MI Jianxiu crée le Juge LI dans la Chine de l'après MAO

MI Jianxiu situe les enquêtes du juge Li dans la Chine de l'après Mao. Sous une identité chinoise se cache un auteur français.

Robert Van Gulik découvre le personnage du Juge Ti en 1942, lors du rapatriement du corps diplomatique hollandais en poste au Japon. Il ne traduira le manuscrit relatant les aventures du juge Ti que sept ans plus tard. La lecture d’un manuscrit relatant les aventures du Juge Ti et sa traduction seront suivies par la rédaction de 16 ouvrages qui s’étale de 1950 à 1967. Il s'agit du premier pastiche d'enquêtes policières dans la Chine des Tang.

En 2004, MI Jianxiu donne naissance à un nouveau juge, le juge Li. Il s'agit là aussi du pastiche d'un genre.

MI Jianxiu

Son éditeur L'Aube noire présente MI Jianxiu de façon succinte : "né en 1961, vit à Pékin où son activité principale consiste à observer moeurs et coutumes de ses compatriotes".

Le chroniqueur du site Le vent sombre, Chroniques du Noir , consacre une note à Jaune camion , la première enquête du Juge LI, le 6 septembre 2006 et écrit :

" Entre sa sortie en 2004 et son édition en poche en 2006, Jaune camion changea d'auteur, Michel Imbert devenant l'humble traducteur d'un certain Mi Jianxiu, dont « l'activité principale consiste à observer mœurs et coutumes de ses concitoyens » .".

Et l'auteur continue : " Je ne sais si ce changement fut décidé pour des raisons marketing mais ce qui n'était qu'un pastiche – plutôt bon au demeurant – put soudain être considéré par certains comme un témoignage vivant sur la Chine...".

Les enquêtes du Juge LI écrites par Michel Imbert, parues de 2004 à 2009 sous le pseudonyme de Mi Jianxiu aux éditions de l’Aube, sont au nombre de quatre : Jaune camion , Rouge karma , Bleu Pékin et Lotus et bouches cousues .

Les disparus du laogaï , paraissent sous son nom en 2010.

Il a entretemps changé d'éditeur et l'ouvrage paraît aux éditions du Rouergue.

Le juge LI

Les enquêtes du juge Li se situent dans un passé connu, après la chute de "la bande des quatre".

A la mort de Mao, sa femme et son entourage ont été désignés sous ce surnom et stigmatisés.

Le juge vit dans un modeste appartement avec sa femme et sa fille unique.Il fait appel aux services de la police pour les affaires criminelles qui lui sont confiées. C'est ainsi qu'apparaissent les personnages de son ami Teng le policier, du jeune agent Po et de sa fiancée Xia également agent de police.

Read more at Suite101: Découvrez la Chine avec Robert Van Gulik: La rédaction des aventures du Juge Ti s'est imposée à son auteur | Suite101.fr http://suite101.fr/article/decouvrez--la-chine-avec-robert-van-gulik-a9332#ixzz2ET1u3LB1

Read more at Suite101: Le Juge Ti dans la littérature policière | Suite101.fr http://suite101.fr/article/le-juge-ti-dans-la-litterature-policiere-a13069#ixzz2GY2Ox2N1

Read more at Suite101: Le Juge Ti réinventé par Frédéric Lenormand | Suite101.fr http://suite101.fr/article/le-juge-ti-reinvente-par-frederic-lenormand-a28047#ixzz2GY1nwnNr

Read more at Suite101: QIU Xiaolong et HE Jiahong, deux auteurs chinois de polars | Suite101.fr http://suite101.fr/article/qiu-xiaolong-et-he-jiahong-deux-auteurs-chinois-de-polars-a35120#ixzz2GY18UpWA

Sur le même sujet