).

Diagnostic thermique : caméra et étude thermique

La caméra thermique est une technique connue depuis longtemps et utilisée pour la vision nocturne, par exemple. Elle connaît un nouvel usage, très pertinent et efficace, à destination de la cause énergétique, pour le bien-être de notre planète, mais aussi pour celui de notre porte-monnaie et pour notre confort .

Une bonne étude se réalise lorsque les amplitudes thermiques entre l’intérieur et l’extérieur du logement sont fortes. En saison fraiche à froide, le travail est facilité. En période plus douce, il se fait de préférence au matin, ou sinon le soir, lorsque les températures sont plus fraiches, et en assurant un chauffage élevé dans l’habitat.

Classiquement, un balayage est pratiqué avec la caméra par l’extérieur, ce qui permet de détecter les fuites d’air chaud issues du bâti. Puis, un autre balayage est réalisé de l’intérieur afin de repérer les entrées d’air froid dans le bâti.

Ce que voit la caméra thermique dans un diagnostic thermique

Ce sont les différences de températures entre divers points qui sont captées. Ainsi, les parties mal isolées apparaissent immédiatement.

Mais la caméra permet de détecter aussi ce que l’on appelle les ponts thermiques – zones d’échanges entre l’extérieur et l’intérieur – ainsi que les fuites et déperditions. Dans l’habitat ancien, il est facile aussi de repérer des zones de pertes thermiques cachées, comme d’anciens conduits de cheminés ou de vieilles ouvertures plus ou moins bien colmatées et masquées par des doublages peu épais.

La pertinence des réseaux de chauffage, la distribution de l’air chaud dans les différentes parties du logement et des pièces, et les problèmes d'humidité sont aussi visualisables.

Photographies thermiques et diagnostic pour savoir ou et comment isoler

Les prises de vue se finalisent par des photographies où apparaissent nettement en couleur les résultats. Chaque point faible est ainsi clairement identifié et permet d’apporter la meilleure solution d’isolation.

Un habitat globalement mal isolé pourra, par exemple, l’être par l’extérieur, ce qui évite un remaniement profond des intérieurs.

Le rapport de diagnostic peut aussi déterminer qu’un simple changement de fenêtre ou de bâti de porte peut suffire à améliorer le confort d’une pièce.

Mais l’intérêt du diagnostic permet aussi, lors d’une acquisition immobilière, de savoir immédiatement l’importance des travaux à effectuer et d’imaginer les solutions les plus pertinentes à mettre en œuvre, avant d’envisager un quelconque changement de mode de chauffage.

_________________

(*) À partir des sources partenaire européen et diagnostic thermique

Sur le même sujet