Qu'est-ce qu'un courtier en travaux, à quoi sert-il ? Comment choisir

Courtage en travaux, un nouveau métier, qui peut vous faciliter vos projets de rénovation de logement, maison ou commerce, sans dépenser plus... mais faites le bon choix!
107

Entreprendre des travaux devrait être l’assouvissement d’un rêve. Améliorer, refaire, agrandir… tout peut vite devenir source d’ennui et virer aux problèmes. Chef d’orchestre, facilitateur, le courtier en travaux peut être un partenaire très utile pour tous les aspects organisationnels. Encore peu connu de bien des clients potentiels, la profession est pourtant cadrée et se révèle d’une grande utilité dans beaucoup de situations de projet de travaux. Mais cela n'enlève rien de votre engagement ou de votre responsabilité en tant que maître d'ouvrage. Lisez en complément, et à ce sujet, notre article : 

Maître d'œuvre, maître d'ouvrage : définition et responsabilités


Le Courtier en travaux doit avoir une vue complète des chantiers 

Dans l’absolu, le courtier met en relation deux parties pour signer un contrat dans leurs intérêts respectifs. En l’occurrence, il peut s’agir de mettre en relation un plombier avec un client qui a des soucis de plomberie. En réalité, le métier va bien au-delà de cette seule mise en relation. Explications :

Beaucoup de projets de travaux impliquent des opérations multiples appelant des corps de métier différents, qu’il s’agisse de ré agencer des bureaux, rénover des logements locatifs ou un hôtel, relooker un commerce, un restaurant ou un appartement, repenser l’isolation d’une maison ou restaurer un habitat ancien. Se pose alors plusieurs problèmes :

  • Même passionné, même bricoleur averti, mesurer les tenants et aboutissants d’un projet n’est pas une mince affaire. Construction, mais surtout restauration-rénovation ou agrandissement-extension, nécessite une bonne connaissance générale des structures, des matériaux, des techniques, des méthodes, de la réglementation sur les produits. Autant d’aspect qui évoluent vite depuis deux ou trois décennies.
  • Les normes et la législation, tant aux niveaux sanitaire et sécuritaire que urbanistique sont de plus en plus complexes et nombreuses. Les autorisations à obtenir aussi. Même s'il prend l'exemple du chauffage, l'article Chauffage, maison BBC, RT2012... des explications utiles vous apporte beaucoup d'infos pour bien en comprendre les enjeux.
  • Être correctement informé des lois et règlement n’est pas facile. De même, une certaine capacité à réaliser une appréciation locale du chantier prévu est fondamentale pour intégrer les contraintes de réseaux et canalisations, le voisinage, les éléments environnementaux, etc.
  • Faire soit même la recherche des entreprises relève de la gageure, faute de compétences techniques pour connaître suffisamment les milieux professionnels concernés, et faute de temps, notamment.
  • Autre point important, être bien éclairé sur toutes vos possibilités d'aides et crédits d'impôt peut aussi être compliqué ou demandé du temps pour bien s'informer : là encore tout évolue trop vite, parfois d'une année sur l'autre.

Voilà donc précisément les missions et intérêts sur lesquels vous pourriez compter avec le courtage en travaux.

Professionnel, le courtier en travaux connaît bien l’artisanat du bâtiment et les fournisseurs

Disons le tout de suite, un bon courtier en travaux est par expérience un bon professionnel multicompétences issu du milieu du bâtiment et de la gestion d'entreprise. Telles origines lui permettent d'avoir une vraie capacité à appréhender conjointement les techniques et matériaux des travaux et le fonctionnement des entreprises du bâtiment.  Demandez donc toujours au courtier ces expériences et origines professionnelles, et autant que vous le pourrez, testez sa maîtrise du monde professionnel et des techniques et matériaux du bâtiment avant de vous engager.

Être courtier c’est : appréhender l’ensemble des tâches globales pour réaliser un projet, avoir une bonne vue d’ensemble de toutes les forces et faiblesses de celui-ci. C’est connaître aussi quels corps de métier doivent intervenir, seuls ou de manières complémentaires, quelles démarches préalables sont à réaliser, comment s’organisera le chantier, en chronologie, en durée et en opérations. Il estime si le budget dont dispose le client est adapté à ses ambitions et aux exigences techniques.

Le courtier en travaux est un connaisseur du monde professionnel du bâtiment et en suit les évolutions. Mosaïste ou carreleur, maçon ou façadier, carriériste ou spécialiste de l’enrochement… chaque métier a ses spécificités, et là ou le citoyen lambda ne fait guère de différence, le courtier vous permettra un ciblage professionnel précis.

