L'émission Top Chef du lundi 14 mars 2011 : épisode 7

Cette septième émission de Top Chef, saison 2, aura été fatale à Ronan.

Cette septième émission est celle consacrée à la guerre des restaurants : deux équipes s'affrontent lors d'un challenge de 48h dans le but de créer leur propre restaurant et d'y inviter quelques VIP. Comme d'habitude, l'émission est composée de trois parties : "Le coup de feu" où le meilleur candidat se voit attribuer une récompense et une immunité ; "L'épreuve des chefs" à la fin de laquelle les moins bons candidats sont envoyés à "L'épreuve de la dernière chance", où le moins bon est éliminé.

L'épreuve Coup de feu

L'épreuve Coup de feu de cette septième émission était plutôt drôle : faire déguster des plats typiquement français à des Anglais qui les détestent ! Ainsi, les six candidats en lice se sont partagés langue d'agneau, cuisses de grenouille, boudin noir, andouillette, steak de cheval et escargots de bourgogne. Ces plats ont ensuite été dégustés par David Lowe, chroniqueur au Fou du Roi, Louise Ekland et Alex Taylor, journalistes et animateurs.

Tiffany est aussi dégoûtée par ses cuisses de grenouille que pourrait l'être un anglais, mais elle décide de masquer leur aspect général en les cuisinant en beignets. Les jurés ont beaucoup aimé mais ils étaient incapables de dire ce que c'était. Tiffany avait donc bien réussi à masquer le goût de son plat. Ronan, quant à lui, cuisine des escargots de Bourgogne façon fish and chips ; encore une fois en beignets. David Lowe apprécie la praticité du plat et lui donne sa lame brute. Stéphanie tire le steak de cheval qu'elle n'a jamais cuisiné. Elle décide de le travailler en émincé au caramel de gingembre mais le jury n'apprécie pas la viande qu'ils ne trouvent pas assez tendre. La langue d'agneau de Pierre Sang est cuisinée au champagne. Paul-Arthur tombe sur l'andouillette qui est, de l'avis de tous ses camarades, le pire ingrédient à travailler pour des anglais à cause de sa forte odeur. Il décide quand même de jouer le tout pour le tout et en fait des cromesquis. Mais le jury n'est pas dupe et est toujours Anglais : ils ne peuvent à peine le goûter. Enfin, Fanny a réinterprété le boudin noir en le cuisinant avec des poires et des échalotes, qu'elle a ensuite reformé en forme de boudin. Elle reçoit les deux lames restantes et remporte donc cette épreuve Coup de feu pour la seconde fois d'affilée.

Mais cette fois-ci, pas d'immunité : Fanny se voit récompensée en ayant le droit de choisir le restaurant qu'elle et ses deux camarades transformeront.

L'épreuve des chefs

C'est la guerre des restaurants, filles contre garçons ! Fanny décide, grâce à sa victoire à l'épreuve Coup de feu, de choisir le restaurant avec un peu plus de cachet mais moins pratique au niveau du service et des cuisines.

Les filles décident de repeindre le restaurant en blanc avec quelques touches de turquoise. L'ensemble est plutôt chic et moderne, à la limite du déjà vu. Les garçons, quant à eux, ont choisi comme thème le potager et tout est mis en œuvre pour rappeler ce lieu de culture, jusqu'aux lapins vivants...ce qui ne plaira pas forcément aux jurés les plus exigeants.

Le service du Potager des Garçons, dont s'occupe un Pierre Sang très stressé, laisse apparemment à désirer et ce dernier n'est pas aidé par une table bancale qui est attribuée au critique gastronomique, exaspéré par la présence des lapins dans le restaurant. Le repas commence plutôt bien avec une soupe à l'oignon revisitée par Paul-Arthur. Dave, quant à lui, déteste la décoration et le service, mais aime la cuisine que le restaurant lui propose.

Le service du L cuisine est assuré par une Tiffany très souriante. Tout le monde apprécie la finesse et la délicatesse des plats qu'elles proposent, sauf les chefs qui déplorent un poisson pas assez cuit. Cependant, toutes les voix iront aux filles, à part celle de Benjamin Khalifa, décidément adepte du Moi je fais pas comme tout le monde...

Les trois garçons iront donc en épreuve de la dernière chance.

L'épreuve de la dernière chance

Pour cette épreuve de la dernière chance, les candidats devront, en une heure, réaliser un plat de canard cuit de deux façons différentes.

Les trois candidats sont très stressés par cette épreuve de la dernière chance. La fin de l'épreuve arrive et les chefs dégustent :

  1. Paul-Arthur s'en sort, encore une fois, haut la main en cuisinant un canard confit et sur l'os, avec une sauce gibier excellente. Les chefs sont fiers de ce plat, notamment Christian Constant qui lui dit qu'il pourrait très bien servir ce mets dans son restaurant.
  2. Pierre Sang cuit son canard en pot au feu, dont le bouillon ravit les jurés. En revanche, les finitions sont bâclées et le canard est trop bleu sur l'une des assiettes.
  3. Ronan farcit les cuisses aux aromates qu'il cuit à la vapeur. Mais il n'y a pas assez de travail, selon les jurés, surtout sur la sauce à la betterave. C'est donc lui qui part.
Revoir l'émission

Le site officiel de Top Chef

Sur le même sujet