user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Économie & Finances de Manoela Randriamasy

Le management vu par différents auteurs

La définition du management diffère d’une personne à une autre et c’est pourquoi il est utile de connaître la conception de cette notion par différents auteurs

Le management vu par Peter F. Drucker

Consultant en management, Peter Ferdinand Drucker est unauteur américain d’origine autrichienne qui a inventé un nouveau concept avec le management par objectifs ou MBO (Management by Objectives) en anglais.

Peter F. Drucker a ainsi défini le management comme une direction et il désigne tout ce qui est nécessaire pour mener à bien une affaire, qu’elle soit grande, petite ou de taille moyenne, indépendante ou non.

Pour cet auteur, « manager » veut dire littéralement « directeur ». Le manager est en somme « un chef » à la tête d’un groupe d’individus qui lui est subordonné et qui dirige en un mot un groupe de travailleurs: il peut s’agir d’un contremaître, d’un chef d’un service quelconque, d’un directeur ou même d’un directeur général.

Selon lui, le manager est chargé d’administrer, d’organiser, de prévoir et d’orienter la tâche qui lui incombe.

Le but d’une affaire d’après cet auteur n’est pas le profit mais de se créer une clientèle et c’est le client qui détermine ce que sera l’affaire.

L’entreprise est créée et dirigée par des hommes et a deux principales fonctions :

-         la distribution

-         l’innovation

C’est avec Peter F. Drucker que la notion de leadership a commencé à apparaître : pour ce dernier, un bon manager est un leader qui inspire et sait inspirer son entourage ; et que le concept de management par objectifs a vu le jour .

Un manager qui sait tirer le meilleur parti de ses subordonnés (il sait mettre en valeur les forces de ses employés et combler les faiblesses de ces derniers)

Concept post moderne, Peter F. Drucker a eu le mérite de mettre en exergue la notion de leadership, notion toujours d’actualité et d’une grande importance dans la direction des hommes, d’une entreprise, d’une organisation ou d’un pays. 

Avec Peter F. Drucker, le management est à la fois une science et un art.

Le management vu par Taylor

Frederick Winslow Taylor, ingénieur et industriel américain qui a marqué son temps et notamment durant la période de la révolution industrielle du XX è siècle par le fait d’avoir promu l’organisation scientifique du travail ou OST.

Taylor est caractérisé par l’organisation scientifique du travail qui porte son nom, le taylorisme.

C’est avec Taylor qu’est apparu la division sociale du travail c’est-à-dire la répartition des tâches et entre autres la spécialisation du travail avec l’apparition des ouvriers spécialisés.

Selon cet auteur et ce scientifique, la maximisation est atteinte lorsqu’il y a une optimisation du facteur humain (l’homme), du facteur financier (le capital) et du facteur matériel (le matériel).

C’est le premier à faire la différence entre « efficience » et « efficacité » : l’efficience est l’atteinte d’un résultat optimum avec un minimum de ressources et cela évite d’autant plus le gaspillage.

C’est la maîtrise de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles qui évite le gaspillage, notion ancienne mais nouvelle pour à cette époque.

C’est également durant cette période qu’est apparu en parallèle avec l’efficience la notion de performance et de motivation : selon lui, la motivation des employés réside dans le salaire (la rémunération à la pièce).

Ce mode de pensée du management est un concept encore traditionnel de ce qu’est véritablement le management même si quelques notions novateurs ont vu le jour (la notion d’efficience, de motivation et de performance).

Taylor a vu dans le management une technique.

Le management vu par Fayol

Ingénieur et industriel français, Henri Fayol est l’auteur de l’ouvrage intitulé « L’administration industrielle en générale » et est considéré comme un des premiers à mettre en exergue la gestion d’entreprise et a initié la notion de management.   

Fayol a défini cinq (5) fonctions clés du management :

-         la prévision

-         l’organisation

-         le commandement

-         la coordination

-         le contrôle

Il a de plus appliquer quatorze (14) principes au management.

Le management se résume selon lui à une bonne administration.

Une bonne administration qui sous-entend une démarche pragmatique à travers différentes opérations dans l’entreprise :

-         opérations techniques (production, transport…)

-         commerciales (achats…)

-         sécurité (protection des biens…)

-         comptabilité (états financiers)

-         administratives (prévoyance), organisation…)

Le mode de pensée de Fayol s’inscrit dans une démarche rationnelle et pratique, et qui est à mi-chemin entre la conception de Weber (le management vu dans un concept de bureaucratie) et de Peter F. Drucker.

Le management selon Fayol est que l’expérience vaut science et c’est pourquoi le management est pour ce scientifique un mélange de science et de technique.

La conception moderne veut que le management soit un mélange de science (théorie), de technique (pratique) et d’art (expérience et intuition).

C’est un va-et-vient entre ces trois concepts : science, technique et art.



































































































 





À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!