Brel et Barbara par Béjart

Brel et Barbara par Béjart ou comment l'un des plus grands chorégraphes de tous les temps rend hommage à deux figures incontournables de la chanson.

Les célèbres « L’Aigle noir », « Ne me quitte pas » ou encore « La solitude » et « La Valse aux mille temps » sont présents dans ce ballet des plus étonnants. En effet, le chorégraphe Maurice Béjart souhaitait, par la création Brel et Barbara , rendre hommage à deux artistes hors norme. Dans cette chorégraphie, les pas de danse illustrent les chansons des deux artistes.

Brel et Barbara, une chorégraphie hommage

C’est un véritable hommage que rend Béjart à Brel et Barbara. Le chorégraphe fait une sélection dans le répertoire des deux vedettes de la chanson. Il choisit des chansons célèbres, mais également des chansons qui en disent long sur la personnalité des deux artistes.

Cependant, il ne se contente pas de traduire les paroles en pas de danse, il va plus loin.

En fond du spectacle, se tient un grand écran. Des images des deux chanteurs y sont retransmises et contribuent à l’illustration des chansons. On y observe les deux vedettes ensemble ou l’un, ou l’autre.

Maurice Béjart les associe ainsi pleinement à la chorégraphie, comme s’ils accompagnaient les danseurs.

Le chorégraphe insert Brel et Barbara dans sa chorégraphie au travers de la ressemblance physique de ces deux danseurs principaux Gil Roman et Elisabeth Ros avec les deux vedettes. Béjart fait donc vivre les deux stars, comme si elles étaient personnages d’une histoire : l’histoire de leurs chansons.

Une manière aussi de montrer à quel point les chanteurs, comme les danseurs, peuvent vivre leur chanson et s’identifier.

Des interprètes de Brel et Barbara

A la fois Gil Roman et Elisabeth Ros sont conquis par leur rôle.

Gil Roman est admiratif de Brel depuis sa jeunesse. Il a toujours cultivé sa ressemblance avec le chanteur. Béjart ne voyait que lui pour exécuter ce rôle.

Quant à Elisabeth Ros, si elle ne s’intéressait pas particulièrement aux deux interprètes, elle en savait le talent et la célébrité. Elle a été réellement touchée par son rôle. En effet, elle dira avoir vécu et surtout, compris différemment les chansons en les dansant. Ecouter et danser une chanson est pour elle tout à fait différent.

Une mise en scène sobre

La mise en scène reflète la simplicité qui caractérisait Brel et Barbara. Outre l’écran, fort peu de décor est présent sur la scène. Il s’agit de mettre en valeur uniquement les voix et les mouvements.

Le fond est noir. Il s’accorde à la fois avec la solennité du souvenir des deux artistes, mais également avec la vision qu’ils avaient de la vie.

Les costumes eux aussi sont très simples. Ils dégagent souvent les jambes des danseurs afin que le mouvement des jambes notamment soit très visibles. Les costumes sont également le reflet des deux interprètes, dans leur simplicité.

Les décors comme les costumes mettent l’accent sur la beauté intérieure.

De même que les chansons, les morceaux de bravoure du spectacle sont certainement les chansons les plus célèbres du répertoire des interprètes. Le spectateur ressentira par exemple la même émotion en voyant les interprétations de " L’Aigle Noir " ou de « Ne me quitte pas ». Le spectacle pourra paraître un peu simplet par ses décors et son élaboration, mais l’objectif est atteint : c’est un véritable hommage aux deux chanteurs.

Sur le même sujet