Eau-chaude, chauffe-eau, des solutions économiques et écologiques

Chauffe eau électrique ou à gaz dépensent trop d'énergie et coûtent cher à l'usage : quelle solution efficace choisir pour chauffer l'eau à peu de frais ?
196

L’eau chaude sanitaire est un besoin important pour les ménages, et sa production mérite de se pencher sur la question des meilleures solutions possibles : réaliser de vraies économies, respecter l’environnement sont devenus de vrais enjeux. Les fabricants ne manquent pas d’idées pour nous proposer un choix de chauffe-eaux et chauffage d’eau parfaitement adaptés aux exigences actuelles (*).

Des astuces importantes pour une eau chaude économique

Quelque soit le mode de chauffage de l’eau, voici des points importants pour une efficacité maximale :

La distance entre point de chauffage de l’eau et postes d’utilisation doit être la plus courte possible. Quand l’évier de la cuisine, la salle d’eau ou de bain, et le chauffe-eau sont très proches, la quantité d’eau à faire couler pour obtenir rapidement l’eau chaude est nettement réduite.

Des canalisations bien isolées permettent d’éviter un trop rapide refroidissement de l’eau chaude dans les canalisations. Une manière d’économiser surtout quand il y a de nombreux usagers dans le logement. De même, un ballon d’eau chaude (même pour du solaire) gagne largement à être placé dans une pièce chauffée ou bien isolée, pour ne pas refroidir trop vite.

La température idéale de l’eau chaude au ballon est autour de 55°C : moins, c’est favoriser le développement des bactéries dangereuses ( légionnelles), plus c’est accroître les coûts liés aux déperditions de calories.

Réunir en une même opération chauffage et production d’eau chaude est un questionnement très pertinent dans de nombreuses situations, à étudier dans le cas d’une nouvelle installation. Voir notre article : Quelles solutions de chauffage écologique pour la maison .

Les chauffe-eaux les plus écologiques et économiques :

  • Chauffe-eau solaire, surement l’eau chaude la moins chère à l’usage

Le chauffe-eau solaire monobloc est simple et peu coûteux. Il est constitué d’un groupe capteur et ballon sur un même châssis rigide, à placer à l'extérieur (toit, terrasse…). Compact, il est bien adapté aux régions à climat chaud (outremer par exemple) ou au moins à hiver très doux.

Plus coûteux à l’installation, mais indispensable dans la plupart des régions, le chauffe-eau solaire à éléments séparés voit son ballon installé à l'abri dans un comble isolé ou une pièce de la maison. L’appoint éventuel pour compléter le chauffage de l’eau est intégré ou non au ballon solaire.

  • Poêle bouilleur et poêle-cheminée chauffe-eau : écologiques, esthétiques, économiques

Le must en la matière : les authentiques poêles à accumulation, dit aussi poêle de masse, en pierre ollaire (la stéatite notamment) oà la dépense énergétique est très faible : 2 à 4h de fonctionnement suffisent à garantir 12 à 24 heures de chauffage, y compris d’eau chaude.

  • Chauffe-eau thermodynamique, pas le plus écologique, mais déjà une très belle alternative

Quand l’eau chaude devient chère et ne respecte pas l’environnement

Energies renouvelables, quelle fiabilité dans le contexte actuel ? Si la question est pertinente, le fait est que la plupart des systèmes ci-après ont largement répondu aux attentes pendant de nombreuses années ; mais dans le contexte actuel, ces systèmes qui font appel à l’électricité seule, ou au gaz, ou au fuel, perdent largement tout intérêt, sauf dans des cas particuliers ou des usages rares.

  • Chauffe-eau électrique à accumulation : si son coût d’achat peut paraître faible, celui de son utilisation a souvent de quoi faire frémir surtout si la famille est nombreuse, car il faut alors le faire fonctionner jour et nuit pour éviter la « panne » d’eau chaude.
  • Chauffe eau instantané au gaz : l’augmentation continue du coût du gaz est un inconvénient qui s’ajoute à celui du manque de souplesse de l’appareil (quand l’eau coule faiblement, le brûleur s’arrête). Prix à l’achat peu élevé par contre. Peut convenir pour une personne seule ou usage rare.
  • Chauffe eau avec brûleur et ballon intégrés à une chaudière à gaz : vu le coût élevé des chaudières à gaz et le coût croissant du gaz, l’eau chaude produite reste assez onéreuse.
  • Chauffe eau indépendant mais couplé à la chaudière à gaz : contrairement au système précédent, chauffe eau et chauffage peuvent être changés indépendamment l’un de l’autre. L’augmentation des coûts du gaz rendent ces systèmes de moins en moins intéressants.
  • Ballon d’eau chaude indépendant mais avec serpentin couplé à une chaudière à fuel ou à une chaudière à gaz : même remarque générale que ci-avant, sachant qu’en plus il impose une chaudière en marche été comme hiver.
  • Chauffe-eau instantané électrique : le coût d’utilisation est carrément prohibitif, avec plus de 15 KW de puissance nécessaire pour avoir de l’eau chaude. N’a d’intérêt qu’en dépannage ou rares usages.

(*) avec l’appuis de sites comme : buzzecolo, ideesmaison, eauchaudeecologique, tulikivi, poelebruno

Sur le même sujet