Pourquoi l'Amérique vote t-elle le premier mardi de novembre ?

A chaque pays ses traditions électorales. Les élections présidentielles américaines ont lieu tous les quatre ans en novembre et en semaine, le mardi.

L’élection américaine est un scrutin indirect à un tour, permettant l'élection du collège électoral qui choisira le président des Etats-Unis (et le vice-président).

Alors que le monde entier a les yeux rivés sur les Etats-Unis et les résultats de l’élection présidentielle, il peut sembler surprenant qu’un vote si important ait lieu en semaine. Beaucoup d’experts en politique et en sociologie se demandent si cette date permet aux américains de voter massivement ou au contraire favorise l’absentéisme.

La course pour la Maison Blanche semble plus serrée que jamais et le sort économique et politique de la nation, ainsi que du reste du monde pourrait se trouver bouleversée selon le résultat de l’élection présidentielle américaine.

Le premier mardi de novembre

Sous ses allures modernes et malgré sa réputation de leadership mondial, l’Amérique est en fait très conservatrice et traditionnelle. Les changements sont difficilement acceptés par la population et ils sont souvent perçus comme une hérésie et un manque de respect aux Pères Fondateurs de la Nation.

Il faut donc remonter aux années 1800 pour trouver l’origine du choix du jour des élections. A noter que les élections présidentielles alternent tous les deux ans avec les élections pour les gouverneurs, qui se déroulent aussi le premier mardi de novembre.

Une loi fédérale

Bien que la date du premier mardi de novembre semble arbitraire dans une société moderne, elle prend du sens dans son contexte historique. Le mois de novembre a toujours été privilégié pour le mois électoral. La raison en est simple : Selon la loi fédérale, le collège électoral se réunit, le premier mercredi de décembre. La loi stipule, dès 1792, que les élections dans chaque Etat se tiennent dans une période de 34 jours avant le collège électoral.

Début novembre

Tout naturellement et par déduction, le mois de novembre est donc devenu le mois électoral, ce qui correspond aussi avec la période post-récoltes, laissant alors au monde agricole plus de temps libre pour se rendre aux urnes.

Cependant, au 19e siècle, du fait de la lenteur des communications sur un territoire si vaste, le jour des élections n’était pas forcement le même jour de novembre, dans tous les Etats du pays.

Avec l’amélioration de la communication et les progrès modernes (train, télégraphe, etc.) il est apparu évident que le résultat des élections pourrait influencer le vote d’autres Etats, si connus à l’avance. De plus, les moyens de transport s’étant développés, permettant des déplacements plus rapides, le danger de voir des électeurs de déplacer dans plusieurs Etats pour voter plusieurs fois, grandissait.

Dans les années 1840, le Congrès américain décide d’une date unique à travers le pays pour l’élection présidentielle et la loi est votée en 1845.

Le mardi

Les élections ont depuis lieu le premier mardi de novembre, après le premier lundi, afin d‘éviter que le scrutin ne tombe le 1er novembre, fête catholique de All Saints Day (Toussaint).

Traditionnellement dans les années 1800, les marchants, clôturaient leurs livres de comptes le premier jour du mois. Il était donc important de ne pas interférer avec un jour essentiel pour le commerce et donc d’éviter le lundi et le premier jour du mois.

Le dimanche étant le jour réservé au culte religieux, il était donc impossible de programmer une élection pendant le weekend. Dans les années 1840, les bureaux de vote étant souvent éloignés de la population rurale, il fallait prévoir un jour ou deux de voyage pour se rendre aux urnes. Le mardi permettait alors aux citoyens ayant un droit de vote d’avoir assez de temps pour s’y rendre sans déranger les traditions religieuses.

De nos jours

Beaucoup d’experts s’interrogent sur la nécessité de maintenir le mardi comme choix de date pour les élections car ce jour ne semble plus adapté au mode de vie d’une société moderne. Un lien avec l’absentéisme est évident. La plupart de Etats offrent cependant des possibilités de voter en avance et plusieurs dates sont disponibles aux électeurs afin qu’ils remplissent leur devoir de citoyen.

Sur le même sujet