L’évolution même des techniques dans les divers professions amènent aussi des idées novatrices que le courtier peut connaître ; une manière d’apporter de nouvelles perspectives à un projet, que le client était loin d’imaginer peut-être. Dans le même temps, le courtier suit l’évolution des matériaux et des nouveaux produits, là encore un plus lorsqu’il s’agit d’innover, de moderniser, d’ouvrir les perspectives.

Négociateur de prix, le courtier en travaux ne facture rien au client

Gratuit, c’est le mot utilisé par les courtiers pour intéresser une nouvelle clientèle. Et de fait, vis-à-vis du client, il l’est, mais une réserve s'impose quand même qu'il ne faut pas négliger et que nous évoquons plus loin. 

Gratuit ? Explications : Quand un client contacte un artisan, ce dernier consacre du temps pour écouter le demandeur, pour se rendre chez lui et juger de la tâche à accomplir, évaluer si le travail lui revient en totalité ou partiellement, parfois même pas du tout. Ensuite, il établit un devis, sans savoir combien d’entreprises ont été contactées pour ce même chantier. Une, trois, dix ? La part de temps et de moyens consacrée à ces prospections engendre des coûts trop élevés auxquels s’ajouteront, s’il remporte le marché, les temps et moyens consacrés aux suivis de chantiers et relation client.

Le courtage en travaux supprime l’essentiel de ces contraintes aux entreprises. L’artisan contacté sait qu’il a réellement un chantier potentiel puisque le courtier va contacter deux ou trois entreprises ciblées avec précision. Si son devis est retenu par le client, il sait à quel moment il intervient, sans perte de temps, et le courtier est l’interlocuteur unique qui établit les ponts entre les divers partenaires. Un plus pour chaque artisan comme pour le client.

Ce sont donc les entreprises qui rémunèrent le courtier pour le temps que celui-ci leur fait gagner. L’avantage est souvent grand pour les professionnels et les coûts globaux de travaux peuvent s’en trouver aussi diminués pour le client. Le même raisonnement peut s’appliquer aux fournisseurs de matériaux qui, gagnant le plus souvent en efficacité de vente grâce au courtier, accordent des remises tarifaires appréciables.

La réserve que nous mettons : il arrive que certains courtiers travaillent de connivence avec certaines entreprises de travaux ou certains fournisseurs de matériaux afin de vous inciter à prendre des produits ou des prestations plus chers, afin que le courtier soit bien payé sans que cela ne coute à l'entreprise ou au fournisseur. Mieux vaut avoir vous même un regard parrallèle sur les coûts afin de pouvoir repérer plus facileent si le courtier soutient ou non l'entreprise qui vous propose des produits plus chers.

Si un courtier peut être encore plus intéressant dans le cas de travaux dans une résidence secondaire, c'est pourtant là que le risque est parfois le plus grad d'avoir des factures d'entreprise curieusement un peu élevées !

Le courtier comme « garantie » d’un projet réussi

La société de courtage en travaux établit un accord avec toute une gamme de professionnels complémentaires, sélectionnés pour leurs compétences et leur sérieux (santé fiscale et sociale, assurances décennales , responsabilité civile à jour de leur cotisations). Divers engagements peuvent les lier dans un souci de qualité commune du travail réalisé.

Le courtier effectue auprès d’eux, en fonction des chantiers, des demandes de devis et vérifie leur cohérence avant de les communiquer au client, qui effectue ensuite le choix final. Outre de meilleurs prix et un gain de temps, le client a l'assurance d'avoir à faire à des entreprises présentant toutes les garanties et de voir se réaliser ses travaux dans des délais impartis et conformes au budget initialement prévu.

Le courtier, « cuisinier en chef » du chantier est un assistant maître d’ouvrage , qui devient donc d’autant plus indispensable que le chantier est complexe et nécessite plusieurs intervenants. Les clients profitent ainsi au maximum des avantages qu’offre ce service de courtage en travaux, sous réserve, encore une fois, que les connivences entre courtier et entreprisesne ne soient pas trop établies en votre défaveur.

Pour choisir un courtier, outre les éléments indiqués plus haut, préférez ceux qui adhèrent à la FFCT (ci-dessous), et faites des recherches sur lui via internet pour avoir le plus d'avis client possible, et si possible des avis de professionnels, d'entreprises...

__________________

Pour en savoir plus :

Fédération Française du Courtage en Travaux ( FFCT )

Sur le même sujet