Citroën, Peugeot, Renault à la Cité de l'automobile à Mulhouse

La production industrielle automobile et ses pionniers annoncent la démocratisation de la voiture pour tous: la Traction avant, la 2 CV, la 403, la 4CV.
14

La Cité de l'automobile à Mulhouse est un haut lieu de rencontres autour de l'automobile. La collection Schlumpf attire des visiteurs du monde entier en présentant des chefs-d'œuvre au passé mythique et les voitures qui deviendront celles de monsieur Tout le monde et qui s'illustreront dans des films non moins mythiques.

L’industrie automobile doit beaucoup à André Citroën

Brillant polytechnicien s’inspirant du constructeur Ford, il produit en série des voitures populaires, dont une Citroën de type A (4 juin 1919) et atteint sur les chaînes du quai de Javel une cadence de 100 voitures par jour, un record à l’époque! En 1922, le nombre passe à 200 exemplaires qui initialise la démocratisation de la voiture pour tous. Son premier succès est la C3: 80000 modèles sont construits de 1922 à 1926, torpédo à deux places, qui sera proposée en trois places dans le modèle Trèfle.

Les fameuses «Croisières Citroën» entretiennent sa publicité et s’étalent sur onze années. Un ingénieur français, A. Kégresse, chassé par la révolution russe où il dirigeait les garages automobiles du Tsar, rentre avec dans ses cartons un brevet d'autochenille qu'il soumet à Citroën. Après des essais sur la dune du Pyla à Arcachon, dans la neige des Alpes et sur les pistes du Sahara algérien, Citroën lance cinq engins vers le Niger qui parcourent des milliers de kilomètres dans de nouvelles contrées.

La première liaison automobile transsaharienne de Tougourt à Tombouctou aller et retour est réalisée (1922-1923). Puis huit autochenilles vont relier Colomb-Béchar à Madagascar (1924), c'est le départ de la mission Centre Afrique qui dure presque un an. La mission Centre Asie, plus connue sous le nom de «Croisière jaune» (1931-1932) a pour but de relier avec sept C6, les territoires sous mandat français du Moyen-Orient (Liban et Syrie) à ceux d'Extrême-Orient (Indochine et Tonkin).

Les modèles emblématiques que représentent la Traction-avant et la 2 CV allient endurance et robustesse, qualités de la marque. La Traction-avant fabriquée jusqu’en 1957 dépasse les 800 000 exemplaires; la célébrissime 2 CV est accueillie en 1948 avec dédain et mépris! La berline Type 11 de 1953 se révèle être une des plus belles réussites de l’industrie automobile, ses grandes innovations techniques révolutionnent l’industrie automobile d’avant-guerre.

Du moteur Daimler (détenu par Panhard-Levassor) au moteur Peugeot

L’usine de Sochaux inaugurée en 1912 est d’abord affectée à la production de camions, mais la firme au Lion décide de participer aux circuits avec la L.76 et remporte alors le Grand Prix de l’Automobile Club en 1912. Le constructeur français présente la 201 au Salon de Paris en 1929; suivie de la 301, 401, 601, au succès moindre; une nouvelle série 02 est lancée en 1935, la série 03 en 1948. Enorme succès commercial la 403 sera fabriquée à plus d’un million d’exemplaires de 1955 à 1966.

Le musée de Mulhouse possède la 402 qui porte sur sa calandre l a mascotte Peugeot, le lion argenté ou doré, rugissant, choisi sur le blason de Franche-Comté et le magnifique double phaéton de 1906 destiné aux premières compagnies de taxis. La troisième merveille de ces Peugeot est la Torpédo 146 de 1914 rutilante et lustrée pour ne pas oublier que la robustesse et la fiabilité d’une automobile n’exclut pas la beauté, celle d’une œuvre d’art sans aucun doute.

Une régie nationale: Renault à Billancourt

Dans un climat de concurrence exacerbée avec Citroën, la diffusion de l’automobile se poursuit avec les frères Renault dont l’un se tue sur la course Paris Madrid en 1903. Les taxis parisiens de la marque sont chargés d’histoire et la 40 CV améliore les records mondiaux de vitesse dont celui des Vingt-Quatre Heures du Mans à 141,14 km/h sur la nouvelle piste de Montlhéry en 1924.

Accusée de collaboration pour fabrication de matériel pour l’Allemagne, la firme est nationalisée en 1945. La fabrication de la 4CV atteint jusqu’en 1961 plus d’un million d’exemplaires. Elle est le troisième modèle le plus vendu dans l'histoire de l'automobile et la première voiture française la plus vendue dans le monde avec plus de huit millions d'exemplaires. Commercialisée dans plus de cent pays, la Renault 4 est une icône qui fête ses cinquante ans en 2011.

La Cité de l'automobile rend hommage à cette icône automobile en proposant, du 14 novembre 2011 au 16 janvier 2012, une exposition. Elle sera également à l'honneur lors de la troisième édition du 4L International qui aura lieu en juillet 2011 dans la région des châteaux de la Loire.

Sur le même sujet