Soigner l'hypertension et l'hypotension grâce aux plantes

L'hypertension et l'hypotension sont toutes deux des maladies artérielles pouvant être soignées par des plantes médicinales.
1.8K

L’hypertension et l’hypotension sont toutes deux des maladies artérielles c’est-à-dire qui sont relatives aux artères et dues à une mauvaise circulation du sang ou à sa qualité.

En effet, la santé des artères dépend en grande partie de la qualité du sang qui y circule. Et parmi les centaines de substances transportées par le sang, la plus néfaste et la plus connue pour les artères est le cholestérol.

Le cholestérol est un lipide que l’organisme produit et utilise pour diverses fonctions biochimiques.

Lorsque le cholestérol est en excès, il a la particularité de se déposer sur la couche qui recouvre l’intérieur des artères, où il produit une irritation, suivie d’une lésion dégénérative. Il en résulte un durcissement de la paroi artérielle et un rétrécissement de leur diamètre.

L’hypertension artérielle est l’augmentation de la tension artérielle qu’il s’agisse de la tension systolique (maximale) ou de la tension diastolique (minimale).

Les causes pathologiques peuvent être des maladies rénales, l’artériosclérose ou les dérèglements hormonaux.

L’hypotension artérielle est la faiblesse de la tension artérielle qui se manifeste par un abattement, un manque de tonus musculaire et une sensation de fatigue.

Les plantes médicinales contribuent à la santé des artères en réduisant la tension artérielle pour le cas de l’hypertension et en la régulant en cas d’hypotension.

De plus, elles produisent une baisse du taux de cholestérol par l’intermédiaire de deux mécanismes :

-diminution de l’absorption intestinale de cholestérol (c’est le cas du son d’avoine, ou de la pulpe de pomme qui retiennent le cholestérol à l’intérieur de l’intestin)

-diminution de la production de cholestérol par l’organisme (c’est le cas des huiles végétales riches en acides gras insaturés)

En ce qui concerne l’hypertension, ce sont les plantes sédatives et équilibrantes du tonus nerveux, diurétiques et vasodilatatrices dont l’action est hypotensive qui conviennent le mieux à cette maladie.

C’est le cas des plantes telles que le tilleul (infusion), la valériane (infusion), l’aubépine (infusion), l’ail (décoction), l’olive (décoction), le gui (infusion ou macération), l’oignon (jus), la marjolaine (infusion), la pomme, la fumeterre (infusion ou jus), le maïs, le ginseng et la prêle (décoction ou jus).

Étant donné que l’hypertension artérielle puisse être causée par le cholestérol, il s’avère utile de considérer les plantes hypolipémiantes c’est-à-dire qui font baisser le taux de cholestérol mais aussi des autres lipides dans le sang.

L’avoine, le tournesol, l’olive, le sésame, l’avocat et la pomme figurent parmi les fruits et plantes hypolipémiantes les plus connus.

Pour ce qui est de l’hypotension, les plantes appropriées sont celles qui sont tonifiantes : tonifient les systèmes cardio-vasculaires et nerveux.

Parmi les plantes qu’il convient de connaître et de citer figurent : le camphre (poudre), le muguet (infusion), l’aubépine (infusion et fruits), le genêt à balai (infusion), le basilic (infusion), la sarriette (infusion), le ginseng (infusion), la sauge (infusion), le romarin (infusion) et le thym (infusion).

Bien que l’âge puisse influer sur l’apparition et la fréquence des maladies artérielles, le mode de vie alimentaire est sans aucun doute la première cause de l’hyper et l’hypotension.

A cela s’ajoute le stress, la nervosité, l’angoisse qui accentuent et enveniment l’individu.

Associé à un état d’esprit positif, un climat ou environnement calme et salutaire, un régime alimentaire équilibré, le risque d’apparition des maladies artérielles diminue grandement.

Les plantes médicinales peuvent ainsi soulager voire soigner l’hyper et l’hypotension et ce selon le degré de gravité.

Sur le même sujet