user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

Les plantes toniques veineuses

Fragilité vasculaire causant des hémorragies, varices, œdèmes, phlébite ou ulcère variqueux : que peut apporter la phytothérapie dans ces cas précis ?

Les veines assurent le retour du sang vers le cœur, après
son passage par les capillaires qui irriguent les tissus.



Le sang circule ainsi dans les veines sans pression et c’est
ce qui rend le retour difficile du sang des jambes.



Ainsi, les plantes médicinales qui contiennent des
substances toniques veineuses, favorisant 
la circulation veineuse, évitant la dilatation des veines et empêchant
de surcroît la formation de varices, sont et restent l’unique remède afin de
lutter contre les maladies et les affections veineuses courantes : les
varices, la phlébite ou l’inflammation des veines, les ulcères variqueux…



 



Les varices



 



Les varices sont des dilatations permanentes des veines et
généralement, les plantes ayant une action tonique veineuse y remédient
amplement.



En tonifiant la paroi des veines, les plantes toniques
veineuses empêchent leur dilatation excessive, et de plus, elles favorisent le
retour veineux du sang.



Protectrice capillaire, ces plantes médicinales fortifient
et régénèrent les cellules des vaisseaux sanguins par lesquels circulent le
sang.



Pour combattre les varices, les substances et précisément
les glucosides coumariniques, les flavonoïdes, les tanins, les saponines, les
acides organiques contenus dans les plantes médicinales améliorent la
circulation veineuse.



 



-         
L’oranger (Citrus
aurantium
) : en décoction ou sous forme d’essence, l’oranger est
protectrice capillaire par excellence



-         
Le ginkgo (Ginkgo
Biloba
) : en infusion ou sous forme d’extraits (les gélules), c’est un
tonique veineux et un protecteur capillaire



-         
Le marronnier (Aesculus
hippocastanum
) : en décoction ou sous forme de compresses, sous forme
de gel en pharmacie, il reste le meilleur tonique veineux connu



-         
Le noisetier (Corylus
avellana
) : en décoction ou sous forme de compresses, le noisetier
tonifie la circulation veineuse  



-         
Le cyprès (Cupressus
sempervirens
) : en décoction ou sous forme d’huile essentielle, il est
un puissant tonique veineux



-         
L’hamamélis (Hamamelis
virginiana
) : en extraits ou en infusion, l’hamamélis active la
circulation veineuse et existe sous forme de crème en pharmacie



-         
Le mélilot (Melilotus
officinalis
) : en infusion, il fluidifie le sang et améliore la
circulation veineuse



-         
Le fragon (Ruscus
aculeatus
) : en décoction, il fortifie les parois des capillaires



-         
Le citronnier (Citrus
limon
) : sous forme d’essence de citron ou de jus, c’est un tonique veineux 



-         
La vigne (Vitis
vinifera
) : en décoction ou sous forme d’extraits (les gélules), la
vigne améliore la circulation veineuse



 



L’ulcère variqueux  



 



Perte de substance de la peau qui cicatrise rarement, et ce
à cause d’un trouble de la circulation veineuse, l’ulcère variqueux est associé
à des varices et à une phlébite.



Le traitement phytothérapique consiste en l’application de
compresses et de cataplasmes à base de plantes antiseptiques, cicatrisantes et
antiparasitaires en plus de l’ingestion de plantes toniques veineuses.



La méthode phytothérapique est à la fois interne et externe.



 



Usage externe :



 



-         
L’aloès (Aloes
barbadensis) 
: sous forme de gel, c’est la meilleure plante
cicatrisante qui existe



-         
Le psyllium (Plantago
psyllium
) : sous forme cataplasmes des graines, il est à la fois
anti-inflammatoire, cicatrisant et protectrice capillaire



-         
La prêle (Equisetum
arvense
) : sous forme de compresses avec la décoction, elle est
cicatrisante et régénératrice tissulaire



-         
Le chou (Brassica
oleracea
) : sous forme de cataplasmes avec les feuilles pilées, c’est
un cicatrisant connu pour être utilisé en cas d’ulcère de l’estomac



 



Usage interne :   



 



-         
Le marronnier (Aesculus
hippocastanum



-         
Le noisetier (Corylus
avellana



-         
La vigne (Vitis
vinifera



-         
L’hamamélis (Hamamelis
virginiana



 



La phlébite



 



Inflammation des veines, la phlébite se produit sur les
varices, qui sont en fait des veines dilatées.



De même qu’en cas d’ulcère variqueux, une application locale
sur la région touchée est nécessaire en plus du traitement phytothérapique
orale.



 



Usage externe :



 



-         
Le fragon (Ruscus
aculeatus) 
: sous forme de compresses en décoction, il fortifie les
parois capillaires



-         
La pétasite hybride ou herbe à la peste (Petasites hybridus) : sous forme de
cataplasmes de feuilles pilées, elle est anti-inflammatoire



-         
Le psyllium (Plantago
psyllium
)



 



Usage interne :



 



-         
Le ginkgo (Ginkgo
Biloba



-         
Le marronnier (Aesculus
hippocastanum



-         
L’hamamélis (Hamamelis
virginiana
)



-         
Le cyprès (Cupressus
sempervirens
)




À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!