Conseils pour bien choisir sa hotte de cuisine

Aspirante ou filtrante, murale, encastrée ou intégrée, classique ou design, elle est utile pour cuisiner en évitant les mauvaises odeurs et les fumées.
13

Aujourd'hui conçue comme un véritable élément de décoration, la hotte de cuisine peut être murale, encastrée au plafond ou intégrée au plan de cuisson, mais elle aussi design et se fond dans l'esthétique de la pièce. Attention cependant, en concevant sa cuisine , de ne pas perdre l'essentiel de vue : la hotte doit avant tout absorber de façon efficace les odeurs de cuisson.

La performance avant tout

Pour être réellement efficace lorsqu'on cuisine, une hotte doit pouvoir renouveler en une heure entre 10 et 12 fois le volume de la pièce. Autrement dit, plus la cuisine est grande, plus le débit devra être élevé. Mais si la cuisine est ouverte sur une autre pièce de la maison ou que le plan de cuisson est situé sur un îlot (et non contre un mur), le débit devra alors être un peu plus grand. On veillera donc à choisir une hotte avec un débit adéquat, un conduit suffisamment large et une longueur de tuyau réduite au maximum afin d'absorber le plus d'air possible et ce, le plus rapidement possible. De même, ventiler la pièce régulièrement (en ouvrant une fenêtre, par exemple) aidera la hotte à renouveler l'air, par le simple jeu des courants d'air.

Les dimensions

On a souvent tendance à croire que les fumées et les odeurs dégagées lors d'une cuisson partent vers le haut, mais en fait, ces dernières s'échappent de nos poêles et casseroles par tous les moyens, vers les côtés y-compris ! Pour les prendre au pièges correctement, la hotte devra donc être un peu plus large que le plan de cuisson. Selon que l'on utilise une plaque de cuisson électrique (classique, vitrocéramique ou à induction) ou au gaz, les normes de hauteur de la hotte par rapport au plan de cuisson ne sera pas la même :

  • 65 cm dans le cas d'une énergie électrique ;
  • 75 cm dans le cas d'une énergie au gaz ou mixte.

Évacuation ou recyclage de l'air ?

À l'heure actuelle, deux systèmes d'évacuation de l'air par une hotte existent :

  • les hottes filtrantes recyclent l'air et ne nécessitent pas de conduit extérieur. Un filtre à charbon actif (à changer tous les ans pour une meilleure efficacité) aspire les fumées, les dégraisse et les désodorise avant de renvoyer l'air dans la pièce.
  • les hottes d'évacuation, bien plus efficaces, nécessitent en revanche un conduit indépendant de celui du chauffage (cheminée, poêle ou VMC), ceci afin de ne pas risquer d'enflammer les suies présentes dans le conduit, car, bien que l'air soit lui aussi filtré avant d'être rejeté à l'extérieur, il n'est cependant pas indemne de matières hautement inflammables. Chaque année, le conduit devra être ramoné .

Cuisiner sans boules Quiès !

Plus une hotte est bruyante, moins on l'utilisera, car le bruit dégagé par le moteur et le frottement de l'air sur les parois peut vite être désagréable. Aussi, bien qu'il n'existe encore aucune norme obligatoire dans ce domaine, les fabricants indiquent maintenant le niveau sonore de leurs hottes afin que les clients sachent à quoi ils doivent s'attendre en cuisinant.

Trouver la hotte idéale

Comme dans tout projet d'aménagement, l'achat d'une hotte de cuisine ne se fait pas à la légère, car une fois installée, elle ne sera pas prête d'être changée ! Aussi, il sera préférable d'acheter sa hotte une fois que les plans de la cuisine seront réalisés et que le choix des matériaux et des couleurs de la pièces seront arrêtés.

Sur le même sujet