">
user_images/191067_fr_dsc00122.jpg

MARIE-CLAUDE FAYOL

Publié dans : Les articles Voyages & Découvertes de Marie-Claude Fayol

Au maroc, Agadir une "perle" marocainne en bord d'océan

Agadir offre un dépaysement avec ses plages, hôtels magnifiques. Son souk traditionnel paré de mille couleurs et senteurs vibre au son de son d'hospitalité

Agadir a su "panser" ses blessures dues au tremblement de terre, elle offre tout le long de son bord de mer, de magnifiques plages et hôtels qui font le bonheur de nombreux vacanciers venant de tous les Pays.

Sa marina à la belle architecture, parée d'une nature verdoyante est vraiment une réussite et incite à venir prendre un verre aux terrasses des cafés qui l'entourent.

Pas très loin, les odeurs de poissons grillés proviennent d'un petit coin qu'il ne faut pas négliger. Chaque pêcheur est autorisé avec son métier à avoir un stand qui porte son prénom et l'autorise à vendre son poisson. De grands tables alignées à la suite des unes et des autres accueillent tous les gourmands devant des assiettes bien garnies de sardines, de calmars ou de petites soles grillées. Le coca fait partie, ici aussi, des habitudes et le brouhaha qui l'entoure la preuve que c'est l'endroit et le moment à vivre au son de la musique locale qui l'anime..

Son souk, resté dans la tradition étale dans son coeur, tous les fruits, légumes et herbes qui embaument ses allées. On y trouve tout ce que l'on cherche et même plus encore. Marocains et touristes se côtoient dans ses allées et chacun d'eux essayent de faire des affaires en pratiquant le marchandage qui fait partie de la culture du Maroc. Un jeu, des palabres, des gestes, des sourires, des langues de tous les Pays qui se mélangent, une manière de communication propre à ce Pays, où chacun essaye de se comprendre à sa manière.

Sur les coups de midi le vendredi, jour de prière, les odeurs de tagines ou de couscous et de pains marocains cuits sur la braise invitent les passants à partager ce repas dans la plus grande amitié.

Un peu plus loin déguster un jus d'oranges de la région de Taroudan à la terrasse d'un petit café est un moment de repos pour les jambes qui arrivent à faire des kilomètres dans ce labyrinthe de stands de babouches colorées, de vêtements, de tapis d'art, d'épices, des odeurs qui se mêlent et font le charme de cet endroit. que l'on oubliera pas.

Quelques dirhams distribués ici et là, un sourire ou un regard laisseront les traces de votre passage et vous rendront heureux sans en attendre un retour

À propos de l'auteur

user_images/191067_fr_dsc00122.jpg

MARIE-CLAUDE FAYOL

Auteur je viens de publier mon premier roman chez l'harmattan les impliques édition . Sur la route de Ouegoa en Nouvelle-Caledonie .
Les marais de Ballagam.

  • 84

    Articles
  • 8

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!