Reconversion professionnelle après 35 ans, un parcours difficile

Changer de métier est le souhait de nombreuses personnes. Comment transformer son rêve en réalité ? Voici quelques pistes pour se lancer.
290

Les personnes qui désirent changer de métier sont nombreuses. Certaines souhaitent mieux conjuguer vie professionnelle et vie familiale, d'autres ne se plaisent pas dans une profession exercée depuis de trop longues années. Or, la reconversion professionnelle n'est pas facile, passé un certain âge.

Les conditions nécessaires pour changer de métier La France est réputée pour être un pays qui accorde beaucoup d'importance aux diplômes et attestations professionnelles. C'est pourquoi, la reconversion professionnelle passe le plus souvent par une nécessaire formation. Facile ? Malheureusement pas pour tout le monde...Demandeurs d'emploi et salariés du privé ont plus d'opportunités que les fonctionnaires.

Avant tout souhait de reconversion professionnelle, le bilan de compétences Avant tout souhait de reconversion, il est vivement recommandé de faire un bilan de compétences avec un organisme agrée. Ce bilan peut confirmer votre idée de changement ou vous orienter vers une toute autre voie professionnelle. Le bilan de compétences existe pour tous les statuts de travailleurs : salariés, fonctionnaires, indépendants... Autre avantage du bilan de compétences : il est généralement financé par l'employeur.

Reconversion professionnelle et formations pour adultes Vous avez une idée bien définie de votre nouveau métier ? Il ne vous reste plus qu'à trouver la formation diplômante ou qualifiante qui vous permettra d'y accéder plus aisément.

  1. L 'AFPA , Association pour la formation professionnelle des adultes, est un organisme national possédant des antennes régionales. Cette association propose des formations qualifiantes dans tous les secteurs professionnels. Les formations sont rémunérées. Cependant, l'AFPA sélectionne les candidats selon un certain nombre de conditions : demandeurs d'emploi ou non, travailleur handicapé ou non, âge...
  2. Le GRETA est un organisme de formation pour adultes directement rattaché à l'Education nationale. Là aussi, les formations proposées sont payantes, mais peuvent être entièrement prises en charge dans le cadre d'un congé CIF (Congé individuel de formation) ou un DIF (Droit individuel de formation).
  3. Il existe bien d'autres organismes de formation comme ceux qui offrent des actions de formation à distance tels que le CNED, EDUCATEL, le cours Minerve...

Formations pour adultes : financements et rémunérations des stagiaires

  • Les salariés du privé disposent de nombreuses opportunités de formations prises en charge et rémunérées. Une demande de congé individuel de formation doit être faite auprès de son employeur. Ce dernier cotise en effet à des fonds spéciaux comme le Fongecif par exemple.
  • Les demandeurs d'emploi doivent quant à eux se rapprocher de Pôle emploi, qui met à leur disposition un certain nombre de dispositifs de formations.
  • Les fonctionnaires ont le droit au CFP (Congé de formation professionnelle) et au DIF (Droit individuel à la formation). Le CFP est difficile à obtenir: la question de la rémunération de l'agent pendant sa formation pose un problème financier aux collectivités territoriales. C'est un peu différent concernant les deux autres fonctions publiques. Le DIF, quant à lui, est le plus souvent insuffisant pour couvrir une formation supérieure à 120 heures. Les fonctionnaires peuvent aussi accéder aux concours internes de la fonction publique.

Reconversion professionnelle : un parcours difficile

La majorité des personnes ayant concrétisé leur rêve de changement de métier sont très satisfaits. Cependant, la reconversion professionnelle est un parcours difficile, semé d'embûches. Il n'est pas simple de recommencer à zéro, de passer d'un statut de salarié confirmé dans son domaine à celui d'"apprenti". Sans oublier que la plupart du temps, reconversion professionnelle rime avec baisse de salaire...

Sur le même sujet