Diff'art, Salle de Musiques actuelles et amplifiées

Portée par l'association Trastaroots, la salle Diff'art est née en plein boom du rock alternatif. Son objectif : la promotion des musiques actuelles.

Dans la mesure où les pratiques et la consommation des musiques actuelles et amplifiées (en constante augmentation depuis plus de 30 ans) sont les domaines de prédilection des jeunes et qu’elles incarnent un enjeu d’expression personnelle et collective puisque fournissant une définition identitaire et sociale de ces derniers, c’est à la fin des années-1980, à Parthenay, dans le département des Deux-Sèvres (79), qu’est née la salle Diff’art , soutenue d'abord par l'association Diff'art de 1988 à 2002, puis par l’association Trastaroots , (située dans un hangar dans l’enceinte du Marché aux Bestiaux), dont le but est de développer et de diffuser les musiques amplifiées (blues, hip-hop, rock, métal, musiques expérimentales, musiques électroniques, reggae/ska, funk, musiques traditionnelles et jazz) destinées à un public âgé de 15 à 30 ans, mais avec le souci de s’inscrire dans une dynamique de développement local, par l’accompagnement des pratiques artistiques, le soutien aux initiatives associatives locales et la médiation culturelle.

Une naissance obligée

Mais avant de devenir une association, Trastaroots s’avérait être une émission consacrée à toutes les musiques sur Radio Gâtine (88.6FM), devenue par la suite Trace Ta Routine qui se déroule en public à la salle Diff'art depuis 2010.

Après une dizaine d’années à orientation «rock», la programmation de la salle Diff’art s’est ouverte aux musiques électroniques et aux musiques festives (ska, reggae, dub) ainsi qu’aux musiques urbaines (hip-hop, slam). Ces trois courants artistiques s’inscrivent de ce fait dans des démarches de découverte, d’exploration et de rencontres. Cependant, le rock et l’électro représentent toujours l’essentiel des concerts proposés. Car la culture rock demeure très présente, notamment dans les groupes locaux ; formations représentées dans les premières parties de concert.

Des formules et des activités multiples et variées

L’association Trastaroots , via la salle Diff’art , a créé de nombreuses formules afin de satisfaire un public toujours croissant et aux origines artistiques diverses. Ainsi, en sus des concerts en soirée qui présentent un groupe amateur local ou régional, puis un groupe local ou régional en voie de professionnalisation, puis un groupe d’envergure nationale ou internationale, est née la Chétie , en octobre 2009 ; une formule intimiste qui invite à la découverte d'artistes, en duo ou en solo, souvent en acoustique, afin de favoriser la proximité et le contact avec le public. Dans ce cabaret moderne, y sont accueillies également expositions et performances. Mais Trastaroots ne s’arrête pas en si bon chemin. Dans un souci d’ouverture, l’association a forgé des liens auprès d’autres structures. Par exemple, tantôt, au Palais des Congrès de Parthenay, se déroule un concert de musiques actuelles, tantôt en centre ville, au Jardin des Cordeliers , c’est la Fête de la Musique qui prend une nouvelle dimension, ou les Fêtes de la Pentecôte . D’autre part, Trastaroots a co-produit des spectacles mélangeant fanfares et musiques amplifiées avec le collectif Gonzo , des vidéos et des concerts avec Nyctalop Mélodie (festival OFNI), des musiques traditionnelles avec UPCP-Métive , ou le théâtre avec la Martingale et AH? , sans oublier les percussions et les danses africaines avec Djekafo , la batucada Bagapas ou le Comité du Père Noël afin de collecter des jouets.

Projet Rock School Diff’art, une école pas comme les autres

Hormis une mission d’accompagnement envers les groupes (répétitions, services techniques et artistiques lors de résidences «son/scène» et «lumière», informations et conseils), la mise en place d’ateliers ou de stages d’initiation aux pratiques «émergeantes» (slam, animé par Da Gobleen du groupe Slazzjam ), Trastaroots lance, à compter du mois de septembre 2011, un projet basé sur l’enseignement et la formation aux pratiques des musiques amplifiées, la Rock School Diff’art.

Cette dernière s’adressera à tous dès 7 ans, à tous les niveaux, et proposera une formation complète de qualité (guitare, batterie, basse, dans un premier temps, puis deejaying , percussions, chant, clavier, par la suite), afin que les musiciens acquièrent leur autonomie. D’ores et déjà, dans une volonté de renforcer la connaissance, l’apprentissage, la pratique et la diffusion des musiques actuelles, Diff’art a rejoint le Réseau Rock School (réseau initié par celle de Bordeaux créée il y a 22 ans).

Rock’n’roll scolaire

Ainsi, la salle Diff’art et l’association Trastaroots n’ont de cesse d’élargir leur rayonnement vers tous les publics et d’amasser des projets toujours plus ambitieux et prometteurs afin de promouvoir les musiques actuelles et amplifiées. Le rock est maintenant présent partout, dans la vie quotidienne. De ce fait, il va de soi que les établissements scolaires se devaient d’accueillir ces musiques.

En plus de 20 ans d’existence, la salle Diff’art est devenue un lieu incontournable, foisonnant d’idées et de concepts, riche en découvertes et en animations, en perpétuelle recherche, source d’échanges et de rencontres, au niveau culturel, mais aussi social, puisque tous les types de publics peuvent s’y croiser quels que soient leur appartenance socioprofessionnelle, leur niveau social, leur culture musicale.

Sur le même sujet