Art project, le musée virtuel de Google

Depuis le 1er février 2011, 17 musées du monde entier s'invitent dans nos ordinateurs ! Des visites virtuelles du château de Versailles au MET de New-York.

Visiter un musée à l'autre bout du monde en restant assis dans son canapé, c'est désormais possible. Google y travaillait depuis longtemps et la négociation avec 17 établissements d'expositions de peintures, de sculptures et d'objets d'art a finalement abouti. Les internautes peuvent maintenant se balader virtuellement dans les allées des musées pour admirer en détail plus de 1 000 œuvres d'art de près de 500 artistes.

L'Art Projet ,

C'était un projet fou, celui de regrouper en un seul et même endroit les plus belles œuvres d'art de la planète. lorsqu'on sait le travail, le temps et l'énergie que cela demande aux conservateurs de musée pour organiser des expositions d'œuvres d'art d'un même artiste en un seul lieu, l' Art Project est déjà conçu comme un grand pas pour amener les musées à collaborer entre eux, et donner envie aux amateurs d'art de se déplacer pour voir de visu et in situ leur tableaux ou sculptures favorites.

Les musées virtuels

Pour le moment, seulement 17 musées, galeries et édifices d'art ont fait leur entrée sur internet :

  • Amsterdam : le musée Van Gogh et le Rijskmuseum ;
  • Berlin : la Gemäldegalerie et l'Alte Nationalgalerie ;
  • Florence : la galerie Uffizi ;
  • Londres : la Tate Britain gallery et la National gallery ;
  • Madrid : le musée de la reine Sofia et le musée Thyssen-Bomemisza ;
  • Moscou : la galerie d'État Tretyakov ;
  • New-York : le Metropolitan Museum of Art (le MET), le Museum of Modern Art (le MoMA) et la Frick collection ;
  • Paris : le château de Versailles ;
  • Prague : le musée Kampa ;
  • Saint-Petersbourg : le musée de l'Hermitage ;
  • Washington : la Freer gallery of Art.

Les petits plus de l'Art Project

Google propose, en plus de visionner les œuvres d'art à loisir, de se créer sa propre collection que l'on pourra visionner de retour du musée ou en sortant de sa douche le matin. L'opération est gratuite, il suffit pour cela de s'enregistrer via une adresse internet valide.

De même, on peut se déplacer virtuellement dans le musée, comme un simple visiteur, et voir où les tableaux que l'on peut visionner sont accrochés.

Passer du virtuel au réel

Tout amoureux des art plastique sait bien qu'il n'y a rien de comparable entre regarder sur un écran d'ordinateur une œuvre qu'on aime ou faire l'effort de se déplacer jusqu'au musée où elle est accrochée. Mais l'un n'empêche pas l'autre, car si internet, la visite peut durer des heures et on peut à loisir zoomer en toute tranquillité sur une œuvre pour en saisir les détails, en revanche, le plaisir et l'émotion que l'on peut avoir en observant le grain et le relief d'un tableau, les courbes et les traces de burin sur une sculpture, ne resteront possible que lorsqu'on aura le chef d'œuvre devant soi.

CONT12

Sur le même sujet