Les conteneurs, logements étudiants du futur ?

Du fait de la pénurie de logements, des étudiants habitent dans des conteneurs au Havre depuis la rentrée 2010.

A la rentrée universitaire 2010, la création de près de 14 000 nouveaux logements destinés aux étudiants était annoncée. Parmi eux se trouvait une centaine de logements d’un type particulier.

Naissance au Havre

Baptisée "A Docks", la cité universitaire du Havre a été inaugurée le 30 août 2010, en présence de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur. C’est la première construction de ce type en France.

La cité, construite en moins d’un an sur un terrain mis à disposition par la ville du Havre, est constituée d’une centaine de conteneurs superposés et démontables, donnant au final l’allure d’une petite résidence de quatre étages.

Coûts et surcoûts

Le projet, qui a coûté environ 5 millions d’euros, a été en partie financé par l’Etat dans le cadre du plan de relance. Il devait initialement revenir moins cher que la construction de logements étudiants classiques, mais des surcoûts en cours de réalisation ont diminué l’intérêt financier de l’opération, rapprochant le coût final de celui de l’habitat estudiantin traditionnel.

Le montant du loyer a été fixé à 305 euros par mois.

Alberto Cattani, un architecte d’avant-garde

Inspiré par un concept apparu aux Pays Bas et déjà utilisé en Grande-Bretagne, les conteneurs recyclés en logements étudiants de la cité "A Docks" sont l’œuvre d’Alberto Cattani, architecte italien qui a beaucoup travaillé à la conception de salles de spectacles et de cinémas.

Il a intégré les conteneurs maritimes, présents en nombre sur les docks du Havre, à des structures métalliques qui ont permis d’en assurer la stabilité mais aussi l’empilement.

Visite guidée

Par leur surface habitable de 25 m², les conteneurs, tout en longueur, offre un espace de vie supérieur aux traditionnels studios universitaires qui ne dépassent pas les 18 m².

Chaque logement est indépendant et insonorisé. Il bénéficie en outre d’une connexion Wi-FI. Il est constitué d’espaces bien différenciés : un coin servant à la fois de bureau et de chambre, un coin cuisine et des sanitaires.

Après près de six mois d’utilisation

Un très récent article du Monde a fait le point sur les avantages et inconvénients de ce nouveau type d’habitat.

Les étudiants qui y sont logés depuis les débuts ont constaté des désagréments tenant à l’environnement immédiat. La nuit, les lumières du port restant allumées, il peut être, pour certains, difficile de dormir. La structure est également assez sensible aux passages des camions, générant des vibrations.

D’autres inconvénients sont liés à la structure même de cet habitat : l’eau est susceptible de passer sous les portes, des moisissures ont fait leur apparition à l’intérieur même et les plombs sauteraient assez souvent.

L’insonorisation ne serait pas toujours aussi efficace que prévu.

Les avis des utilisateurs étant partagés et la performance économique du projet moindre que prévu, seul l’avenir, à moyen ou long terme, dira si le recyclage des conteneurs en habitat se poursuivra ou non, en France en tout cas.

Sources :

- "Le Havre met les étudiants en boîte", article de Benoît Floc’h, paru dans Le Monde du 28 janvier 2011.

- http://blogs.univ-lehavre.fr/appariteur/index.php/post/2010/08/31/Inauguration-de-la-Cit%C3%A9-A-Docks

- www.lemonde.fr/societe/article/2010/08/27/13-461-nouveaux-logements-etudiants-a-la-rentree-2010_1403297_3224.html

Sur le même sujet