Ordinateurs cognitifs IBM et Skynet du film Terminator

IBM a créé des ordinateurs cognitifs qui ont des aspects caractériels du Skynet mis en scène par James Cameron dans le film de science-fiction Terminator.
14

Dans un communiqué de presse publié le 18 août 2011, le groupe informatique américain IBM a annoncé qu’il vient de créer des ordinateurs capables d’apprendre d’eux même. Ces ordinateurs à l’opposé des ordinateurs traditionnels sont équipés d’une puce qui leur donne la capacité d'apprendre de leurs expériences, de trouver des corrélations, d'élaborer des hypothèses et se rappeler des résultats, en imitant la plasticité du cerveau humain. Voilà donc le prototype d’une machine qui correspond pour l’essentiel au Skynet mis en scène par James Cameron dans les films de science-fiction Terminator, Terminator 2 : Le jugement dernier, Terminator 3 : Le soulèvement des machines et Terminator 4 : la renaissance.

Dans la série des Terminators précités, Skynet est décrit comme un système informatique doté d’une intelligence artificielle, conscient et créateur des terminators, c’est-à-dire, des robots intelligents dotés d'un endosquelette en métal et d’une couche extérieure de tissu vivant qui leur donne l'apparence des êtres humains. Voici en détail un essai de rapprochement critique entre un ordinateur cognitif IBM et le Skynet mis en scène dans les films de science-fiction cités ci-haut.

Skynet : système informatique intelligent dans le film Terminator

Dans le film Terminator , une science-fiction de James Cameron, il est question d’une guerre apocalyptique qui oppose les hommes aux machines. Cette guerre a lieu en 2029. À l’origine, un système informatique doté d'intelligence artificielle appelé Skynet a pris conscience de son existence et a déclenché un holocauste nucléaire contre l'humanité.

Avec son intelligence, Skynet est capable de prédire l’avenir et de le corriger s’il sera en sa défaveur. Son intelligence est donc truffée d’une fonction d’anticipation. Par cette fonction, Skynet a envoyé dans le passé, soit en 1984, un T 800, Terminator 1 (Arnold Schwarzenegger) pour tuer Sarah Connor (Linda Hamilton) afin de l’empêcher de mettre au monde John Connor (Edward Furlong), celui qui allait devenir le héros de la résistance humaine lors de la guerre nucléaire qui opposa les hommes contre les machines. Suite à l’échec de T 800 de tuer Sarah Connor (Linda Hamilton), Skynet renverra en 1991 un T 1000, Terminator 2 (Robert Patrick), pour tuer carrément John Connor (Nick Stahl) lui-même. Le T 1000 défait, Skynet renverra enfin dans le passé, en 2003, le T-X, Terminator 3 (Kristanna Loken) pour tuer John Connor (Christian Bale), Kate Brewster (Claire Danes) et déclencher la guerre nucléaire. A l’opposé des autres terminators qui étaient des hommes, le T-X est une femme. Elle a échoué de tuer John Connor et Kate Brewster, mais elle a réussi à déclencher l’holocauste nucléaire contre l’humanité.

Outre sa fonction anticipatrice, Skynet sait créer une machine à tuer, un cyborg doté d’un endosquelette en métal et d’une couche extérieure de tissu vivant lui donnant l'apparence d'un être humain. Le cyborg créé par lui est indestructible avec les armes du monde contemporain.

Au regard des aspects caractériels du Skynet, tel que mis en scène dans le film de science-fiction Terminator , il y a lieu de comprendre que ce robot est un système informatique intelligent truffé des neurones sensitifs et effecteurs qui lui permettent d’interpréter des informations provenant de cinq sens comme ça se passe chez les humains. C’est de ces neurones que Skynet prit conscience de son existence et décida de déclencher une guerre nucléaire contre l’humanité. Le choix d’une guerre nucléaire et pas une autre, prouve à suffisance que ce robot est composé d’un cerveau capable de connaître ce qui peut être pire pour les êtres humains. Mieux, exactement comme chez l’homme, Skynet est aussi doté d’un sixième sens. L’intuition donc. Avec son intuition, Skynet se rend compte que pour tuer John Connor, il faut un terminator plus performant. Ainsi il passe du T 800 au T 1000 et du T 1000 au T-X.

Ordinateurs cognitifs IBM : systèmes informatiques à la plasticité du cerveau humain

Un ordinateur cognitif est chargé d’un système informatique qui fonctionne comme le cerveau humain. Autrement dit, il est muni des neurones sensitifs et effecteurs qui lui permettent d’interpréter les informations provenant de cinq sens. C’est la raison pour laquelle, un ordinateur cognitif est capable d’apprendre de sa propre expérience, de trouver des corrélations, d'élaborer des hypothèses et se rappeler des résultats, en imitant la plasticité du cerveau humain. Les ordinateurs cognitifs ont donc des avantages que les ordinateurs traditionnels n’ont pas. Il peuvent donc déclencher une alerte au tsunami en analysant les données fournies par différents types de capteurs marins, en compilant les données sur la température, la pression et la hauteur des vagues ou encore d'aider les distributeurs à gérer leurs stocks de produits frais grâce à son sens de l’odorat. Mais ces avantages analysés, rapprochent les ordinateurs cognitifs du Skynet mis en scène par James Cameron dans les différents Teminators. Car au regard de leur aspect caractériel, Skynet et les ordinateurs cognitifs sont des systèmes informatiques qui imitent la plasticité du cerveau humain.

Sources :

http://www.lemonde.fr/te c hnologies/article/2011/08/18/ibm-veux-creer-des-ordinateurs-cognitifs_1561111_651865.html

Terminator 1 [James Cameron]." Microsoft® Études 2008 [DVD]. Microsoft Corporation, 2010.

Terminator 2 : Le jugement dernier [James Cameron]." Microsoft® Études 2008 [DVD]. Microsoft Corporation, 2007.

Sur le même sujet