Un Total Look Chocolat pour Noël

Robe cloutée en chocolat et bûche parfumée à la Violette signent la créativité d' Arnaud Pelen, héritier de cinq générations d'hommes de goût

Une robe de jersey et fin chocolat noir au cloutage praliné…Une tenue à croquer ! Réalisée par la styliste Nathalie Chaize et le chocolatier Arnaud Pelen, la tenue ne s’est pas contentée de faire fondre les visiteurs du récent Salon du Chocolat. Elle régale aujourd’hui les pupilles et les papilles des gourmets.

Une bûche habillée de velours

Le temps d’exposer dansa sa boutique lyonnaise la robe star des Nouveaux Mondes du Chocolat, la styliste Nathalie Chaize a signé le design élégant de boîtes emplies de clous en chocolat. Ajoutez un parfum de « Violette », la dernière née des bûches Pelen, pour étonner vos invités. Un biscuit moëlleux allié à une légère pâte de fruits de la passion, une délicate mousse au chocolat noir subtilement parfumée d’un arôme naturel de violette…Les habits de fête de « Violette » élue Bûche 2012, s’offrent aussi le luxe d’une couverture aux effets textiles très proches du velours.

Les traditions de cinq générations de chocolatiers

« Une technique particulière de couverture de chocolat nous a permis de donner l’aspect du velours à cette bûche confectionnée selon nos traditions familiales », précise Arnaud Pelen, représentant de la cinquième génération d’une grande lignée de chocolatiers. Leur saga commence à l’aube de la Belle Epoque. Formé à l’école des grandes maisons parisiennes de confiserie et chocolaterie, Joseph Pelen achète la Confiserie Bajard de Lons-le-Saunier, avant de voir ses talents couronnés dès 1900 par une médaille d’or à Paris.

Entrés dans l’entreprise dès 1922, les deux fils de Joseph, Louis et Jacques développent la torréfaction de la fève de cacao et la fabrication de la couverture de chocolat dans de vastes ateliers construits à la place d’anciennes écuries. Les Ateliers du Pontot s’ouvrent en 1923, année également marquée par la création d’un salon de vente et de dégustation en plein centre de leur bonne ville de Lons-le-Saunier.

Un inventaire gourmand de 35 spécialités

Comme l’ont fait avant eux, leurs parents Louis et Jacques, c’est en 1978, le tour de Dominique et Henri Pelen de reprendre le flambeau en pérennisant les traditions de torréfaction, d’assemblage des fèves de cacaos et des grains de café. Autre spécialité de la maison, le praliné est réalisé quotidiennement, dans les règles d’un art séculaire, à partir d’une rigoureuse sélection de noisettes et amandes. Les chocolat…ddicts apprécieront toute la finesse du praliné Pelen dans les clous de chocolat noir ou au lait, recouverts d’argent alimentaire.

Des bijoux de boîtes Collector accessibles à partir de 4,70€ , ponctuent l’inventaire gourmand des Malakoff, Nougatine, Palet d’Or, Madeleine, Pur Piémont, Reine de Sicile, Cinq Epices…Et ce ne sont là que quelques-unes des trente-cinq spécialités concoctées avec passion par Arnaud Pelen qui a pris en 1995 les rênes d’une Maison où les secrets de famille ont très bon goût.

www.pelen.fr

www.nathaliechaize.fr

Sur le même sujet