Musée national de l'automobile: collection Schlumpf à Mulhouse

L'épopée de l'automobile européenne jusqu'en 1950 racontée par une collection unique au monde de 500 modèles, classée monument historique.
56

La naissance d’une passion moderne, celle des hommes pour les belles voitures, naît en février 1884, date du premier brevet déposé par E. Delamarre-Debouteville et L. Malandin pour un véhicule à quatre roues, animé d’un moteur à pétrole à quatre temps.

La grande aventure automobile commence, et l’ingéniosité des constructeurs ne cesse de développer une technique qui a su atteindre la perfection: vitesse, beauté, luxe…

L’importance de la collection

Dans une salle d’exposition de 25 000 m2, La collection est répartie en trois grands espaces: l'aventure automobile, la course automobile, les chefs-d'œuvre de l'automobile dans lesquels les véhicules sont présentés par ordre chronologique. 481 véhicules qui représentent 100 marques de dix pays, dont 64 sont françaises.

Pour faire entrer ce musée dans le troisième millénaire, une rénovation a eu lieu en 2000, préservant la fameuse grande salle ornée des 900 lampadaires inspirés du pont Alexandre III. Actuellement en chantier, la Cité de l’automobile inaugurera en 2011 sa nouvelle piste d’évolution. En forme de huit, elle fera 450 mètres dans sa plus grande longueur, et la vitesse maximale autorisée sera de 70-80 km/h.

Parmi les marques les plus connues sont exposées Bugatti, Mercedes, de Dion-Bouton, Peugeot, Rolls Royce, Renault, Ferrari, Alfa-Roméo, Maserati, Gordini, Panhard-Levassor,Citroën… Les voitures de sport, 30 véhicules uniques au monde et 60 d’une grande rareté, complètent la collection. Des voitures de légende dont la cote ne cesse de grimper et, parmi elles, voici quelques exemples.

La marque Bugatti

Elle démontre comment associer une technique automobile performante à une esthétique parfaite et Fritz Schlumpf l’a bien compris en réunissant dans la collection Bugatti plus de 120 voitures. Installé à Molsheim en 1909, Ettore Bugatti crée des voitures de course légères et rapides. Les spécialistes considèrent la 35 comme la meilleure pour les compétitions automobiles où elle décroche 1851 victoires de 1925 à 1927. La légendaire , la Royale suivie de la Petite Royale affichent une carrosserie à l’équilibre parfait entre les lignes verticales et les courbes.

Aujourd’hui une Bugatti 57 C Atalante est estimée entre 550 000 et 750 000 €. Sans conteste l'un des clous de la dispersion, qu’ Artcurial a organisée à l’occasion de Rétromobile. (4/2/2011) est cette Bugatti, type 51, qui a battu son estimation haute à 800.000 euros. Une autre Bugatti type 46 au profil aérodynamique, a trouvé preneur à 632.500 euros. Entièrement restauré, ce "faux" cabriolet est l'un des 60 modèles restants de la série, dans le monde, d'où sa rareté.

Ferrari et ses voitures rouges, Gordini et ses voitures bleues

La première Ferrari, une 125 GT, innove par un moteur de douze cylindres en V, dont la puissance augmente progressivement pour en faire un vrai bolide; elle rafle sur les circuits, les titres mondiaux des Grands Prix (1952/53). Après son troisième titre mondial en 1956, détenu par la voiture pilotée par le non moins mythique pilote J.M. Fangio, associée à Lancia, la firme étudie un nouveau moteur, le Dino, un six cylindres; suivra la fameuse Testa Rosa , spider à la ligne agressive (1957) au succès commercial que l’on connaît.

A. Gordini constructeur des années 1950, franco-italien, mécanicien puis pilote préparateur de génie et enfin constructeur de voitures de course avec Simca, Gordini, puis Renault, souvent surnommé «le sorcier» étonne le monde de la compétition par ses voitures bleues hâtivement préparées, par manque de moyens. Le modèle type 24 S au capot avant très caractéristique, a appartenu à F. Sagan.

Le prestige des Rolls Royce

Elles passent pour les meilleures automobiles du monde arborent un luxe inouï et une qualité irréprochable, un fonctionnement silencieux, une conduite douce. La Silver Ghost présentée au Salon de Londres en 1906 est le premier succès de la firme anglaise. Sous contrôle d’une commission de l’Automobile Club, elle effectue sans arrêt 23 000 km sans que la moindre trace d’usure ne soit remarquée, seule une pièce nécessitera une réparation d’un coût de trois livres sterling. Pour s’adapter au marché est lancée la Twenty avec un petit moteur!

Le châssis démodé de la Silver Ghost est remplacé par la série des New Phantom , aux équipements sophistiqués, elle est la voiture officielle de la Cour Royale, des chefs d’état et des stars internationales. Elles sont les plus luxueuses et les plus chères du marché.

Cet article est le premier d'une série d'articles consacrés à la Cité automobile de Mulhouse.

Pour les passionnés: lire l'article de Jean-Luc Mercier sur les voitures anciennes .

Au 81e Salon international de l’auto à Genève du 3 au 13 mars 2011: «100 ans de progrès automobile à Genève.»

Musée national de l'automobile , collection Schlumpf à Mulhouse.

Du même auteur: « La mascotte automobile, un objet d'art et de pouvoir

Sur le même sujet