Petite enfance: l'accompagnement des familles fragilisées

Les professionnelles de la petite enfance ont à cœur l'accueil des enfants issus de familles fragilisées. Mais que signifie au juste cette notion?
124

En 2008, deux millions d'enfants sont touchés par la précarité en France (source INSEE). La précarité induit une fragilité chez des familles parfois déjà vulnérables. Après avoir amorcé une définition de cette notion de familles fragilisées, la question de leur accompagnement sera abordée.

Qu'est-ce-qu'une famille fragilisée?

Il existe plusieurs facteurs de fragilité.

  1. La précarité: elle provoque une insécurité chez une famille qui rencontre des difficultés financières ou de logement. Les préoccupations matérielles sont telles que la prise en charge des enfants est compliquée.
  2. La perte des repères qui est consécutive à l'évolution de la société française. La cellule familiale s'est considérablement modifiée. Certains parents sont perdus face à leurs enfants. Ils ne savent plus comment faire.
  3. Le handicap est un facteur de fragilité; handicap chez le jeune enfant mais également handicap dans la famille. Les problèmes de santé aussi.
  4. Le choc culturel des familles immigrantes qui se heurtent à une société et à des valeurs dans lesquelles elles n'y comprennent rien. Entre intégration à tout prix et rejet, ces familles sont vulnérables.

Quel accompagnement pour ces familles fragilisées?

Une des missions des professionnelles de la petite enfance est l'accompagnement à la parentalité. Lorsqu'il existe une défaillance parentale, on parle alors de soutien à la parentalité. Dans le cas des familles fragilisées, l'accompagnement est plus appuyé. Attention toutefois à ce que l'enfant reste au centre des préoccupations. Il n'est pas essentiel de connaître certains éléments de la famille (comme la sphère intime du couple). Or certains parents vont se confier, bien au delà de ce que les équipes ont à entendre, c'est pourquoi il est alors préférable de les orienter vers des structures adaptées, comme:

  1. les lieux d'accueil parents-enfants qui s'inspirent de la Maison Verte de Françoise Dolto;
  2. les associations d'entraide parentale où les familles peuvent trouver une écoute à leurs problèmes.

Des outils pour l'accompagnement des familles fragilisées en crèche

Dans ces familles fragilisées, il est parfois difficile de mettre l'enfant au cœur du projet parental. Voici quelques pistes.

  • Lors de l'inscription à la crèche, il est important d'évoquer avec les parents le projet qu'ils ont pour leur enfant. Les professionnelles ne possèdent pas un savoir supérieur aux parents. Pour accompagner les familles et pas seulement celles qui sont vulnérables ou fragilisées, il faut croire aux compétences des parents. Être parents est difficile et long; le chemin de la parentalité se construit petit à petit.
  • Les bilans proposés quelques mois après l'arrivée de l'enfant est un outil intéressant. Cela peut être l'occasion de faire le point sur le développement des enfants ou d'écouter les parents et leurs questionnements.
  • Les réunions collectives comme celles de la rentrée, ou également la proposition de rencontres avec la psychologue de la structure.
  • Les temps conviviaux peuvent constituer des espaces de paroles où les parents peuvent échanger librement. Petites fêtes, repas ou café des parents sont, dans tous les cas synonymes de lien social.

Sources:

Être parents en situation de grande précarité , sous la direction de Marie-Paule Poilpot aux éditions ERES.

http://www.lamaisonverte.asso.fr/ .

Un exemple de café des parents : http://unesourisverte.org/cafedesparents/presentation .

Sur le même sujet