Comment venir en aide aux lévriers Galgos ?

Comme tous les lévriers, le Galgo est une race très ancienne. Malheureusement, aujourd'hui il est massacré en Espagne.
7

Le lévrier Galgo est un chien du groupe 10 (lévriers). Les lévriers sont des chiens particulièrement intelligents, contrairement à ce que certaines personnes pourraient croire. D’où vient cette légende ? Elle n’a pas du tout lieu d’être. Les légendes ont bien souvent la vie dure.

Le lévrier est un chien hypersensible, calme, très doux, réservé avec les étrangers voire méfiant. Il a besoin d’énormément d’amour, de confiance, de présence et de tranquillité.

Comme tous les lévriers, le Galgo a particulièrement besoin d’exercice mais il adore également les longues siestes sur son canapé. Il ne supporte pas qu’on élève la voix.

Le galgo est un chien résistant.

Pourquoi cette barbarie envers les Galgos ?

A cause de ces aptitudes particulières de rapidité, le Galgo est utilisé pour la chasse sans fusil en Espagne ainsi que pour les courses à pari d’argent. 50 000 d’entre eux sont exterminés chaque année dans des conditions terribles, selon l'association Lévriers sans frontières . Il sert également d'appât pour entraîner les chiens de combat à cause de son agilité.

Les galgueros (chasseurs espagnols) les utilisent jusqu’à leur dernier souffle puis, lorsqu’ils estiment qu’ils ne sont plus suffisamment rapides, ils s’en débarrassent après chaque saison de chasse afin de chasser l’année suivante avec du sang neuf.

La méthode traditionnelle est la pendaison appelée « technique du pianiste ». Le Lévrier Galgo est pendu de façon à ce que ses pattes arrière touchent le sol pour que son agonie soit lente. Il est également mutilé, brûlé vif et de toute façon toujours affamé puisqu’un chasseur espagnol estime que son chien doit avoir faim pour être performant derrière le gibier. Le galgo subit la maltraitance au quotidien dès son plus jeune âge afin d’être soumis à son maître.

La chasse est encore très ancrée en Espagne au XXIe siècle et il est encore question d’honneur. Un honneur qui se lave par le sang pour le galguero. Ainsi plus son chien aura mal chassé, plus son agonie sera lente.

Il faut savoir qu’en Espagne, le lévrier galgo n’a pas le statut d’animal de compagnie et qu’à ce titre, la loi ne punit pas les actes de torture et de pendaison.

Le gouvernement espagnol ne respecte pas les lois de protection animale.

Perreras

Il faut également évoquer les perreras, qui sont l'équivalent de nos fourrières en France et sont financées par l'Etat. Elles sont l'anti-chambre de la mort pour un Galgo, son deuxième calvaire puisqu'il n'y est pas proposé à l'adoption.

A l'abri des regards, il y mourra dans des conditions terribles de faim ou de maladie.

Il faut savoir qu'il ne sera euthanasié qu'après 21 jours, délai légal en Espagne, mais bien souvent les Galgos y sont gazés en groupe par mesure d'économie.

La seule façon de faire cesser ce massacre serait d'interdire la chasse avec le lévrier comme dans tous les pays européens.

Les associations qui viennent en aide aux Galgos

Plusieurs associations ont été créées en Espagne et en France. L’association « Amigos de Los Galgos », présidée par Nuria Blanco, travaille sur le terrain depuis 2003 et a déjà sauvé plus de 500 lévriers à ce jour. Cette association a toujours besoin de nouveaux bénévoles, notamment pour rapatrier les chiens en France. Ces bénévoles ont bien sûr besoin de dons : nourriture, médicaments, pansements, manteaux, laisses, colliers, paniers, couvertures, coussins, argent bien sûr...

Fermin Perez, lui, a créé le refuge de Scooby medina il y a 20 ans qui milite sans relâche pour que cesse un jour le martyr des Galgos.

D’autres associations qui viennent en secours des Galgos : http://www.levriers-sans-frontieres.com/ , www.galgoslibres.com/, www.levriers-du-sud.org , http://www.adopter-levrier.com/…

On peut venir en aide à ces animaux en adoptant un ou plusieurs lévriers Galgos. Le galgo reprend confiance en l’être humain dès lors qu’il comprend que la main est faite aussi pour caresser.

Pour ceux qui sont traumatisés, il faut beaucoup plus de temps pour reprendre confiance, il s’agit là d’une adoption particulière qui doit être mûrement réfléchie.

Donner de l’amour à un Galgo, et il le rendra au centuple. Le lévrier est un chien exceptionnel, il faut le rappeler. Malheureusement, c'est l'une des races des plus martyrisée au monde !

Si l’on ne peut pas adopter un lévrier Galgo, on peut toujours leur venir en aide en faisant des dons, en se souciant au moins de leur sort et en parlant d’eux autour de nous.

Une autre solution pour venir en aide à ces chiens martyrs d'Espagne : devenir famille d'accueil

N’oublions pas les lévriers Greyhound, originaires de Grande-Bretagne, qui sont également massacrés. Ces derniers sont utilisés pour les courses et subissent le même sort. Il existe également des associations qui viennent en aide à ces pauvres bêtes. N’hésitez pas à vous rendre sur les sites: http://www.greyhoundsinneed.f9.co.uk ou encore http://www.levriers77.org .

Sur le même sujet