Dîner léger pour bien dormir : repas et sommeil

La qualité de notre sommeil dépend aussi de nos habitudes alimentaires et surtout du dîner. Quelques conseils pour bien dormir.

Pour la sagesse populaire, les naturopathes et la médecine chinoise, la qualité du sommeil est incontestablement liée à ce que nous mettons dans nos assiettes. Selon les Chinois et nos grands-mères, il faut faire « un petit déjeuner de roi, un déjeuner de prince et un dîner de pauvre ». La chrononutrition conseille de manger gras et non sucré le matin, dense et non sucré le midi, sucré vers 17 heures et léger le soir. Ce à quoi, on peut ajouter quelques autres conseils.

Les horaires

Les horaires de lever, de coucher et de repas doivent être réguliers. Cela facilite le réveil et endormissement. A l’inverse, manger n’importe quand perturbe les rythmes veille-sommeil.

Dînez tôt

Si cela vous est possible, dînez tôt (19h/19h30) et en tout cas attendez d’avoir digéré pour aller au lit. Les Chinois préconisent un peu d’exercice physique après le dîner pour accélérer la digestion. Pour un repas facile et rapide à digérer, évitez les boissons alcoolisées, graisses cuites, aliments trop gras, viandes rouges et épices dynamisantes (piments, gingembre…). Les légumes verts devraient être la base du dîner, avec un peu de féculents ou de protéines maigres, ou des deux selon les besoins de chacun.

Plus vous dînez tard, plus le repas doit être léger, voire se résumer à un potage de légumes verts ou des pommes au four. Si vous mangez après 21 heures, vers 17/18 heures, goûtez de pain complet, de pain de seigle ou de pain d’épices avec des graines ou de la purée d’oléagineux, ou bien d’un laitage et du miel ou des fruits séchés (dattes de préférence pour leur tryptophane – un acide aminé – précurseur de sérotonine). Cette collation permettra d’arriver au repas sans faim et de pouvoir l’alléger facilement.

Votre foie vous soignerez

Soyez aux petits soins avec votre foie, drainez-le et avec la vésicule biliaire, surtout si vous vous réveillez perturbé régulièrement vers 2 ou 3 heures du matin. En effet, pendant la nuit, après la digestion, le foie fait un travail de détoxification, d’élimination puis de régénération, qui peut perturber le sommeil. Allégez l’alimentation en graisses cuites, aliments gras, sucreries et alcool. Cuisinez à l’huile d’olive et faites une cure de détoxification hépatique avec des plantes classiques: pissenlit, fumeterre, radis noir, artichaut, chardon Marie.

Régulez votre glycémie

Etre en hypoglycémie donne faim et peut vous réveiller. Il faut alors manger ou boire quelque chose de sucré pour se rendormir. Pour éviter ceci, ayez un apport de glucides à chaque repas, ralentissez les sucres rapides et privilégiez les sucres lents des céréales complètes, pains complets et légumineuses. Pensez aux lentilles corail ou aux pois cassés pour épaissir vos potages de légumes. Remplacez les charcuteries et rillettes par des pâtés végétaux à base de pois chiches ou de haricots blancs.

Gérez le stress

Stimulez la production des neurotransmetteurs régulant le sommeil (sérotonine, mélanine) grâce à des apports suffisants en magnésium, zinc, tryptophane et vitamine B6.

Evitez les boissons et épices stimulantes

Oubliez les café, thé vert ou noir, chocolat, infusions d’épices, après 14 heures. Choisissez des infusions apaisantes comme le thé rouge Rooibos, le tilleul, la verveine, la fleur d’oranger, la mélisse ou le houblon.

Sur le même sujet