Les maladies cardio-vasculaires, un problème pour le futur

Aujourd'hui, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Quels sont les facteurs de risques ? Comment les éviter ?
4

Les maladies cardio-vasculaires, un véritable problème pour le futur.

Aujourd'hui, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Elles représentent plus de 17 millions de tués chaque année, et ce chiffre est en augmentation constante. Pourquoi une évolution aussi violente ? Quels sont les causes des maladies cardio-vasculaires ? Quels sont les traitements possibles?

Des maladie en pleine expansion.

Ces maladies, causées par des cardiopathies en tout genre, sont de plus en plus meurtrière au fur et à mesure des années. En effet, on prévoit plus de 23 millions de personnes tués par an d'ici 20 ans. Les facteurs de risques sont multiples, et les cas se répartissent selon une disposition particulière. En effet les pays du Nord sont concernés, avec un vieillissement de la population toujours plus grand, et donc une fragilité plus importante du corps. Les pays du Sud sont aussi victimes de ces maladies, avec pour principal facteur de risque, la précarité. On remarque également, une différence de manifestation des maladies cardio-vasculaire entre les hommes et les femmes. En 2010, en France, on recense plus de 67 000 décès pour l'homme, par des maladies de l'appareil circulatoire, et plus de 78 000 décès pour la femme. Ces maladies représentent dans notre pays, la deuxième cause de mortalité, après les tumeurs.

Des facteurs de risques multiples

Le surpoids et le diabète

Le principal facteur de risque des maladies cardio-vasculaires est le surpoids. Une alimentation trop riche en graisse peut provoquer une hypercholestérolémie de l'individu, responsable notamment d'athérosclérose. Ce sont des plaques de graisses se déposant sur la paroi des artères, provoquant de nombreux effets secondaires. L'athérosclérose peut être à un stade très avancé et boucher ainsi complètement l'artère. La formation de caillots de sang résultant de ce dernier, peut être responsable d'infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux et de nombreux autres cardiopathies. Un des autres risques lié au surpoids est le diabète. Il se caractérise par un taux élevé de sucre dans le sang, favorisant le développement de cardiopathie. Le diabète peut aussi être congénital, c'est ce que l'on développera plus loin dans cet article.

Le tabac

Le tabac est un facteur de risque contribuant fortement à l'augmentation des décès de personnes par maladies cardio-vasculaires. Le monoxyde de carbone, faisant parti des produits très dangereux qui composent la cigarette, détériore la paroi des artères, et favorise le dépôt de plaques d'athéromes ( plaques de graisses ), provoquant ainsi des risques d'infarctus ou accident vasculaire cérébral, par formation de caillots de sang. C'est un des facteur de risques évitable, qui pourrait permettre de sauver la vie à de millions de personnes.

L'hypertension artérielle

L'hypertension artérielle se traduit par une éjection très rapide du sang dans les artères, provoquant une fatigue prématuré du cœur, et des risques de maladies cardio-vasculaires très importants. L'hypertension artérielle facilite également les dépôt de graisse sur les artères, responsable d'infarctus par exemple, ou d'accidents vasculaires cérébraux.

Les malformations congénitales

De nombreuses malformations du cœur ou des valves cardiaques par exemple peut être à l'origine de cardiopathie très grave, quelque fois mortelle à la naissance. Le diabète sucré de type I est un facteur de risque congénital. Il est héréditaire et multiplie les risques de maladies cardio-vasculaires.

Une réduction des risques possible

Les maladies cardio-vasculaires présentent un taux d'incidence très important, et cela dû aux facteurs de risques multiples. En réduisant ses facteurs de risques, on a moins de chance d'être frappé ou tué par ces maladies. Le premier évitable, est sans aucun doute le tabac.

En effet, le tabac multiplie par 5 les risques de prédispositions aux maladies cardio-vasculaires. Moins il y a de fumeurs, moins les morts seront fréquents. Cependant, la cigarette est aujourd'hui rentré dans les mœurs, à cause notamment, de l'effet de mode autrefois provoqué. Toutefois, des traitements adéquat pour arrêter la cigarette existe. Les traitements nicotiniques de substitution, que de plus en plus de personnes utilisent pour stopper les effets négatifs de la cigarette sur la santé. Mais maintenant, le vrai problème se sont les jeunes. Les jeunes sont de plus en plus nombreux à fumer, malgré l'augmentation des prix pour les dissuader, ou plus récemment l'ajout des photos chocs sur les paquets de cigarettes.

La deuxième cause évitable, est le surpoids. Pour éviter le dépôt de plaques d'athéromes sur les artères, il suffit d'avoir une alimentation saine et équilibré. Elle ne doit pas être trop riche en graisse. Aujourd'hui le plus gros problème vient des États Unis, avec l'augmentation exponentielle du nombre d'obèses, dû au développement des fast food et autres enseigne de mal nutrition. C'est pour cette raison, que le nombre de décès par des maladies cardio-vasculaires soit majeur aux États Unis.

Enfin , le sport est également un moyen efficace d'entretenir son cœur, et de réduire considérablement ses risques ans ces maladies. D'où le slogan très connus, "manger et bouger".

Sur le même sujet