user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

Le ginkgo, une plante ornementale et médicinale

Plante dioïque, le ginkgo est une plante médicinale particulièrement indiquée pour les affections circulatoires.

Arbre de la famille des Ginkgoacées long de 20 à 30 mètres, le ginkgo est une plante dioïque aux feuilles caduques, épaisses, élastiques.

Il possède des fruits qui sont appelés des drupes jaunes et sont comestibles lorsqu’elles sont fraîches mais désagréables lorsqu’elles sont trop mûres.

Arbre originaire de Chine, du Japon et de Corée, le ginkgo a été d’abord utilisé comme arbre ornemental dans les zones tempérées d’Europe et d’Amérique.

Appelé arbres aux quarante écus, le ginkgo possède des propriétés médicinales non négligeables sur l’organisme humain et ce sont surtout ses feuilles qui sont utilisées.

Le ginkgo contient de nombreuses substances dont :

-les glucosides flavonoïdes

-la quercitine

-la lutéoline

-les catéchines

-la résine

-les terpènes

-le bilobalide

-les ginkgolides A, B et C

Ces différents éléments confèrent à la plante ses multiples vertus médicinales dont celles d’être :

-vasodilatatrice

-tonique veineux

-protectrice capillaire

-tonique et stimulant nerveux

Le ginkgo est ainsi indiqué lorsqu’une personne est sous perfusion puisque son action vasodilatatrice diminue les résistances dans les petites artères.

Mais il peut aussi servir de complément dans le traitement des troubles provoqués par l’artériosclérose.

De plus, il tonifie les parois des veines et diminue l’accumulation de sang. Il réduit de même l’œdème en diminuant la perméabilité des capillaires.

Fortement conseillé en cas d’insuffisance circulatoire cérébrale qui se manifestent par des vertiges, des nausées, des maux de tête, des acouphènes, des troubles de la mémoire, de la somnolence, il améliore en effet l’irrigation sanguine dans le cerveau.

Ainsi, les personnes présentant des séquelles d’accidents vasculaires et cérébraux doivent en utiliser puisque le ginkgo accélère la récupération et la motilité des personnes malades.

En tant que tonique veineux, il pallie le défaut d’irrigation dans les jambes (artériopathie), dans les mains ou les pieds (acroparesthésie) et est préconisé en cas de maladies veineuses (angiopathie).

Personnes atteintes de varices ou de phlébites, jambes fatiguées ou chevilles enflées, le ginkgo est fait pour ces affections circulatoires artérielles.

Recommandé en double usage c’est-à-dire en usage interne (voie orale) et en usage externe (application de compresses et de cataplasmes), le ginkgo s’avèrera d’autant plus efficace et ce proportionnellement à la gravité des affections circulatoires.

Connu pour sa longévité et sa résistance, cet arbre asiatique est fortement conseillé aux personnes âgées puisque ses vertus pourront les aider les troubles liés à l’âge.

Très bien toléré par l’organisme, le ginkgo ne présente pas de contre-indications et convient aux personnes présentant une tension artérielle élevée. Ce dernier ne fait pas monter la tension artérielle même s’il est un tonifiant et un stimulant veineux.

En usage interne, il suffit de prendre 50 grammes de feuilles pour un litre d’eau et le prendre en infusion.

En usage externe, il faut prendre des feuilles broyées et de les appliquer en tant que cataplasmes sur la zone affectée.

Les compresses sont des infusions plus concentrées de feuilles de ginkgo (150 grammes pour un litre) qu’on applique sur les mains ou les pieds qui présentent des problèmes de circulation.

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!