user_images/211942_fr_dsc00186.jpg

MARIE-HÉLÈNE DHIFI

Publié dans : Les articles Culture de Marie-Hélène Dhifi

Les lauréats italiens du prix Nobel de littérature

Ils sont au nombre de six. Parmi eux une seule femme. Une moitié des lauréats est originaire du Mezzogiorno.

Le choix du jury du prix Nobel couronne l'oeuvre de poètes, romanciers et homme de théâtre de 1906 à 1997.

  • 1906 : Giosuè Carducci (Valdicastello 1835-Bologne 1907)
Il naît en 1835 dans une Italie divisée en 12 Etats et sous domination autrichienne au nord et au centre du pays.

Les révoltes de 1831 à 1833 contre l'absolutisme ont marqué les années qui ont précédé sa naissance.

Il a onze ans lorsque le Risorgimento commence en Lombardie où règne Victor Emmanuel.

Lors de la proclamation du Royaume d'Italie, en 1861, il a vingt six ans.

Giosuè Carducci est le poète officiel de l'Italie unifiée. Il a cherché à travers son oeuvre à réaliser la fusion de la ballade romantique et de la prosodie gréco-latine.

  • 1926 : Grazia Deledda (Nuoro 1871 - Rome 1936)
A sa naissance, l'Italie unifiés s'est agrandie de la Vénétie et Rome en est devenue la capitale. Cela n'a rien changé pour les habitants du Mezzogiorno qui continue de vivre dans la pauvreté et voit sa population émigrer.

La Sardaigne fait partie du Mezzogiorno au même titre que la Sicile, la Calabre, le Basilicate, les Pouilles, la Campanie, le Molise, les Abruzzes et le sud de Latium. Ces régions méridionales de l'Italie se caractérisent alors par un relatif sous-développement.

Née en Sardaigne, Grazia Deledda décrit dans son oeuvre les moeurs sardes dont elle fait une peinture précise.

  • 1934 : Luigi Pirandello (Agrigente 1867 - Rome 1937)
Luigi Pirandelle naît en Sicile et est également un écrivain issu du Mezzogiorno.

ll appartient au courant vériste, école littéraire italienne de la fin du XIXème siècle qui s'inspire du naturalisme français représenté entre autres par Flaubert, Zola, Maupassant.

Auteur de romans et de nouvelles, il montre la personnalité humaine décomposée en facettes et opinions contradictoires, incapable de se recomposer logiquement.

  • 1959 : Salvatore Quasimodo (Syracuse 1901 - Naples 1968)
Salvatore Quasimodo naît en Sicile alors que l'Italie fête le cinquantenaire de son unification et il va connaître les grands bouleversements de l'histoire de son pays.

Il a 21 ans lors de la prise de pouvoir de Mussolini et vit les années du fascisme qui se terminent en 1946 par la fin de la royauté et proclamation de la République.

En 1958 l'Italie entre dans la Communauté Economique Européenne et connaît dans les dix ans qui suivent un véritable "miracle économique".

Tout cela va influencer son oeuvre qui va du "Symbolisme" vers une poésie d'inspiration sociale et populaire.

Salvatore Quasimodo meurt en 1968 alors que son pays entre dans une période d'instabilité politique.

  • 1975 : Eugenio Montale (Gênes 1896 - Milan 1981)
Poète italien, Eugenio Montale a été distingué par le prix Nobel de Littérature qui récompense une oeuvre originale.

  • 1997 : Dario Fo (Sangiano, Varese 1926)
Le prix Nobel de littérature récompense un homme de théatre, à la fois écrivain et interprète de pièces comiques et engagées.

À propos de l'auteur

user_images/211942_fr_dsc00186.jpg

MARIE-HÉLÈNE DHIFI

Docteur en droit, je suis devenue juriste en entreprise. J'ai vécu deux
  • 140

    Articles
  • 13

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 7

    Abonnements

Poursuivez la discussion!